Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser gibiter ?

  • Traitement continu

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Chez l'enfant a partir de 12 ans

  • Chez l'adulte

  • Traitement symptomatique

  • Dans les formes recurrentes

  • Dans les formes exacerbees

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de gibiter ?

  • Asthme crise

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite budesonide
    • Hypersensibilite formoterol
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite proteine de lait
  • Autre traitement en cours

    • Trt par clarithromycine
    • Trt par inhibiteur protease vih
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par itraconazole
    • Trt par ketoconazole
    • Trt par nefazodone
    • Trt par posaconazole
    • Trt par ritonavir
    • Trt par telithromycine
    • Trt par voriconazole
  • Enfant

    • Enfant de moins de 6 ans
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Anevrisme arteriel

  • Arythmie cardiaque

    • Espace qt allonge
  • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte cardiovasculaire severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par corticoide
    • Trt par derive xanthique
    • Trt par diuretique
    • Trt par hypokaliemiant
  • Bronchospasme

  • Cardiomyopathie

    • Cardiomyopathie obstructive
  • Cardiopathie ischemique

  • Cataracte

  • Chorioretinopathie

  • Diabete autre

  • Diabete insipide

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Dysfonctionnement surrenalien

  • Dysfonctionnement thyroidien

    • Thyreotoxicose
  • Enfant

    • Enfant de plus de 6 ans
  • Glaucome

  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle severe
  • Hypokaliemie

    • Hypokaliemie non corrigee
  • Infection fongique

  • Infection virale

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque severe classe iv
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

  • Insuffisance surrenalienne

  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurgicale programmee
  • Osteoporose

  • Pheochromocytome

  • Quel que soit le terrain

  • Stress

  • Sujet age

  • Tachycardie

  • Trouble de la vision

  • Tuberculose

    • Tuberculose pulmonaire
  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
    • Trt par corticoide a forte dose
  • Valvulopathie

    • Stenose de la valve aortique
  • Anevrisme arteriel

  • Arythmie cardiaque

    • Espace qt allonge
  • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte cardiovasculaire severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par corticoide
    • Trt par derive xanthique
    • Trt par diuretique
    • Trt par hypokaliemiant
  • Bronchospasme

  • Cardiomyopathie

    • Cardiomyopathie obstructive
  • Cardiopathie ischemique

  • Cataracte

  • Chorioretinopathie

  • Diabete autre

  • Diabete insipide

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Dysfonctionnement surrenalien

  • Dysfonctionnement thyroidien

    • Thyreotoxicose
  • Enfant

    • Enfant de plus de 6 ans
  • Glaucome

  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle severe
  • Hypokaliemie

    • Hypokaliemie non corrigee
  • Infection fongique

  • Infection virale

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque severe classe iv
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

  • Insuffisance surrenalienne

  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurgicale programmee
  • Osteoporose

  • Pheochromocytome

  • Quel que soit le terrain

  • Stress

  • Sujet age

  • Tachycardie

  • Trouble de la vision

  • Tuberculose

    • Tuberculose pulmonaire
  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
    • Trt par corticoide a forte dose
  • Valvulopathie

    • Stenose de la valve aortique
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de gibiter ?

SEVERE(S)
  • anorexie
  • coma
  • deces mortalite
  • depression respiratoire
  • hemorragie cerebrale
  • hypovolemie
  • oedeme pulmonaire
  • paranoia
  • respiration trouble
  • trouble vasculaire peripherique
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • aggravation dune infection oculaire
  • anaphylaxie
  • arret cardiaque
  • arthrite
  • arythmie
  • augmentation du risque infectieux
  • bronchite
  • bronchoconstriction
  • bronchospasme asthme
  • candidose
  • candidose gastro intestinale
  • candidose vaginale
  • choc anaphylactique
  • collapsus cardiovasculaire
  • corticosurrenale trouble
  • cortisol trouble
  • cushing syndrome
  • dermatite
  • douleur abdominale
  • douleur pharyngolaryngee
  • dyscrasie sanguine
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • effet immunosuppresseur
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • exantheme
  • fievre
  • gorge irritation
  • hypertension arterielle
  • hypocortisolemie
  • hypotension arterielle
  • infection a herpes virus
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection urinaire
  • infection virale
  • insuffisance surrenalienne
  • irritation nasale
  • laryngite
  • lyse tumorale syndrome
  • nausee vomissement
  • nephrite interstitielle
  • oedeme
  • oedeme de la muqueuse buccale
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • peritonite
  • pharyngite
  • pneumonie
  • proteine c reactive augmentation
  • prurit
  • reaction allergique
  • rhinite
  • rhinorrhee
  • secheresse buccale
  • sinusite
  • syndrome grippal
  • thrombocytopenie
  • thrombocytose
  • timbre de la voix modification
  • toux
  • tuberculose secondaire
  • urticaire
  • zona
MODERE(S)
  • arthralgie
  • atrophie cutaneo muqueuse
  • atrophie musculaire
  • cataracte
  • crampe musculaire
  • demineralisation osseuse
  • douleur auriculaire otalgie
  • douleur des extremites
  • douleur oppression thoracique
  • effet systemique possible
  • faiblesse musculaire
  • fracture osseuse
  • glaucome
  • hematome
  • hypercalciurie
  • hypertension hypertonie oculaire
  • myalgie
  • myasthenie
  • myopathie
  • osteomalacie
  • osteonecrose
  • osteopenie
  • osteoporose
  • retard staturo ponderal
  • retinopathie
  • rupture tendineuse
  • tendinopathie
  • tolerance accoutumance
  • vision alteration
  • vision floue
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • acidose lactique
  • acidose metabolique
  • acouphene bourdonnement doreille
  • anemie
  • angor
  • baillements
  • bouffee vasomotrice
  • bradycardie
  • brulure locale
  • cardiomyopathie
  • cetose
  • colite
  • diabete
  • diarrhee
  • dorsalgie
  • douleur angineuse
  • dysgueusie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • ecchymoses
  • electrocardiogramme modification
  • fibrillation auriculaire
  • fibrillation ventriculaire
  • flush
  • gastralgie
  • hyperglycemie
  • hyperkaliemie
  • hypersudation
  • hypoesthesie
  • hypokaliemie
  • infarctus du myocarde
  • ischemie
  • ischemie myocardique
  • logorrhee
  • malaise lipothymie
  • nystagmus
  • oedeme peripherique
  • palpitations
  • paresthesie
  • photophobie
  • somnolence diurne
  • stomatite
  • syncope
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • vasoconstriction peripherique
  • vasodilatation peripherique
MINEUR(S)
  • acces maniaque
  • agitation
  • agressivite
  • anxiete
  • asthenie
  • cephalee
  • confusion mentale
  • convulsion
  • depression
  • euphorie
  • extrasystole
  • hallucination
  • humeur trouble
  • hyperactivite
  • hyperinsulinemie
  • hyperlipidemie
  • insomnie
  • irritabilite
  • levee de linhibition psychomotrice
  • nervosite
  • psychose
  • sommeil trouble
  • tremblement
  • trouble onirique
  • trouble psychocomportemental
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    GIBITER EASYHALER, 320 microgrammes/9 microgrammes/dose, poudre pour inhalation

    1 inhalateur multidose (Easyhaler) en polyéthylène basse densité (PEBD) polycarbonate styrène butadiène polypropylène polytéréphthalate de butylène de 60 dose(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 29,43
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de gibiter ?

    Voie inhalée.

    Asthme

    Ce médicament ne doit pas être utilisé pour l'initiation d'un traitement antiasthmatique.

    Ce médicament n'est pas un traitement approprié pour le patient adulte présentant un asthme léger qui n'est pas contrôlé de façon adéquate par un corticostéroïde inhalé et des agonistes des bêta2 adrénorécepteurs inhalés à courte durée " à la demande ".

    La posologie est individuelle. Le dosage de ce médicament sera prescrit en fonction de la sévérité de la maladie.

    Que ce soit à l'initiation ou pendant les phases d'adaptation du traitement de fond, si les dosages disponibles de l'association fixe de ce médicament ne permettent pas d'ajuster la posologie de chacun des principes actifs en fonction de l'état clinique du patient, bêta2 mimétique et/ou corticostéroïdes devront être administrés individuellement.

    Une fois les symptômes de l'asthme contrôlés, une réduction progressive de la dose de ce médicament peut être envisagée.

    Le médecin vérifiera régulièrement que le dosage du médicament prescrit est adapté pour un traitement optimal du patient.

    Il convient de toujours rechercher la posologie minimale efficace permettant d'obtenir le contrôle des symptômes de l'asthme. Lorsque celui-ci est obtenu avec la posologie minimale recommandée, l'administration d'un corticoïde inhalé seul pourra être envisagée comme étape suivante dans la recherche du traitement minimal efficace.

    La dose doit être ajustée à la dose la plus faible permettant d'obtenir un contrôle efficace des symptômes. Quand il est approprié d'ajuster la dose à une dose inférieure à celle disponible pour ce médicament, un passage à une association à dose fixe alternative de budésonide et de fumarate de formotérol contenant une dose inférieure du corticostéroïde inhalé est requis. Quand un contrôle à long terme des symptômes est maintenu avec la dose la plus faible recommandée, la prochaine étape peut inclure un test du corticostéroïde inhalé seul.

    En pratique courante, lorsque les symptômes ont régressé avec deux prises quotidiennes, un rythme d'administration en une prise par jour peut éventuellement être envisagé dans le cadre de la recherche de la dose minimale efficace si le médecin estime nécessaire de maintenir un traitement par bronchodilatateur longue durée d'action pour le contrôle des symptômes.

    Une augmentation de l'utilisation du bronchodilatateur d'action rapide pour soulager les symptômes aigus d'asthme est le signe d'une déstabilisation de l'asthme et nécessite une réévaluation du traitement.

    Posologie préconisée : Adultes (18 ans et plus) : 1 inhalation deux fois par jour. Certains patients peuvent nécessiter jusqu'à un maximum de 2 inhalations deux fois par jour.

    Enfants de 6 ans et plus : un dosage plus faible de l'association budésonide/formotérol (100 microgrammes/6 microgrammes par dose) est disponible pour le traitement des enfants de 6 à 11 ans.

    Enfants de moins de 6 ans : en raison de données limitées, ce médicament n'est pas recommandé chez les enfants de moins de 6 ans.

    L'association budésonide / formotérol 400 microgrammes/12 microgrammes par dose devra être utilisé exclusivement en traitement de fond continu.

    Des dosages plus faibles de l'association budésonide/formotérol sont disponibles pour une utilisation de de ce médicament à la fois pour le traitement continu et pour soulager les symptômes d'asthme (200 microgrammes/6 microgrammes par dose et 100 microgrammes/6 microgrammes par dose).

    • Populations particulières :
    • Sujet âgé Il n'y a pas de recommandations posologiques particulières chez les sujets âgés.

    • Insuffisants rénaux ou hépatiques Aucune donnée n'est disponible concernant l'utilisation d'une association fixe de budésonide et de fumarate de formotérol dihydraté chez les patients présentant une insuffisance hépatique ou rénale. Le budésonide et le formotérol sont principalement éliminés par métabolisation hépatique, en conséquence, une augmentation de l'exposition systémique chez les patients présentant une cirrhose sévère du foie est attendue.

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 12 ans et les adolescents âgés de 13 à 17 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible. Ce médicament n'est pas recommandé pour une utilisation chez l'enfant et l'adolescent de moins de 18 ans.

    Voie inhalée.

    Bronchopneumopathie chroniques obstructives (BPCO)

    • Adultes : la posologie est de 1 inhalation 2 fois par jour.
    • Populations particulières :
    • Sujet âgé (> ou = 65 ans) : Il n'y a pas d'exigence spécifique relative à la dose chez les personnes âgées.

    • Insuffisants rénaux ou hépatiques Aucune donnée n'est disponible concernant l'utilisation d'une association fixe de budésonide et de fumarate de formotérol dihydraté chez les patients présentant une insuffisance hépatique ou rénale. Le budésonide et le formotérol sont principalement éliminés par métabolisation hépatique, en conséquence, une augmentation de l'exposition systémique chez les patients présentant une cirrhose sévère du foie est attendue.

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 12 ans et les adolescents âgés de 13 à 17 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible. Ce médicament n'est pas recommandé pour une utilisation chez l'enfant et l'adolescent de moins de 18 ans.

    Voie inhalée.

    Asthme

    Ce médicament ne doit pas être utilisé pour l'initiation d'un traitement antiasthmatique.

    La posologie est individuelle. Le dosage de ce médicament sera prescrit en fonction de la sévérité de la maladie.

    Que ce soit à l'initiation ou pendant les phases d'adaptation du traitement de fond, si les dosages disponibles de l'association fixe de ce médicament ne permettent pas d'ajuster la posologie de chacun des principes actifs en fonction de l'état clinique du patient, bêta2 mimétique et/ou corticostéroïdes devront être administrés individuellement.

    • Posologie préconisée : Adolescents (12-17 ans) : 1 inhalation deux fois par jour.

    Le médecin vérifiera régulièrement que le dosage du médicament prescrit est adapté pour un traitement optimal du patient.

    Il convient de toujours rechercher la dose permettant d'obtenir le contrôle des symptômes. Lorsque celui-ci est obtenu avec la posologie minimale recommandée, l'administration d'un corticoïde seul pourra être envisagée comme étape suivante dans la recherche du traitement minimal efficace.

    En pratique courante, lorsque les symptômes ont régressé avec deux prises quotidiennes, un rythme d'administration en une prise par jour peut éventuellement être envisagé dans le cadre de la recherche de la dose minimale efficace si le médecin estime nécessaire de maintenir un traitement par bronchodilatateur longue durée d'action pour le contrôle des symptômes.

    Une augmentation de l'utilisation du bronchodilatateur d'action rapide pour soulager les symptômes aigus d'asthme est le signe d'une déstabilisation de l'asthme et nécessite une réévaluation du traitement.

    Enfants de 6 ans et plus : un dosage plus faible (100 microgrammes/6 microgrammes par dose) est disponible pour le traitement des enfants de 6 à 11 ans.

    Enfants de moins de 6 ans : en raison de données limitées, ce médicament n'est pas recommandé chez les enfants de moins de 6 ans.

    L'association budésonide / formotérol 400 microgrammes/12 microgrammes par dose devra être utilisé exclusivement en traitement de fond continu.

    Des dosages plus faibles sont disponibles pour une utilisation de de ce médicament à la fois pour le traitement continu et pour soulager les symptômes d'asthme (200 microgrammes/6 microgrammes par dose et 100 microgrammes/6 microgrammes par dose).

    • Informations générales : populations à risque

    Il n'y a pas de recommandations posologiques particulières chez les sujets âgés.

    Aucune donnée n'est disponible concernant l'utilisation de ce médicament chez les patients insuffisants rénaux ou insuffisants hépatiques. Néanmoins, compte tenu du métabolisme essentiellement hépatique du budésonide et du formotérol, une augmentation de l'exposition systémique chez les insuffisants hépatiques sévères, est présagée.