Giotrif (afatinib)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Afatinib

  • Dosages

    20 mg30 mg50 mg40 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    L01XE - INHIBITEURS DE LA PROTEINE KINASE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser giotrif ?

  • Monochimiotherapie

  • En monotherapie

  • Chez l'adulte

  • Dans les formes localement avancees

  • Dans les formes metastatiques

  • Avec expression du recepteur egfr

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de giotrif ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Allaitement

  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite afatinib
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Dialyse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale au stade terminal
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte cardiovasculaire atcd personnel
    • Atteinte cardiovasculaire en cours
  • Atteinte cutanee

    • Atteinte cutanee severe
  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par inducteur p-glycoproteine
  • Deshydratation

  • Diarrhee

  • Dysfonctionnement ventriculaire

    • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
  • Dyspnee

  • Exposition solaire / ultra-violets

  • Femme

  • Femme en age de procreer

  • Fievre

  • Grossesse

  • Hypovolemie

  • Insuffisance renale chronique

  • Keratite

  • Patient de faible poids

  • Port de lentilles de contact

  • Quel que soit le terrain

  • Toux

  • Trouble de la vision

  • Atteinte cardiovasculaire

    • Atteinte cardiovasculaire atcd personnel
    • Atteinte cardiovasculaire en cours
  • Atteinte cutanee

    • Atteinte cutanee severe
  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par inducteur p-glycoproteine
  • Deshydratation

  • Diarrhee

  • Dysfonctionnement ventriculaire

    • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
  • Dyspnee

  • Exposition solaire / ultra-violets

  • Femme

  • Femme en age de procreer

  • Fievre

  • Grossesse

  • Hypovolemie

  • Insuffisance renale chronique

  • Keratite

  • Patient de faible poids

  • Port de lentilles de contact

  • Quel que soit le terrain

  • Toux

  • Trouble de la vision

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de giotrif ?

MINEUR(S)
  • acne
  • alat modification
  • amaigrissement
  • appetit perte
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • atteinte pulmonaire
  • atteinte renale
  • cephalee
  • cheilite
  • conjonctivite
  • crampe musculaire
  • cystite
  • deces mortalite
  • decoloration ongles
  • dermatite
  • deshydratation
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • epistaxis
  • eruption cutanee
  • erythrodysesthesie palmo plantaire
  • fievre
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • hypokaliemie
  • infection urinaire
  • inflammation de la muqueuse
  • insuffisance hepatique
  • insuffisance renale chronique
  • keratite
  • lyell syndrome
  • nausee vomissement
  • ongles alteration
  • onychoclasie ongles cassants
  • onychocryptose ongle incarne
  • onycholyse
  • onychomadese chute des ongles
  • pancreatite aigue
  • paronychie
  • phlyctene vesicule
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • prurit
  • pustulose
  • raideur musculaire
  • rhinorrhee
  • secheresse cutanee
  • secheresse oculaire
  • stevens johnson syndrome
  • stomatite
  • ulceration buccale
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    GIOTRIF 20 mg, comprimé pelliculé

    28 plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 1,745,68
  • Illustration de la forme galénique

    GIOTRIF 30 mg, comprimé pelliculé

    28 plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 1,745,68
  • Illustration de la forme galénique

    GIOTRIF 50 mg, comprimé pelliculé

    28 plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 1,745,68
  • Illustration de la forme galénique

    GIOTRIF 40 mg, comprimé pelliculé

    28 plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 1,745,68
Illustration posology

Quelle est la posologie de giotrif ?

Le traitement par afatinib doit être initié et supervisé par un médecin expérimenté dans l'utilisation des traitements anticancéreux.

Le statut mutationnel de l'EGFR doit être établi avant l'initiation du traitement par afatinib (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Posologie

La dose recommandée est de 40 mg une fois par jour.

Ce médicament doit être pris sans nourriture. Aucune nourriture ne doit être prise au moins 3 heures avant et au moins 1 heure après la prise de ce médicament (Cf. rubriques "Interactions" et "Propriétés pharmacocinétiques").

Le traitement par afatinib doit être poursuivi jusqu'à la progression de la maladie ou jusqu'à ce qu'il ne soit plus toléré par le patient (Cf. données ci-dessous).

  • Augmentation de la dose Une augmentation de la dose jusqu'à 50 mg/jour au maximum peut être envisagée chez les patients qui tolèrent une dose de départ de 40 mg/jour (c'est-à-dire absence de diarrhée, d'éruption cutanée, de stomatite et d'autres effets indésirables de grade CTCAE > 1) pendant le premier cycle de traitement (21 jours pour les CBNPC avec une mutation de l'EGFR et 28 jours pour les CBNPC de type épidermoïde). La dose ne doit pas être augmentée chez tout patient ayant auparavant bénéficié d'une réduction de dose. La dose quotidienne maximale est de 50 mg.

  • Adaptation de dose en cas d'effets indésirables Les effets indésirables symptomatiques (par exemple, diarrhée sévère/persistante ou effets indésirables cutanés) peuvent être pris en charge efficacement par une interruption du traitement et des réductions de dose ou par l'arrêt du traitement par afatinib, comme indiqué dans les rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

Informations concernant l'adaptation de dose en cas d'effets indésirables

  • Effets indésirables de grade CTCAE (a) : Grade 1 ou Grade 2 . Dose recommandée : Pas d'interruption (b) / Pas d'adaptation de dose
  • Effets indésirables de grade CTCAE (a) : Grade 2 (prolongé c ou non toléré) ou Grade > 3 . Dose recommandée : Interrompre le traitement jusqu'au retour à un Grade 0/1 (b) / Reprendre le traitement avec une réduction de dose par paliers de 10 mg (d)

(a) Critères communs de terminologie pour les événements indésirables du NCI (b) En cas de diarrhée, des médicaments anti-diarrhéiques (par exemple, lopéramide) doivent être pris immédiatement et poursuivis en cas de diarrhée persistante jusqu'à la disparition des selles liquides. (c) > 48 heures de diarrhée et/ou > 7 jours d'éruption cutanée (d) Si le patient ne peut pas tolérer la dose de 20 mg/jour, l'arrêt définitif du traitement par afatinib doit être envisagé

Le diagnostic d'affection pulmonaire interstitielle (API) doit être envisagé chez un patient qui développe des signes aigus ou qui présente une aggravation des symptômes respiratoires, auquel cas le traitement doit être interrompu dans l'attente de l'évaluation diagnostique. Si une API est diagnostiquée, afatinib doit être arrêté et un traitement approprié sera initié si nécessaire (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Utilisation d'inhibiteurs de la P-glycoprotéine (P-gp)

Si des inhibiteurs de la P-gp doivent être pris, ils doivent être administrés le plus à distance possible de la prise d'afatinib. Cela signifie qu'il faut respecter, de préférence, un intervalle de 6 heures (pour les inhibiteurs de la P-gp administrés deux fois par jour) ou de 12 heures (pour les inhibiteurs de la P-gp administrés une fois par jour) par rapport à la prise d'afatinib (Cf. rubrique "Interactions").

  • Populations particulières
  • Patients atteints d'une insuffisance rénale L'exposition à l'afatinib s'est révélée plus importante chez les patients atteints d'une insuffisance rénale modérée ou sévère (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Il n'est pas nécessaire d'ajuster la dose initiale chez les patients présentant une insuffisance rénale légère (DFGe 60-89 ml/min/1,73 m2), modérée (DFGe 30-59 ml/min/1,73 m2) ou sévère (DFGe 15-29 ml/min/1,73 m2). Il convient de surveiller les patients atteints d'une insuffisance rénale sévère (DFGe 15-29 ml/min/1,73 m2) et d'ajuster la dose de GIOTRIF si elle n'est pas tolérée.

Le traitement par ce médicament n'est pas recommandé chez les patients qui présentent un DFGe < 15 ml/min/1,73 m2) ou qui sont en dialyse.

  • Patients atteints d'une insuffisance hépatique L'exposition à l'afatinib n'est pas modifiée de manière significative chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child Pugh A) ou modérée (Child Pugh B) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucune adaptation de la dose initiale n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère ou modérée. Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child Pugh C). Le traitement n'est pas recommandé dans cette population (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Population pédiatrique Il n'y a pas d'utilisation justifiée d'afatinib dans la population pédiatrique dans l'indication du CBNPC. Par conséquent, le traitement des enfants ou des adolescents par ce médicament n'est pas recommandé.