Imodium (lopéramide)

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser imodium ?

  • Traitement symptomatique

  • Associer a une rehydratation

  • Associer aux regles hygieno-dietetiques

  • Dans les formes aigues

  • Dans les formes chroniques

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de imodium ?

  • Cholestase

  • Colite pseudomembraneuse

  • Colite ulcereuse

  • Colopathie organique inflammatoire

  • Constipation

  • Crohn maladie

  • Distension abdominale

  • Dysenterie

    • Dysenterie aigue
  • Enfant

    • Enfant de moins de 8 ans
  • Enterocolite bacterienne

  • Fecalome

  • Fievre

  • Hemorragie digestive

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alfentanil
    • Hypersensibilite aminoglutethimide
    • Hypersensibilite biperidene
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite carpipramine
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite crizotinib
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyproheptadine
    • Hypersensibilite desloratadine
    • Hypersensibilite dihexyverine
    • Hypersensibilite diphemanil
    • Hypersensibilite diphenoxylate
    • Hypersensibilite dipyridamole
    • Hypersensibilite domperidone
    • Hypersensibilite donepezil
    • Hypersensibilite ebastine
    • Hypersensibilite encainide
    • Hypersensibilite fentanyl
    • Hypersensibilite fexofenadine
    • Hypersensibilite flavoxate
    • Hypersensibilite flecainide
    • Hypersensibilite haloperidol
    • Hypersensibilite ifenprodil
    • Hypersensibilite irinotecan
    • Hypersensibilite ketotifene
    • Hypersensibilite lenalidomide
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite levocabastine
    • Hypersensibilite loperamide
    • Hypersensibilite loratadine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite methylphenidate
    • Hypersensibilite metopimazine
    • Hypersensibilite miglitol
    • Hypersensibilite minoxidil
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite paliperidone
    • Hypersensibilite pancuronium
    • Hypersensibilite parahydroxybenzoates
    • Hypersensibilite paroxetine
    • Hypersensibilite penfluridol
    • Hypersensibilite periciazine
    • Hypersensibilite pethidine
    • Hypersensibilite pimozide
    • Hypersensibilite pipamperone
    • Hypersensibilite piperidine derives
    • Hypersensibilite pipotiazine
    • Hypersensibilite pizotifene
    • Hypersensibilite pomalidomide
    • Hypersensibilite prucalopride
    • Hypersensibilite raloxifene
    • Hypersensibilite remifentanil
    • Hypersensibilite risperidone
    • Hypersensibilite rouge cochenille
    • Hypersensibilite roxatidine
    • Hypersensibilite sufentanil
    • Hypersensibilite thalidomide
    • Hypersensibilite tirofiban
    • Hypersensibilite trihexyphenidyle
    • Hypersensibilite vandetanib
    • Hypersensibilite vecuronium
  • Ileus dynamique

  • Ileus paralytique

  • Maladie inflammatoire intestinale

  • Megacolon

  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 24 mois
  • Nouveau-ne

  • Pathologie peristaltisme intestinal

  • Rectite / rectorragie

  • Rectocolite hemorragique

  • Saignement gastro-intestinal

  • Salmonellose

  • Shigellose

  • Syndrome occlusif ou subocclusif

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

  • Constipation

  • Distension abdominale

  • Enfant

  • Epilepsie

  • Grossesse

  • Infection vih

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique maladie
  • Nausees vomissements

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

  • Enfant

  • Epilepsie

  • Grossesse

  • Infection vih

  • Insuffisance hepatique

  • Nausees vomissements

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de imodium ?

SEVERE(S)
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • coma
  • deces mortalite
  • depression respiratoire
  • electrocardiogramme modification
  • fibrillation ventriculaire
  • myosis
  • retention durine
  • syncope
  • tachysystolie ventriculaire
  • torsade de pointe
  • vigilance trouble
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • anaphylaxie
  • asthenie
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • conscience trouble
  • constipation
  • coordination trouble
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • eruption cutanee
  • erytheme polymorphe
  • fecalome
  • flatulence meteorisme
  • glossodynie
  • hypertonie musculaire
  • ileus paralytique
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • mouvement anormal
  • nausee vomissement
  • occlusion intestinale
  • oedeme de quincke angioedeme
  • prurit
  • reaction allergique
  • secheresse buccale
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • stupeur
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • urticaire
  • vertige etourdissement
MODERE(S)
  • colite
  • enterite
  • necrose intestinale
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • bronchospasme asthme
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    IMODIUM 2 mg, gélule

    plaquette(s) PVC-Aluminium de 20 gélule(s)

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 3,27
  • Illustration de la forme galénique

    IMODIUM 0,2 mg/ml ENFANTS, solution buvable

    1 flacon(s) en verre de 100 ml avec seringue(s) pour administration orale polyéthylène + racleur polyéthylène

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 3,11
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de imodium ?

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 8 ans.

    • Diarrhée aiguë

    La posologie initiale est de 2 gélules chez l'adulte. Après chaque selle non moulée, une gélule supplémentaire sera administrée, sans dépasser 8 gélules par 24 heures chez l'adulte.

    • Sujets âgés Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Bien qu'il n'existe pas de données pharmacocinétiques chez les patients insuffisants hépatiques, le lopéramide doit être utilisé avec précaution chez ces patients du fait de la réduction de l'effet de premier passage (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 8 ans.

    • Diarrhée chronique

    1 à 3 gélules par jour chez l'adulte.

    • Sujets âgés Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Bien qu'il n'existe pas de données pharmacocinétiques chez les patients insuffisants hépatiques, le lopéramide doit être utilisé avec précaution chez ces patients du fait de la réduction de l'effet de premier passage (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 8 ans.

    • Diarrhée aiguë

    La posologie initiale est d'une gélule chez l'enfant. Après chaque selle non moulée, une gélule supplémentaire sera administrée, sans dépasser 6 gélules par 24 heures chez l'enfant.

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Bien qu'il n'existe pas de données pharmacocinétiques chez les patients insuffisants hépatiques, le lopéramide doit être utilisé avec précaution chez ces patients du fait de la réduction de l'effet de premier passage (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

    Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 8 ans.

    • Diarrhée chronique

    1 à 2 gélules par jour chez l'enfant.

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Insuffisance hépatique Bien qu'il n'existe pas de données pharmacocinétiques chez les patients insuffisants hépatiques, le lopéramide doit être utilisé avec précaution chez ces patients du fait de la réduction de l'effet de premier passage (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").