Incruse (uméclidinium)

Médicaments à base de uméclidinium :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Umeclidinium

  • Dosages

    55 microgrammes

  • Formes galéniques

    poudre pour inhalation

  • Classe Thérapeutique

    R03BB - ANTICHOLINERGIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser incruse ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de incruse ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de incruse ?

Fréquent (> 1%)

  • arythmie
  • cephalee
  • constipation
  • cystite
  • dysgueusie
  • eruption cutanee
  • extrasystole
  • fibrillation auriculaire
  • infection des voies respiratoires
  • infection urinaire
  • pharyngite
  • prurit
  • rhinite
  • secheresse buccale
  • sinusite
  • tachycardie
  • toux

N/A

  • accommodation trouble
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    INCRUSE 55 microgrammes, poudre pour inhalation en récipient unidose

    plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 30 dose(s) avec 1 inhalateur(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 25,45
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de incruse ?

    • Adultes

    La dose recommandée est une inhalation de bromure d'umeclidinium une fois par jour.

    L'uméclidinium doit être administré une fois par jour, tous les jours à la même heure, afin de maintenir la bronchodilatation. La dose maximale est une inhalation de bromure d'umeclidinium une fois par jour.

    • Populations spécifiques
    • Patients âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients âgés de plus de 65 ans (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère ou modérée. L'uméclidinium n'a pas été étudié chez les patients présentant une atteinte hépatique sévère et doit donc être utilisé avec prudence chez ces patients (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique Il n'y a pas d'utilisation justifiée de l'uméclidinium dans la population pédiatrique (enfants âgés de moins de 18 ans) dans l'indication BPCO.