Jevtana (cabazitaxel)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Cabazitaxel

  • Dosages

    60 mg

  • Formes galéniques

    solution à diluer et solvant pour solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    L01CD - TAXANES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser jevtana ?

  • Traitement de deuxieme intention

  • Associer a la prednisone

  • Associer a la prednisolone

  • En cas de resistance a un autre trt

  • Chez l'adulte

  • Dans les formes metastatiques

  • Avec castration medicale/chirurgicale

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de jevtana ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Agranulocytose

  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par vaccin antiamarile
  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite cabazitaxel
    • Hypersensibilite docetaxel
    • Hypersensibilite paclitaxel
    • Hypersensibilite polysorbate
    • Hypersensibilite taxanes
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Neutropenie

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Vaccination

    • Vaccination amarile
  • Grossesse

  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Alteration de l'etat general

  • Anemie

  • Atteinte hepatique

  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par ains
    • Trt par antiagregant plaquettaire
    • Trt par anticoagulant
    • Trt par inducteur enzymatique cyp3a4
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par millepertuis
  • Constipation

  • Denutrition

  • Deshydratation

  • Diarrhee

  • Douleur

    • Douleur abdominale
  • Enfant

  • Epilepsie

  • Femme en age de procreer

  • Fievre

  • Grossesse

  • Hemorragie digestive

    • Hemorragie digestive atcd personnel
  • Homme

  • Hypovolemie

  • Infection

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale au stade terminal
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Malnutrition

  • Nausees vomissements

  • Neuropathie peripherique

  • Neutropenie

    • Neutropenie antecedent personnel
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Obstacle voies urinaires excretrices

  • Patient a risque/fragilise

  • Quel que soit le terrain

  • Radiotherapie

    • Radiotherapie anterieure
  • Sujet age

  • Traitement anterieur

    • Radiotherapie abdomino-pelvienne
  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Alteration de l'etat general

  • Anemie

  • Atteinte hepatique

  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par ains
    • Trt par antiagregant plaquettaire
    • Trt par anticoagulant
    • Trt par inducteur enzymatique cyp3a4
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par millepertuis
  • Constipation

  • Denutrition

  • Deshydratation

  • Diarrhee

  • Douleur

    • Douleur abdominale
  • Enfant

  • Epilepsie

  • Femme en age de procreer

  • Fievre

  • Grossesse

  • Hemorragie digestive

    • Hemorragie digestive atcd personnel
  • Homme

  • Hypovolemie

  • Infection

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale au stade terminal
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Malnutrition

  • Nausees vomissements

  • Neuropathie peripherique

  • Neutropenie

    • Neutropenie antecedent personnel
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Obstacle voies urinaires excretrices

  • Patient a risque/fragilise

  • Quel que soit le terrain

  • Radiotherapie

    • Radiotherapie anterieure
  • Sujet age

  • Traitement anterieur

    • Radiotherapie abdomino-pelvienne
  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de jevtana ?

SEVERE(S)
  • acouphene bourdonnement doreille
  • agranulocytose
  • alat modification
  • amaigrissement
  • anemie
  • anorexie
  • anxiete
  • aplasie medullaire
  • arthralgie
  • arythmie
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • augmentation du risque infectieux
  • bacteriemie
  • bouffee vasomotrice
  • bronchite
  • bursite
  • candidose
  • candidose gastro intestinale
  • candidose vaginale
  • cephalee
  • colite
  • confusion mentale
  • conjonctivite
  • constipation
  • cystite
  • deshydratation
  • diarrhee
  • dorsalgie
  • douleur abdominale
  • douleur buccale
  • douleur des extremites
  • douleur oppression thoracique
  • douleur pelvienne
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • dysurie
  • effet immunosuppresseur
  • encephalite
  • endocardite
  • enterite
  • fasciite
  • fibrillation auriculaire
  • fievre
  • flush
  • folliculite
  • frisson
  • furonculose
  • gangrene
  • gastrite
  • hematurie
  • hemorragie digestive
  • hemorroides
  • hepatite
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hypertension arterielle
  • hypoesthesie
  • hypokaliemie
  • hypoplasie medullaire
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • ileus paralytique
  • incontinence urinaire
  • infection a herpes virus
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection pulmonaire
  • infection urinaire
  • infection virale
  • inflammation de la muqueuse
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • larmoiement
  • lethargie
  • leucopenie
  • malaise lipothymie
  • meningite
  • meningite infectieuse
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • neuropathie peripherique
  • neutropenie
  • nevralgie
  • occlusion intestinale
  • oedeme peripherique
  • orgelet
  • paresthesie
  • perforation digestive
  • peritonite
  • pharyngite
  • pneumonie
  • pneumopathie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • pollakiurie
  • prostatite
  • pustulose
  • reaction allergique
  • rectorragie
  • reflux gastro oesophagien
  • retention durine
  • rhinite
  • sciatique
  • secheresse buccale
  • secheresse cutanee
  • sepsis choc septique
  • septicemie
  • sinusite
  • syncope
  • syndrome grippal
  • tachycardie
  • thrombocytopenie
  • thrombose veineuse
  • verrue
  • vertige etourdissement
  • zona
MODERE(S)
  • alopecie
MINEUR(S)
  • cellulite
  • depigmentation
  • douleur
  • douleur locale au point dinjection
  • erytheme
  • hyperpigmentation
  • induration
  • inflammation locale au point dinjection
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • necrose cutanee
  • oedeme
  • oedeme cutane
  • oedeme cutaneomuqueux
  • reaction locale au point dinjection
  • thrombophlebite
  • ulcere cutane
  • veinite
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    JEVTANA 60 mg, solution à diluer et solvant pour solution pour perfusion

    1 flacon(s) en verre de 1,5 ml - 1 flacon(s) en verre de 4,5 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de jevtana ?

    L'utilisation de ce médicament doit être réservée aux unités spécialisées dans l'administration de cytotoxiques et le cabazitaxel doit être administré sous contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des chimiothérapies anticancéreuses. Les moyens et l'équipement médical pour le traitement de réactions sévères d'hypersensibilité comme l'hypotension et le bronchospasme doivent être disponibles (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Prémédication

    La prémédication recommandée doit être faite au moins 30 minutes avant chaque administration de ce médicament avec les médicaments injectés par voie intra-veineuse suivants afin de diminuer le risque et la sévérité de l'hypersensibilité :

    • Antihistaminique (dexchlorphéniramine 5 mg ou diphénhydramine 25 mg ou équivalent)
    • Corticostéroïde (dexaméthasone 8 mg ou équivalent), et avec
    • Antagoniste H2 (ranitidine ou équivalent) (Cf. rubrique 'mises en garde et précautions d'emploi')

    Une prophylaxie antiémétique est recommandée et peut être donnée oralement ou par voie intra-veineuse si besoin.

    Au cours du traitement, une hydratation adéquate du patient doit être garantie, pour prévenir des complications comme une insuffisance rénale.

    • Posologie

    La posologie recommandée de ce médicament est 25 mg/m2 administrée par perfusion de 1 heure toutes les 3 semaines en association avec 10 mg par jour de prednisone ou prednisolone administrée par voie orale pendant tout le traitement.

    • Ajustements des doses

    Une modification de la dose doit être faite chez les patients ayant présenté les effets indésirables suivants (les Grades font référence aux Critères de la Terminologie Commune des Effets Indésirables (CTCAE 4.0))

    Données 1 - Modification de dose recommandée pour effets indésirables chez des patients traités avec carbazitaxel.

    . Neutropénie prolongée de grade > ou = 3 (de plus d'une semaine) malgré un traitement approprié incluant du G-CSF -> Modification de la dose : Reporter le traitement jusqu'à ce que le nombre de neutrophiles soit > 1500 cellules/mm3, puis réduire la dose de cabazitaxel de 25 mg/m2 à 20 mg/m2.

    . Neutropénie fébrile ou infection neutropénique -> Modification de la dose : Reporter le traitement jusqu'à amélioration ou normalisation clinique, et jusqu'à ce que le nombre de neutrophiles soit > 1500 cellules/mm3, puis réduire la dose de cabazitaxel de 25 mg/m2 à 20 mg/m2.

    . Diarrhée de grade > ou = 3 ou diarrhées persistantes malgré un traitement approprié, incluant solutés et électrolytes de substitution -> Modification de la dose : Retarder le traitement jusqu'à amélioration ou normalisation normalisation, puis réduire la dose de cabazitaxel de 25 mg/m2 à 20 mg/m2.

    . Neuropathie périphérique de grade > ou = 2 -> Modification de la dose : Retarder le traitement jusqu'à amélioration puis réduire la dose de cabazitaxel de 25 mg/m2 à 20 mg/m2.

    Si les patients continuent à présenter l'un de ces effets indésirables à 20 mg/m2, une réduction supplémentaire de la dose à 15 mg/m2 ou un arrêt de ce médicament doit être envisagé(e). Les données chez les patients à une dose inférieure à 20 mg/m2 sont limitées.

    • Populations particulières
    • Patients avec insuffisance hépatique Le cabazitaxel ne doit pas être administré à des patients atteints d'insuffisance hépatique sévère (bilirubine totale > 3 x LSN) (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Patients avec insuffisance rénale Le cabazitaxel est très peu excrété par le rein. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez des patients ayant une insuffisance rénale, ne nécessitant pas une hémodialyse. Compte-tenu de l'état des patients présentant une maladie rénale en phase terminale (clairance de la créatinine (CLCR < 15 mL/min/1.73 m2) et des données disponibles limitées, ces patients doivent être traités avec précaution et suivis étroitement pendant le traitement (Cf. rubriques ''Mises en garde et précautions d'emploi'' et ''Propriétés pharmacocinétiques'').

    • Patients âgés Aucun ajustement posologique spécifique n'est recommandé pour l'utilisation du cabazitaxel chez les patients âgés (Cf. également les rubriques ''Mises en garde et précautions d'emploi'', ''Effets indésirables'' et ''propriétés pharmacocinétiques'').

    • Prise concomitante de médicaments La prise concomitante de médicaments qui sont de puissants inducteurs ou de puissants inhibiteurs du CYP3A doit être évitée. Cependant, si certains patients nécessitent la co-administration d'un puissant inhibiteur du CYP3A, une réduction de dose du cabazitaxel de 25% devra être envisagée (Cf. rubriques ''Mises en garde et précautions d'emploi'' et ''Interactions médicamenteuqses'').

    • Populations pédiatriques Il n'y a pas d'utilisation justifiée de ce médicament dans la population pédiatrique. La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et chez les adolescents de moins de 18 ans n'ont pas été établies. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    L'utilisation de ce médicament doit être réservée aux unités spécialisées dans l'administration de cytotoxiques et le cabazitaxel doit être administré sous contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des chimiothérapies anticancéreuses. Les moyens et l'équipement médical pour le traitement de réactions sévères d'hypersensibilité comme l'hypotension et le bronchospasme doivent être disponibles (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Prémédication

    La prémédication recommandée doit être faite au moins 30 minutes avant chaque administration de ce médicament avec les médicaments injectés par voie intra-veineuse suivants afin de diminuer le risque et la sévérité de l'hypersensibilité :

    • Antihistaminique (dexchlorphéniramine 5 mg ou diphénhydramine 25 mg ou équivalent)
    • Corticostéroïde (dexaméthasone 8 mg ou équivalent), et avec
    • Antagoniste H2 (ranitidine ou équivalent) (Cf. rubrique 'mises en garde et précautions d'emploi')

    Une prophylaxie antiémétique est recommandée et peut être donnée oralement ou par voie intra-veineuse si besoin.

    Au cours du traitement, une hydratation adéquate du patient doit être garantie, pour prévenir des complications comme une insuffisance rénale.

    • Patients avec insuffisance hépatique

    Le cabazitaxel est largement métabolisé par le foie. Les patients ayant une insuffisance hépatique légère (bilirubine totale > 1 à < ou = 1,5 x la Limite Supérieure de la Normale (LSN) ou ASAT > 1,5 x LSN), doivent recevoir une dose réduite de cabazitaxel de 20 mg/m2. L'administration de cabazitaxel chez des patients ayant une insuffisance hépatique légère doit être effectuée avec une attention particulière et la tolérance doit être surveillée étroitement.

    • Patients âgés

    Aucun ajustement posologique spécifique n'est recommandé pour l'utilisation du cabazitaxel chez les patients âgés (Cf. également les rubriques ''Mises en garde et précautions d'emploi'', ''Effets indésirables'' et ''propriétés pharmacocinétiques'').

    • Prise concomitante de médicaments

    La prise concomitante de médicaments qui sont de puissants inducteurs ou de puissants inhibiteurs du CYP3A doit être évitée. Cependant, si certains patients nécessitent la co-administration d'un puissant inhibiteur du CYP3A, une réduction de dose du cabazitaxel de 25% devra être envisagée (Cf. rubriques ''Mises en garde et précautions d'emploi'' et ''Interactions médicamenteuqses'').

    • Populations pédiatriques

    Il n'y a pas d'utilisation justifiée de ce médicament dans la population pédiatrique. La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et chez les adolescents de moins de 18 ans n'ont pas été établies. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    L'utilisation de ce médicament doit être réservée aux unités spécialisées dans l'administration de cytotoxiques et le cabazitaxel doit être administré sous contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation des chimiothérapies anticancéreuses. Les moyens et l'équipement médical pour le traitement de réactions sévères d'hypersensibilité comme l'hypotension et le bronchospasme doivent être disponibles (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Prémédication

    La prémédication recommandée doit être faite au moins 30 minutes avant chaque administration de ce médicament avec les médicaments injectés par voie intra-veineuse suivants afin de diminuer le risque et la sévérité de l'hypersensibilité :

    • Antihistaminique (dexchlorphéniramine 5 mg ou diphénhydramine 25 mg ou équivalent)
    • Corticostéroïde (dexaméthasone 8 mg ou équivalent), et avec
    • Antagoniste H2 (ranitidine ou équivalent) (Cf. rubrique 'mises en garde et précautions d'emploi')

    Une prophylaxie antiémétique est recommandée et peut être donnée oralement ou par voie intra-veineuse si besoin.

    Au cours du traitement, une hydratation adéquate du patient doit être garantie, pour prévenir des complications comme une insuffisance rénale.

    • Patients avec insuffisance hépatique

    Chez les patients ayant une insuffisance hépatique modérée (bilirubine totale > 1,5 à < ou = 3.0 x LSN), la Dose Maximale Tolérée (DMT) était de 15 mg/m2. Si le traitement est envisagé chez les patients ayant une insuffisance hépatique modérée la dose de cabazitaxel ne doit pas excéder 15 mg/m2. Cependant, les données d'efficacité disponibles à cette dose sont limitées.

    • Patients âgés

    Aucun ajustement posologique spécifique n'est recommandé pour l'utilisation du cabazitaxel chez les patients âgés (Cf. également les rubriques ''Mises en garde et précautions d'emploi'', ''Effets indésirables'' et ''propriétés pharmacocinétiques'').

    • Prise concomitante de médicaments

    La prise concomitante de médicaments qui sont de puissants inducteurs ou de puissants inhibiteurs du CYP3A doit être évitée. Cependant, si certains patients nécessitent la co-administration d'un puissant inhibiteur du CYP3A, une réduction de dose du cabazitaxel de 25% devra être envisagée (Cf. rubriques ''Mises en garde et précautions d'emploi'' et ''Interactions médicamenteuqses'').

    • Populations pédiatriques

    Il n'y a pas d'utilisation justifiée de ce médicament dans la population pédiatrique. La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et chez les adolescents de moins de 18 ans n'ont pas été établies. (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").