Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    100 microgrammes/20 microgrammes150 microgrammes/30 microgrammes

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculécomprimé enrobé

  • Classe Thérapeutique

    G03AA - PROGESTATIFS ET ESTROGENES EN ASSOCIATIONS FIXES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser levonorgestrel/ethinylestradiol ?

  • Chez la femme

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de levonorgestrel/ethinylestradiol ?

  • Accident vasculaire cerebral

    • Accident vascul cerebral atcd personnel
    • Accident vascul cerebral en cours
    • Accident vascul cerebral recent
  • Adenome hypophysaire

  • Angor

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique en cours
    • Atteinte hepatique severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par dasabuvir
    • Trt par glecaprevir
    • Trt par millepertuis
    • Trt par ombitasvir
    • Trt par paritaprevir
    • Trt par pibrentasvir
    • Trt par ritonavir
    • Trt par sofosbuvir
    • Trt par velpatasvir
    • Trt par voxilaprevir
  • Cancer de l'endometre

  • Cancer de l'ovaire

  • Cancer de l'uterus

  • Cancer du col de l'uterus

  • Cancer du foie

  • Cancer du sein

  • Cardiopathie ischemique

  • Connectivite / collagenose

  • Deficit inhibiteur coagulation

    • Deficit en antithrombine iii
    • Deficit en proteine c
    • Deficit en proteine s
  • Diabete autre

    • Diabete complique
  • Diabete type i

    • Diabete complique
  • Diabete type ii

    • Diabete complique
  • Dubin johnson syndrome

  • Embolie pulmonaire

    • Embolie pulmonaire atcd personnel
    • Embolie pulmonaire en cours
  • Enfant

    • Enfant de moins de 6 ans
  • Fibrillation auriculaire

  • Hemorragie genitale

    • Hemorragie genitale non diagnostiquee
  • Homocystinurie / hyperhomocysteinemie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite arachide
    • Hypersensibilite ethinylestradiol
    • Hypersensibilite levonorgestrel
    • Hypersensibilite rouge allura
    • Hypersensibilite soja/lecithine de soja
  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle non controlee
    • Hypertension arterielle severe
  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde antecedent perso
    • Infarctus du myocarde en cours
    • Infarctus du myocarde recent
  • Insuffisance coronarienne

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurgicale majeure
  • Lupus

  • Lupus erythemateux dissemine

  • Maladie cerebrovasculaire

  • Maladie thromboembolique

    • Maladie thromboembolique atcd personnel
    • Maladie thromboembolique en cours
  • Maladie vasculaire ischemique

  • Maladie vasculaire obliterante

  • Migraine

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Pancreatite

    • Pancreatite antecedent personnel
    • Pancreatite en cours
  • Pathologie coronarienne

  • Pathologie oculaire vasculaire

  • Patient alite

  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Presence anticorps anti phospholipides

  • Prolactinome

  • Resistance a la proteine c activee

  • Rotor syndrome

  • Sujet immobilise

  • Thrombophlebite

    • Phlebite atcd personnel
    • Phlebite en cours
  • Thrombose

    • Thrombose arterielle atcd personnel
    • Thrombose arterielle en cours
    • Thrombose veineuse
    • Thrombose veineuse atcd personnel
    • Thrombose veineuse profonde
  • Trouble de la coagulation

    • Deficit en antithrombine iii
    • Deficit en proteine c
    • Deficit en proteine s
    • Trouble de la coagulation atcd personnel
    • Trouble de la coagulation congenital
  • Trouble du rythme thrombogene

  • Tumeur benigne hepatique

  • Tumeur estrogenodependante

  • Tumeur hypophyse

  • Tumeur maligne organes genitaux femme

  • Tumeur progestogene dependante

  • Valvulopathie

  • Allaitement

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Autre traitement en cours

    • Trt par anticonvulsivant
    • Trt par carbamazepine
    • Trt par dabrafenib
    • Trt par efavirenz
    • Trt par enzalutamide
    • Trt par eslicarbazepine
    • Trt par fosphenytoine
    • Trt par inducteur enzymatique
    • Trt par inh protease booste par ritonavir
    • Trt par lamotrigine
    • Trt par millepertuis
    • Trt par modafinil
    • Trt par nelfinavir
    • Trt par nevirapine
    • Trt par oxcarbazepine
    • Trt par perampanel
    • Trt par phenobarbital
    • Trt par phenytoine
    • Trt par primidone
    • Trt par rifabutine
    • Trt par topiramate
    • Trt par ulipristal
    • Trt par vemurafenib
  • Cholestase

    • Ictere cholestatique gravidique atcd
    • Ictere cholestatique recidivant
  • Deficit en lactase

  • Deficit en sucrase-isomaltase

  • Diabete autre

    • Diabete non complique
  • Diabete type i

    • Diabete non complique
  • Diabete type ii

    • Diabete non complique
  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

    • Hypercholesterolemie
    • Hyperlipidemie severe
    • Hypertriglyceridemie
  • Dystrophie uterine

  • Fibrome uterin

  • Herpes gestationis

  • Hyperlipidemie

  • Hyperplasie endometre

  • Hyperprolactinemie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
  • Insuffisance renale chronique

  • Intolerance genetique au fructose

  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Otosclerose

  • Prurit recidivant gravidique

  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Tabagisme

  • Tumeur benigne du sein

  • Anemie hemolytique

    • Syndrome hemolytique uremique
  • Asthme

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique moderee
  • Atteinte oculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par anticoagulant
    • Trt par bosentan
    • Trt par coumarine
    • Trt par derive coumarinique
    • Trt par griseofulvine
  • Avortement

  • Chloasma

  • Colite ulcereuse

  • Colopathie organique inflammatoire

  • Convulsions

  • Crohn maladie

  • Depression

  • Diarrhee

    • Diarrhee severe
  • Douleur

    • Douleur thoracique
  • Drepanocytose / anemie falciforme

  • Dyspnee

  • Epilepsie

  • Examen laboratoire interference

    • Dosage facteurs de la coagulation
    • Dosage hormones thyroidiennes
    • Dosage proteines plasmatiques
    • Dosage sanguin glycemie
    • Interaction avec examens de laboratoire
    • Tests fonctionnels hepatiques
    • Tests fonctionnels surrenaliens
  • Femme en age de procreer

  • Ictere

  • Lithiase biliaire

  • Maladie inflammatoire intestinale

  • Maladie thromboembolique

    • Maladie thromboembolique atcd familial
  • Mouvement anormal

  • Nausees vomissements

  • Oedeme

  • Paresie

  • Paresthesie

  • Prurit

  • Quel que soit le terrain

  • Rectocolite hemorragique

  • Syncope

  • Syndrome douloureux abdominal

    • Syndrome douloureux abdominal aigu
  • Toux

  • Traumatisme

    • Traumatisme severe
  • Trouble du transit gastro-intestinal

  • Varice

  • Vertige

  • Anemie hemolytique

    • Syndrome hemolytique uremique
  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique moderee
  • Atteinte oculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par anticoagulant
    • Trt par bosentan
    • Trt par coumarine
    • Trt par derive coumarinique
    • Trt par griseofulvine
  • Avortement

  • Cephalee

    • Cephalee severe
  • Colite ulcereuse

  • Colopathie organique inflammatoire

  • Convulsions

  • Crohn maladie

  • Depression

  • Douleur

    • Douleur thoracique
  • Drepanocytose / anemie falciforme

  • Dyspnee

  • Epilepsie

  • Examen laboratoire interference

    • Dosage facteurs de la coagulation
    • Dosage hormones thyroidiennes
    • Dosage proteines plasmatiques
    • Dosage sanguin glycemie
    • Interaction avec examens de laboratoire
    • Tests fonctionnels hepatiques
    • Tests fonctionnels surrenaliens
  • Femme

    • Femme de plus de 35 ans
  • Femme en age de procreer

  • Ictere

  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurgicale programmee
  • Lithiase biliaire

  • Maladie inflammatoire intestinale

  • Maladie thromboembolique

    • Maladie thromboembolique atcd familial
  • Mouvement anormal

  • Oedeme

  • Paresie

  • Paresthesie

  • Post partum

  • Prurit

  • Quel que soit le terrain

  • Rectocolite hemorragique

  • Syncope

  • Syndrome douloureux abdominal

    • Syndrome douloureux abdominal aigu
  • Toux

  • Traumatisme

    • Traumatisme severe
  • Trouble de la vision

  • Trouble du transit gastro-intestinal

  • Varice

  • Vertige

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de levonorgestrel/ethinylestradiol ?

SEVERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • acouphene bourdonnement doreille
  • adenome hypophysaire
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • angor
  • atteinte vasculaire de la retine
  • audition alteration
  • bronchite
  • candidose
  • cecite
  • conjonctivite
  • cornee modification
  • cystite
  • douleur
  • dysurie
  • embolie pulmonaire
  • fievre
  • galactorrhee
  • hemolyse
  • herpes gravidique
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • hyperprolactinemie
  • hypertension arterielle
  • hypertriglyceridemie
  • hyperuremie hyperazotemie
  • hypoacousie surdite
  • hypotension arterielle orthostatique
  • infarctus du myocarde
  • infection a herpes virus
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection urinaire
  • infection virale
  • insuffisance renale aigue
  • irritation oculaire
  • ischemie
  • ischemie myocardique
  • jambes lourdes
  • lactation reduction
  • miction trouble
  • nevrite optique
  • oedeme
  • palpitations
  • pancreatite aigue
  • pathologie coronarienne
  • pollakiurie
  • polyradiculonevrite guillain barre
  • porphyrie
  • retinopathie
  • secheresse oculaire
  • sinusite
  • syndrome grippal
  • syndrome hemolytique et uremique
  • tachycardie
  • tendance tentative suicidaire
  • thrombocytopenie
  • thrombocytose
  • thromboembolie
  • thrombophlebite
  • thrombose arterielle
  • thrombose veineuse
  • varices
  • vision alteration
  • vision floue
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acne
  • adenome hepatique
  • alat modification
  • alopecie
  • amenorrhee
  • anaphylaxie
  • anorgasmie orgasme trouble
  • anxiete
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • augmentation du volume mammaire
  • bilirubine modification
  • bouffee vasomotrice
  • bronchospasme asthme
  • cancer col uterus
  • cancer du sein
  • candidose vaginale
  • cephalee
  • chloasma
  • choc anaphylactique
  • cholecystite
  • cholestase
  • conscience trouble
  • convulsion
  • cycle menstruel irregulier
  • depigmentation
  • depression
  • dermatite
  • douleur mammaire
  • douleur pelvienne
  • dysmenorrhee
  • dyspareunie
  • dyspnee
  • eczema
  • endometre hyperplasie
  • endometrite
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme noueux
  • erytheme polymorphe
  • exantheme
  • fibrome uterin
  • fragilite emotionnelle
  • gamma gt modification
  • hemorragie digestive
  • hepatite
  • hirsutisme
  • humeur trouble
  • hyperesthesie
  • hyperpigmentation
  • hyperplasie nodulaire focale hepatique hnf
  • hypersecretion vaginale
  • hypertrichose
  • hypoesthesie
  • hypotrichose
  • ictere
  • incontinence urinaire
  • insomnie
  • irritabilite
  • kyste mammaire
  • kyste ovarien
  • lactico deshydrogenase modification
  • leucorrhee
  • libido trouble
  • lithiase biliaire
  • maladie autoimmune
  • mastodynie
  • mastopathie
  • melasme
  • menometrorragie
  • menorragie
  • metrorragie
  • mouvement anormal
  • nervosite
  • oedeme cutane
  • oedeme cutaneomuqueux
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oligomenorrhee
  • ongles alteration
  • paranoia
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • polype uterin
  • prurit
  • prurit vulvaire
  • psoriasis
  • purpura
  • reaction allergique
  • rhinite
  • saignement hemorragie
  • seborrhee
  • secheresse vaginale
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • spotting petit saignement
  • sueurs nocturnes
  • syndrome lupique
  • syndrome premenstruel
  • tension mammaire
  • trouble sexuel
  • trouble vulvo vaginal
  • tumeur benigne du sein
  • tumeur hepatique
  • tumeur maligne
  • tumeur uterine
  • urticaire
  • vaginite
  • vertige etourdissement
MODERE(S)
  • saignement vaginal
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • amaigrissement
  • appetit augmentation
  • appetit perte
  • crampe musculaire
  • diabete
  • diminution de tolerance au glucose
  • hypercholesterolemie
  • hyperglycemie
  • hyperlipidemie
  • oedeme peripherique
  • rapport hdl ldl modification
  • retention hydrique
MINEUR(S)
  • anorectite
  • colite
  • constipation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • enterite
  • flatulence meteorisme
  • gastralgie
  • gastrite
  • maladie inflammatoire intestinale
  • nausee vomissement
  • pharyngite
  • prise ponderale
  • rectorragie
  • ulceration anorectale
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    LEVONORGESTREL/ETHINYLESTRADIOL BIOGARANCONTINU 100 microgrammes/20 microgrammes, comprimé pelliculé

    3 plaquettes PVC PVDC aluminium de 21 comprimés roses et de 7 comprimés blancs

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 4,78
  • Illustration de la forme galénique

    LEVONORGESTREL/ETHINYLESTRADIOL EG 100 microgrammes/20 microgrammes, comprimé enrobé

    1 plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 21 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,61
  • Illustration de la forme galénique

    LEVONORGESTREL/ETHINYLESTRADIOL ZENTIVA 150 microgrammes/30 microgrammes, comprimé enrobé

    1 plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 21 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,61
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de levonorgestrel/ethinylestradiol ?

    • Posologie
    • Comment utiliser les comprimés de ce médicament

    Les comprimés doivent être pris chaque jour à peu près au même moment de la journée dans l'ordre indiqué sur la plaquette thermoformée, si nécessaire avec un peu de liquide. Un comprimé doit être pris tous les jours pendant 21 jours consécutifs. Chaque nouvelle plaquette doit être débutée après 7 jours sans prise de comprimés, période pendant laquelle commence en général une hémorragie de privation. Les saignements commencent en général 2 à 3 jours après la dernière prise de comprimé et peuvent ne pas être terminés lorsque la plaquette suivante est entamée.

    • Comment commencer la prise de comprimés de ce médicament

    . Absence de traitement contraceptif hormonal le mois précédent La prise de comprimé doit commencer le jour 1 du cycle naturel de la femme (c'est à dire le premier jour des menstruations). Il est possible de débuter pendant les jours 2 à 5, mais dans ce cas, il est recommandé d'utiliser une méthode de contraception locale complémentaire pendant les 7 premiers jours du premier cycle.

    . Relais d'une méthode contraceptive hormonale combinée (contraceptif oral combiné (COC), anneau vaginal ou patch transdermique) La femme doit commencer la prise de ce médicament de préférence le jour suivant la prise du dernier comprimé actif (dernier comprimé contenant les substances actives) du précédent COC, ou au plus tard le jour qui suit la période habituelle d'arrêt des comprimés, ou le jour suivant la prise du dernier comprimé placebo. En cas de relais d'un anneau vaginal ou d'un patch transdermique, la femme doit commencer la prise de ce médicament, de préférence le jour du retrait ou au plus tard le jour prévu pour la nouvelle pose.

    . Relais d'une contraception progestative (pilule progestative, progestatif injectable, implant) ou d'un système intra-utérin (SIU) contenant un progestatif Le relais peut se faire à tout moment du cycle s'il s'agit d'une pilule progestative (le jour du retrait s'il s'agit d'un implant ou d'un SIU, ou le jour prévu pour l'injection suivante s'il s'agit d'une forme injectable). Dans tous les cas, il sera recommandé aux femmes d'utiliser une méthode de contraception locale complémentaire pendant les 7 premiers jours de prise des comprimés.

    . Après une interruption de grossesse au cours du premier trimestre La prise des comprimés peut commencer immédiatement. Il n'est alors pas nécessaire d'utiliser de méthode de contraception complémentaire.

    . Après un accouchement ou une interruption de grossesse au cours du deuxième trimestre Il est conseillé de commencer la contraception 21 à 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre. Si cette contraception est démarrée plus tardivement, il est recommandé d'utiliser une méthode de contraception locale complémentaire pendant les 7 premiers jours de prise des comprimés. Cependant, si des rapports sexuels ont déjà eu lieu, il convient de s'assurer de l'absence de grossesse avant le début de la prise de COC ou d'attendre les premières règles. En cas d'allaitement, Cf. rubrique "Fertilité, Grossesse et Allaitement".

    • Information supplémentaire sur les populations particulières

    . Population pédiatrique Ce médicament est indiqué uniquement après l'apparition des premières règles.

    . Personnes âgées Non applicable. Ce médicament n'est pas indiqué après la ménopause.

    . Insuffisance hépatique Ce médicament est contre-indiqué chez les femmes ayant une atteinte hépatique sévère (Cf. rubrique "Contre-indications").

    . Insuffisance rénale Aucune étude spécifique n'a été réalisée chez le patient souffrant d'insuffisance rénale. Les données disponibles ne suggèrent pas de nécessité de changement de traitement pour cette population de patient.

    • Posologie

    Prendre régulièrement et sans oubli 1 comprimé par jour au même moment de la journée, pendant 21 jours consécutifs avec un arrêt de 7 jours entre chaque plaquette.

    Une hémorragie de privation débute habituellement 2 à 3 jours après la prise du dernier comprimé et peut se poursuivre après le début de la plaquette suivante.

    • Début de traitement par ce médicament :

    . Absence de contraception hormonale le mois précédent : Prendre le 1er comprimé le 1er jour des règles.

    . Relais d'un autre contraceptif hormonal estroprogestatif (contraceptif hormonal combiné (CHC), anneau vaginal ou dispositif transdermique (patch)) : Prendre le 1er comprimé le jour suivant la prise du dernier comprimé actif du contraceptif précédent ou au plus tard le jour qui suit la période habituelle d'arrêt des comprimés.

    Dans le cas de l'anneau vaginal ou du dispositif transdermique, prendre le 1er comprimé le jour de retrait ou au plus tard le jour prévu pour l'application du nouveau dispositif ou du nouvel anneau.

    . Relais d'une contraception progestative (pilule microdosée, injectable, implant, dispositif intrautérin DIU contenant un progestatif) : Le relais d'une contraception microdosée peut se faire à tout moment du cycle ce médicament devra être débuté le lendemain de l'arrêt. Le relais d'un implant ou d'un DIU se fait le jour du retrait, et le relais d'un contraceptif injectable se fait le jour prévu pour la nouvelle injection. Dans tous les cas, il est recommandé d'utiliser une méthode complémentaire de contraception pendant les 7 premiers jours de traitement.

    . Après une interruption de grossesse du premier trimestre : Il est possible de débuter ce médicament immédiatement. Il n'est pas nécessaire d'utiliser une méthode complémentaire de contraception.

    . Après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre : Le post-partum immédiat étant associé à une augmentation du risque thrombo-embolique, les contraceptifs oraux estroprogestatifs ne doivent pas être débutés moins de 21 à 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre. Si le traitement est commencé plus de 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre, il est recommandé d'utiliser une méthode complémentaire de contraception de type mécanique pendant les 7 premiers jours de traitement. Cependant, si des relations sexuelles ont déjà eu lieu, il convient de s'assurer de l'absence de grossesse avant le début de prise de contraceptif oral estroprogestatif ou d'attendre les premières règles.

    . En cas d'allaitement : voir rubrique " Grossesse et allaitement ".

    • Posologie

    Prendre régulièrement et sans oubli 1 comprimé par jour au même moment de la journée, pendant 21 jours consécutifs avec un arrêt de 7 jours entre chaque plaquette.

    Une hémorragie de privation débute habituellement 2 à 3 jours après la prise du dernier comprimé et peut se poursuivre après le début de la plaquette suivante.

    • Début de traitement par ce médicament :
    • Absence de contraception hormonale le mois précédent : Prendre le 1er comprimé le 1er jour des règles.

    • Relais d'un autre contraceptif hormonal estroprogestatif (contraceptif hormonal combiné (CHC), anneau vaginal ou dispositif transdermique (patch)) : Prendre le 1er comprimé le jour suivant la prise du dernier comprimé actif du contraceptif précédent ou au plus tard le jour qui suit la période habituelle d'arrêt des comprimés.

    Dans le cas de l'anneau vaginal ou du dispositif transdermique, prendre le 1er comprimé le jour de retrait ou au plus tard le jour prévu pour l'application du nouveau dispositif ou du nouvel anneau.

    • Relais d'une contraception progestative (pilule microdosée, injectable, implant, dispositif intra- utérin DIU contenant un progestatif) : . Le relais d'une contraception microdosée peut se faire à tout moment du cycle et ce médicament devra être débuté le lendemain de l'arrêt. . Le relais d'un implant ou d'un DIU se fait le jour du retrait, et le relais d'un contraceptif injectable se fait le jour prévu pour la nouvelle injection. Dans tous les cas, il est recommandé d'utiliser une méthode complémentaire de contraception pendant les 7 premiers jours de traitement.

    • Après une interruption de grossesse du premier trimestre : Il est possible de débuter ce médicament immédiatement. Il n'est pas nécessaire d'utiliser une méthode complémentaire de contraception.

    • Après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre : Le post-partum immédiat étant associé à une augmentation du risque thrombo-embolique, les contraceptifs oraux estroprogestatifs ne doivent pas être débutés moins de 21 à 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre. Si le traitement est commencé plus de 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre, il est recommandé d'utiliser une méthode complémentaire de contraception de type mécanique pendant les 7 premiers jours de traitement. Cependant, si des relations sexuelles ont déjà eu lieu, il convient de s'assurer de l'absence de grossesse avant le début de prise de contraceptif oral estroprogestatif ou d'attendre les premières règles.

    • En cas d'allaitement : voir rubrique "Grossesse et allaitement".

    • Posologie
    • Comment prendre ce médicament Les comprimés doivent être pris dans l'ordre indiqué sur la plaquette thermoformée, tous les jours à peu près à la même heure, si besoin avec un peu d'eau. Prendre un comprimé pendant 28 jours consécutifs (1 comprimé blanc les 21 premiers jours puis un comprimé rouge les 7 jours suivants). Il est indispensable d'avoir pris tous les comprimés blancs avant de commencer à prendre les comprimés rouges. Une hémorragie de privation (règles) survient généralement pendant la prise des comprimés rouges et ne sera peut-être pas terminée avant de commencer la plaquette suivante.

    • Comment commencer la prise de ce médicament

    . Pas de prise antérieure d'un contraceptif hormonal (au cours du dernier mois). Le premier comprimé doit être pris le 1er jour du cycle normal de la femme (c'est-à-dire le premier jour des règles).

    . Relais d'un autre contraceptif hormonal estroprogestatif (contraceptif oral combiné (COC), anneau vaginal ou dispositif transdermique (patch)) La femme doit commencer à prendre ce médicament le jour suivant la prise du dernier comprimé actif du COC précédent ou au plus tard le jour suivant la période habituelle sans comprimé ou le jour suivant le dernier comprimé placebo du COC précédent.

    Dans le cas de l'anneau vaginal ou du dispositif transdermique, la femme doit commencer ce médicament le jour de retrait ou au plus tard le jour prévu pour l'application du nouveau dispositif ou du nouvel anneau.

    . Relais d'une contraception progestative seule (pilule microdosée, forme injectable, implant) ou d'un système intra-utérin (SIU) contenant un progestatif Le relais d'une contraception microdosée peut se faire à tout moment du cycle et ce médicament devra être débuté le lendemain de l'arrêt.

    Le relais d'un implant ou d'un SIU contenant un progestatif se fait le jour du retrait, ou le jour prévu pour la nouvelle injection s'il s'agit du relais d'un contraceptif injectable. Dans tous les cas, il est recommandé d'utiliser une méthode complémentaire de contraception non hormonale pendant les 7 premiers jours de traitement.

    . Après une interruption de grossesse du premier trimestre La femme peut commencer à prendre les comprimés de ce médicament immédiatement. Dans ce cas, il ne sera pas nécessaire de prendre des mesures contraceptives complémentaires.

    . Après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre Les contraceptifs oraux estroprogestatifs ne doivent pas être débutés moins de 21 à 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre. Si le traitement est commencé plus de 28 jours après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre, il est recommandé d'utiliser une méthode complémentaire de contraception de type mécanique pendant les 7 premiers jours de traitement. Cependant, si des rapports sexuels ont déjà eu lieu, il convient de s'assurer de l'absence de grossesse avant le début de prise de contraceptif oral estroprogestatif ou d'attendre les premières règles.

    . En cas d'allaitement : voir rubrique "Grossesse et allaitement".

    • Posologie

    Les comprimés doivent être pris dans l'ordre indiqué sur la plaquette à peu près à la même heure chaque jour, avec un peu de liquide si nécessaire. Prendre un comprimé par jour pendant 21 jours consécutifs. Entamer la plaquette suivante après une période de 7 jours sans comprimés, au cours de laquelle une hémorragie de privation survient généralement. Le saignement débute généralement 2 à 3 jours après la prise du dernier comprimé et ne se termine pas nécessairement avant le début de la plaquette suivante.

    • Comment instaurer le traitement par ce médicament
    • Aucune contraception hormonale antérieure (au cours du dernier mois) La prise des comprimés doit débuter le premier jour du cycle naturel de la femme (= le premier jour des règles). Elle peut éventuellement débuter entre le deuxième et le cinquième jour mais, dans ce cas, une méthode contraceptive mécanique supplémentaire est recommandée au cours des 7 premiers jours du premier cycle.

    • Relais d'un autre contraceptif hormonal combiné (contraceptif hormonal combiné (CHC), anneau vaginal, dispositif transdermique) La prise de ce médicament débutera de préférence le lendemain de la prise du dernier comprimé actif du CHC précédent (ou après le retrait de l'anneau vaginal ou du dispositif transdermique), mais au plus tard le jour qui suit la fin de la période habituelle sans comprimés (ou sans anneau vaginal ou sans patch) ou le lendemain de la prise du dernier comprimé de placebo du contraceptif hormonal précédent.

    • Relais d'une contraception utilisant un progestatif seul (pilule, injection, implant) ou d'un dispositif intra-utérin (DIU) La femme peut débuter ce médicament à n'importe quel moment à partir d'une micropilule (pour un implant ou un DIU, le jour de son retrait, pour un contraceptif injectable, le jour où l'injection suivante aurait dû avoir lieu), mais il convient dans tous les cas de lui conseiller d'utiliser une méthode contraceptive supplémentaire mécanique pendant les 7 premiers jours de la prise des comprimés.

    • Après un avortement du premier trimestre La prise des comprimés peut débuter immédiatement. Dans ce cas, aucune autre mesure contraceptive n'est nécessaire.

    • Après un accouchement ou un avortement du 2ème trimestre Pour l'allaitement maternel, voir la rubrique "Grossesse et allaitement".

    La prise des comprimés débutera 21 à 28 jours après l'accouchement ou l'avortement du 2ème trimestre. Si elle débute plus tardivement, une méthode contraceptive supplémentaire doit être utilisée pendant les 7 premiers jours de la prise des comprimés. Si la femme a déjà eu des rapports sexuels, il convient d'exclure une grossesse avant de commencer le CHC actuel ou la femme devra attendre les prochaines règles.