Mysildecard (SILDENAFIL CITRATE)

Médicaments à base de SILDENAFIL CITRATE :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser mysildecard ?

  • Dans les formes stade ii de la nyha/oms

  • Dans les formes stade iii de la nyha/oms

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de mysildecard ?

  • Accident vasculaire cerebral

    • Accident vascul cerebral atcd personnel
    • Accident vascul cerebral recent
  • Autre traitement en cours

    • Trt par boceprevir
    • Trt par clarithromycine
    • Trt par cobicistat
    • Trt par derive nitre
    • Trt par donneur de monoxyde d'azote
    • Trt par erythromycine
    • Trt par guanylate cyclase soluble stimulant
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par isosorbide
    • Trt par itraconazole
    • Trt par ketoconazole
    • Trt par molsidomine
    • Trt par nelfinavir
    • Trt par nicorandil
    • Trt par nitrite d'amyle
    • Trt par ombitasvir
    • Trt par paritaprevir
    • Trt par posaconazole
    • Trt par riociguat
    • Trt par ritonavir
    • Trt par telaprevir
    • Trt par telithromycine
    • Trt par trinitrine
    • Trt par voriconazole
  • Drepanocytose / anemie falciforme

  • Hypotension arterielle

    • Hypotension arterielle severe
  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde antecedent perso
    • Infarctus du myocarde recent
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Neuropathie optique

    • Neuropathie optique ischemique
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 12 mois
  • Nouveau-ne

  • Pathologie oculaire vasculaire

  • Trouble de la vision

  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par dapoxetine
    • Trt par doxazosine
  • Femme en age de procreer

    • En l'absence de contraception efficace
  • Grossesse

  • Retinite pigmentaire

  • Retinopathie

  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Angulation penienne

  • Anomalie anatomique organes genitaux masculins

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par alfabloquant
    • Trt par antivitamine k
    • Trt par bosentan
    • Trt par inhib phosphodiesterase 5
    • Trt par med des troubles erectiles
  • Cardiomyopathie hypertrophique

    • Cardiomyopathie obstructive
  • Deshydratation

  • Dysfonctionnement du syst nerv autonome

  • Dysfonctionnement ventriculaire

    • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
  • Enfant

  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Hemophilie

  • Hypotension arterielle

    • Hypotension arterielle legere
    • Hypotension arterielle moderee
  • La peyronie maladie

  • Leucemie

  • Maladie hemorragique

  • Myelome multiple

  • Nourrisson

    • Nourrisson de plus de 12 mois
  • Obstacle au remplissage ou a l'ejection

  • Obstruction dynamique intraventriculaire

  • Oedeme pulmonaire

  • Quel que soit le terrain

  • Sclerose / fibrose corps caverneux

  • Stenose vasculaire

    • Retrecissement aortique
    • Stenose de la valve aortique
  • Syndrome hemorragique

  • Terrain hemorragique

  • Trouble de l'hemostase

  • Trouble de la coagulation

  • Ulcere gastroduodenal

  • Valvulopathie

    • Valvulopathie aortique
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Angulation penienne

  • Anomalie anatomique organes genitaux masculins

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par alfabloquant
    • Trt par antivitamine k
    • Trt par bosentan
    • Trt par inhib phosphodiesterase 5
    • Trt par med des troubles erectiles
  • Cardiomyopathie hypertrophique

    • Cardiomyopathie obstructive
  • Deshydratation

  • Dysfonctionnement du syst nerv autonome

  • Dysfonctionnement ventriculaire

    • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
  • Enfant

  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Hemophilie

  • Hypotension arterielle

    • Hypotension arterielle legere
    • Hypotension arterielle moderee
  • La peyronie maladie

  • Leucemie

  • Maladie hemorragique

  • Myelome multiple

  • Nourrisson

    • Nourrisson de plus de 12 mois
  • Obstacle au remplissage ou a l'ejection

  • Obstruction dynamique intraventriculaire

  • Oedeme pulmonaire

  • Quel que soit le terrain

  • Sclerose / fibrose corps caverneux

  • Stenose vasculaire

    • Retrecissement aortique
    • Stenose de la valve aortique
  • Syndrome hemorragique

  • Terrain hemorragique

  • Trouble de l'hemostase

  • Trouble de la coagulation

  • Ulcere gastroduodenal

  • Valvulopathie

    • Valvulopathie aortique
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de mysildecard ?

MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • acouphene bourdonnement doreille
  • acuite visuelle modification
  • amnesie
  • angor
  • anxiete
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • asthenopie
  • atteinte vasculaire de la retine
  • bouffee vasomotrice
  • bradycardie
  • bronchite
  • carie dentaire
  • cephalee
  • champ visuel anomalie
  • chloropsie
  • choc cardiogenique
  • conjonctive hyperhemie
  • conjonctive oedeme
  • conjonctivite
  • convulsion
  • cornee oedeme
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • cyanopsie
  • deces mortalite
  • decoloration sclerotique
  • diplopie
  • dorsalgie
  • douleur angineuse
  • douleur des extremites
  • douleur oculaire
  • douleur oppression thoracique
  • dyschromatopsie
  • dysesthesie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • electrocardiogramme modification
  • erection trouble
  • erytheme
  • erythropsie
  • fibrillation ventriculaire
  • flatulence meteorisme
  • flush
  • gene oculaire
  • glaucome
  • gynecomastie
  • hematurie
  • hemorragie cerebrale
  • hemorragie oculaire
  • hemorragie penienne
  • hemorragie retinienne
  • hemospermie
  • hypertension arterielle
  • hypertension hypertonie oculaire
  • hypertension pulmonaire
  • hypertonie musculaire
  • hypoacousie surdite
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • hypoxie
  • infarctus du myocarde
  • infection urinaire
  • insomnie
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance ventriculaire droite
  • iris atteinte
  • irritation oculaire
  • ischemie
  • ischemie myocardique
  • larmoiement
  • lesion du nerf optique
  • lesion retinienne
  • malaise lipothymie
  • memoire trouble
  • menometrorragie
  • menorragie
  • metrorragie
  • myalgie
  • mydriase
  • myopie
  • neuropathie peripherique
  • nevrite
  • nevrite optique
  • oedeme maculaire
  • oedeme palpebral
  • oedeme papillaire
  • oedeme periorbitaire
  • oedeme retinien
  • palpitations
  • paresthesie
  • photophobie
  • photopsie phosphene
  • pneumonie
  • priapisme
  • prurit
  • raideur musculaire
  • rectorragie
  • retinopathie
  • saignement vaginal
  • secheresse oculaire
  • sifflement pulmonaire
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • souffle cardiaque
  • syncope
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • toux
  • vasodilatation cutanee
  • vertige etourdissement
  • vision alteration
  • vision corps flottants myodesopsie
  • vision floue
  • xanthopsie
MODERE(S)
  • anemie
  • asthenie
  • cellulite
  • douleur
  • fievre
  • irritabilite
  • oedeme
  • prise ponderale
  • retention hydrique
  • temperature perception trouble
  • tremblement
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • alopecie
  • congestion nasale
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • enterite
  • epigastralgie
  • epistaxis
  • eruption cutanee
  • gastralgie
  • gastrite
  • gorge constriction
  • hypoesthesie
  • infection des voies respiratoires
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • nausee vomissement
  • obstruction voie respiratoire sup
  • oedeme cutaneomuqueux
  • pharyngite
  • reaction allergique
  • reflux gastro oesophagien
  • rhinite
  • rhinorrhee
  • secheresse buccale
  • secheresse nasale
  • sinusite
  • stevens johnson syndrome
  • sueurs nocturnes
  • syndrome grippal
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    MYSILDECARD 20 mg, comprimé pelliculé

    90 plaquette(s) thermoformée(s) PVC aluminium de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de mysildecard ?

    Le traitement doit être uniquement initié et contrôlé par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hypertension artérielle pulmonaire. En cas de détérioration de l'état clinique malgré le traitement par ce médicament, des alternatives thérapeutiques doivent être envisagées.

    • Adultes

    La dose recommandée est de 20 mg trois fois par jour. Les médecins doivent prévenir les patients qu'en cas d'oubli d'une prise du traitement, ils devront prendre dès que possible la dose oubliée et continuer ensuite selon la posologie prescrite. Les patients ne doivent pas prendre une dose double pour compenser celle oubliée.

    • Traitements concomitants

    D'une façon générale, toute adaptation de la posologie ne sera envisagée qu'après avoir évalué le rapport bénéfice/risque de l'association médicamenteuse. Une diminution de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagée lorsque le sildénafil est administré en association à un traitement par des inhibiteurs du CYP3A4 tels que l'érythromycine ou le saquinavir. Une diminution de la posologie à 20 mg une fois par jour est recommandée en cas d'administration concomitante avec des inhibiteurs plus puissants du CYP3A4 tels que la clarithromycine, la télithromycine et la néfazodone. Pour une utilisation du sildénafil avec les inhibiteurs du CYP3A4 les plus puissants voir rubrique "Contre-indications". Une adaptation de la dose de sildénafil peut être nécessaire en cas d'administration concomitante avec des inducteurs du CYP3A4 (Cf. rubrique "Interactions").

    • Populations particulières
    • Personnes âgées (> ou = 65 ans) Un ajustement de la posologie n'est pas requis chez les sujets âgés. L'efficacité clinique sur la distance de marche parcourue en 6 minutes peut être moindre chez les sujets âgés.

    • Insuffisants rénaux Un ajustement de la posologie initiale n'est pas requis en cas d'insuffisance rénale, y compris en cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min). Un ajustement à la baisse de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagé après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque seulement si le traitement n'est pas bien toléré.

    • Insuffisants hépatiques Un ajustement de la posologie initiale n'est pas requis chez les patients présentant une insuffisance hépatique (classes Child-Pugh A et B). Un ajustement à la baisse de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagé après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque seulement si le traitement n'est pas bien toléré.

    Revatio est contre-indiqué chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe ChildPugh C) (Cf. rubrique "Contre-indications").

    • Population pédiatrique (enfants âgés de moins de 1 an et nouveau-nés) En dehors de ses indications autorisées, le sildénafil ne doit pas être utilisé chez les nouveau-nés en traitement de l'hypertension pulmonaire persistante du nouveau-né car les risques sont supérieurs aux bénéfices (Cf.rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez l'enfant âgé de moins de 1 an dans d'autres indications n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    • Interruption du traitement Des données limitées suggèrent que l'interruption brutale de ce médicament n'est pas associée à un effet rebond avec aggravation de l'hypertension artérielle pulmonaire. Cependant, afin d'éviter l'éventuelle survenue d'une dégradation clinique brutale au moment de l'interruption, la posologie doit être réduite de façon progressive. Une surveillance accrue est recommandée durant la période d'interruption.

    Le traitement doit être uniquement initié et contrôlé par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hypertension artérielle pulmonaire. En cas de détérioration de l'état clinique malgré le traitement par ce médicament, des alternatives thérapeutiques doivent être envisagées.

    • Adultes

    La dose recommandée est de 20 mg trois fois par jour. Les médecins doivent prévenir les patients qu'en cas d'oubli d'une prise du traitement, ils devront prendre dès que possible la dose oubliée et continuer ensuite selon la posologie prescrite. Les patients ne doivent pas prendre une dose double pour compenser celle oubliée.

    • Traitements concomitants

    D'une façon générale, toute adaptation de la posologie ne sera envisagée qu'après avoir évalué le rapport bénéfice/risque de l'association médicamenteuse. Une diminution de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagée lorsque le sildénafil est administré en association à un traitement par des inhibiteurs du CYP3A4 tels que l'érythromycine ou le saquinavir. Une diminution de la posologie à 20 mg une fois par jour est recommandée en cas d'administration concomitante avec des inhibiteurs plus puissants du CYP3A4 tels que la clarithromycine, la télithromycine et la néfazodone. Pour une utilisation du sildénafil avec les inhibiteurs du CYP3A4 les plus puissants voir rubrique "Contre-indications". Une adaptation de la dose de sildénafil peut être nécessaire en cas d'administration concomitante avec des inducteurs du CYP3A4 (Cf. rubrique "Interactions").

    • Populations particulières
    • Personnes âgées (> ou = 65 ans) Un ajustement de la posologie n'est pas requis chez les sujets âgés. L'efficacité clinique sur la distance de marche parcourue en 6 minutes peut être moindre chez les sujets âgés.

    • Insuffisants rénaux

    Un ajustement de la posologie initiale n'est pas requis en cas d'insuffisance rénale, y compris en cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min). Un ajustement à la baisse de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagé après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque seulement si le traitement n'est pas bien toléré.

    • Insuffisants hépatiques

    Un ajustement de la posologie initiale n'est pas requis chez les patients présentant une insuffisance hépatique (classes Child-Pugh A et B). Un ajustement à la baisse de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagé après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque seulement si le traitement n'est pas bien toléré.

    Revatio est contre-indiqué chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe ChildPugh C) (Cf. rubrique "Contre-indications").

    • Population pédiatrique (enfants âgés de moins de 1 an et nouveau-nés)

    En dehors de ses indications autorisées, le sildénafil ne doit pas être utilisé chez les nouveau-nés en traitement de l'hypertension pulmonaire persistante du nouveau-né car les risques sont supérieurs aux bénéfices (Cf.rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez l'enfant âgé de moins de 1 an dans d'autres indications n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    • Interruption du traitement

    Des données limitées suggèrent que l'interruption brutale de ce médicament n'est pas associée à un effet rebond avec aggravation de l'hypertension artérielle pulmonaire. Cependant, afin d'éviter l'éventuelle survenue d'une dégradation clinique brutale au moment de l'interruption, la posologie doit être réduite de façon progressive. Une surveillance accrue est recommandée durant la période d'interruption.

    Le traitement doit être uniquement initié et contrôlé par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hypertension artérielle pulmonaire. En cas de détérioration de l'état clinique malgré le traitement par ce médicament, des alternatives thérapeutiques doivent être envisagées.

    • Population pédiatrique (de 1 an à 17 ans)

    Chez l'enfant âgé de moins de 1 an, l'efficacité et la sécurité de ce médicament n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    Chez les enfants et adolescents âgés de 1 an à 17 ans, la dose recommandée est : . poids corporel < ou = 20 kg : 10 mg (1 ml de suspension reconstituée) trois fois par jour

    Les doses utilisées en pédiatrie dans le traitement de l'HTAP ne doivent pas dépasser celles recommandées ci-dessus (voir également rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    Les comprimés à 20 mg ne doivent pas être utilisés chez les patients plus jeunes chez qui la posologie préconisée est de 10 mg 3 fois par jour. D'autres formes pharmaceutiques sont disponibles pour l'administration chez les patients de poids corporel < ou = 20 kg ou les patients plus jeunes qui ne peuvent pas avaler des comprimés.

    • Traitements concomitants

    D'une façon générale, toute adaptation de la posologie ne sera envisagée qu'après avoir évalué le rapport bénéfice/risque de l'association médicamenteuse. Une diminution de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagée lorsque le sildénafil est administré en association à un traitement par des inhibiteurs du CYP3A4 tels que l'érythromycine ou le saquinavir. Une diminution de la posologie à 20 mg une fois par jour est recommandée en cas d'administration concomitante avec des inhibiteurs plus puissants du CYP3A4 tels que la clarithromycine, la télithromycine et la néfazodone. Pour une utilisation du sildénafil avec les inhibiteurs du CYP3A4 les plus puissants voir rubrique "Contre-indications". Une adaptation de la dose de sildénafil peut être nécessaire en cas d'administration concomitante avec des inducteurs du CYP3A4 (Cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions").*

    • Populations particulières
    • Insuffisants rénaux

    Un ajustement de la posologie initiale n'est pas requis en cas d'insuffisance rénale, y compris en cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min). Un ajustement à la baisse de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagé après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque seulement si le traitement n'est pas bien toléré.

    • Insuffisants hépatiques

    Un ajustement de la posologie initiale n'est pas requis chez les patients présentant une insuffisance hépatique (classes Child-Pugh A et B). Un ajustement à la baisse de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagé après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque seulement si le traitement n'est pas bien toléré.

    Revatio est contre-indiqué chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe ChildPugh C) (Cf. rubrique "Contre-indications").

    • Population pédiatrique (enfants âgés de moins de 1 an et nouveau-nés)

    En dehors de ses indications autorisées, le sildénafil ne doit pas être utilisé chez les nouveau-nés en traitement de l'hypertension pulmonaire persistante du nouveau-né car les risques sont supérieurs aux bénéfices (Cf.rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez l'enfant âgé de moins de 1 an dans d'autres indications n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    • Interruption du traitement

    Des données limitées suggèrent que l'interruption brutale de ce médicament n'est pas associée à un effet rebond avec aggravation de l'hypertension artérielle pulmonaire. Cependant, afin d'éviter l'éventuelle survenue d'une dégradation clinique brutale au moment de l'interruption, la posologie doit être réduite de façon progressive. Une surveillance accrue est recommandée durant la période d'interruption.

    Le traitement doit être uniquement initié et contrôlé par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hypertension artérielle pulmonaire. En cas de détérioration de l'état clinique malgré le traitement par ce médicament, des alternatives thérapeutiques doivent être envisagées.

    • Population pédiatrique

    Chez l'enfant âgé de moins de 1 an, l'efficacité et la sécurité de ce médicament n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    Chez les enfants et adolescents âgés de 1 an à 17 ans, la dose recommandée est : . poids corporel > 20 kg : 20 mg (2 ml de suspension reconstituée ou 1 comprimé) trois fois par jour.

    Les doses utilisées en pédiatrie dans le traitement de l'HTAP ne doivent pas dépasser celles recommandées ci-dessus (voir également rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    • Traitements concomitants

    D'une façon générale, toute adaptation de la posologie ne sera envisagée qu'après avoir évalué le rapport bénéfice/risque de l'association médicamenteuse. Une diminution de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagée lorsque le sildénafil est administré en association à un traitement par des inhibiteurs du CYP3A4 tels que l'érythromycine ou le saquinavir. Une diminution de la posologie à 20 mg une fois par jour est recommandée en cas d'administration concomitante avec des inhibiteurs plus puissants du CYP3A4 tels que la clarithromycine, la télithromycine et la néfazodone. Pour une utilisation du sildénafil avec les inhibiteurs du CYP3A4 les plus puissants voir rubrique "Contre-indications". Une adaptation de la dose de sildénafil peut être nécessaire en cas d'administration concomitante avec des inducteurs du CYP3A4 (Cf. rubrique "Interactions").

    • Populations particulières
    • Insuffisants rénaux

    Un ajustement de la posologie initiale n'est pas requis en cas d'insuffisance rénale, y compris en cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min). Un ajustement à la baisse de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagé après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque seulement si le traitement n'est pas bien toléré.

    • Insuffisants hépatiques

    Un ajustement de la posologie initiale n'est pas requis chez les patients présentant une insuffisance hépatique (classes Child-Pugh A et B). Un ajustement à la baisse de la posologie à 20 mg deux fois par jour doit être envisagé après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque seulement si le traitement n'est pas bien toléré.

    Revatio est contre-indiqué chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe ChildPugh C) (Cf. rubrique "Contre-indications").

    • Population pédiatrique (enfants âgés de moins de 1 an et nouveau-nés)

    En dehors de ses indications autorisées, le sildénafil ne doit pas être utilisé chez les nouveau-nés en traitement de l'hypertension pulmonaire persistante du nouveau-né car les risques sont supérieurs aux bénéfices (Cf.rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez l'enfant âgé de moins de 1 an dans d'autres indications n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    • Interruption du traitement

    Des données limitées suggèrent que l'interruption brutale de ce médicament n'est pas associée à un effet rebond avec aggravation de l'hypertension artérielle pulmonaire. Cependant, afin d'éviter l'éventuelle survenue d'une dégradation clinique brutale au moment de l'interruption, la posologie doit être réduite de façon progressive. Une surveillance accrue est recommandée durant la période d'interruption.