Informations générales

Indications et autres usages documentés

Contre-indications

Interactions

Effets indésirables

Grossesse et allaitement

Composition, prix et conditionnement

Posologie

Quinine (quinine)

Médicaments à base de quinine :

Quinine (quinine)

Informations générales

Indications et autres usages documentés

  • En cas de resistance a un autre trt

  • En cas de traitement oral impossible

  • En cas d'acces palustre

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adulte

Contre-indications

Contre-indication absolue

Utilisation déconseillée

Précautions d'emploi

Mise en garde

  • Hyperexcitabilite ventriculaire

  • Myasthenie

  • Paludisme complication

    • Fievre bilieuse hemoglobinurique
  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Trouble de la conduction

    • Trouble conduction intraventriculaire
  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Enfant

  • Grossesse

  • Hypoglycemie

  • Quel que soit le terrain

    Interactions

    Précautions d'emploi

    Mise en garde

    Pas de résultat

    Il n'existe aucune interaction pour ce médicament.

    Effets indésirables

    Fréquents

    Rares

    Fréquence indéterminée

    fréquent (> 1%)
    • acouphene bourdonnement doreille
    • algodystrophie
    • anaphylaxie
    • arythmie
    • bronchospasme asthme
    • cephalee
    • choc anaphylactique
    • diarrhee
    • douleur abdominale
    • douleur locale au point dinjection
    • dyspnee
    • eczema
    • electrocardiogramme modification
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • fievre
    • hyperinsulinemie
    • hypoacousie surdite
    • hypoglycemie
    • induration
    • nausee vomissement
    • necrose cutanee
    • necrose veineuse
    • oedeme de quincke angioedeme
    • ototoxicite clinique
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • prurit
    • reaction allergique
    • reaction locale au point dinjection
    • sclerose veineuse
    • thrombophlebite
    • urticaire
    • vertige etourdissement
    • vision alteration
    rare (< 1%)
    • agranulocytose
    • alat modification
    • anemie
    • anemie hemolytique
    • asat modification
    • cholestase
    • convulsion
    • hematurie
    • hemolyse
    • hepatite
    • insuffisance renale aigue
    • pancytopenie
    • purpura
    • thrombocytopenie
    Fréquence non précisée
    • acuite visuelle modification
    • amblyopie
    • angor
    • arret cardiaque
    • audition alteration
    • cecite
    • champ visuel anomalie
    • choc cardiogenique
    • coma
    • conduction trouble
    • deces mortalite
    • diplopie
    • douleur angineuse
    • hemeralopie
    • hypokaliemie
    • hypotension arterielle
    • retinopathie
    • tachycardie
    • torsade de pointe
    • vision floue

    Grossesse et allaitement

      • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées à la quinine en cours de grossesse dans le traitement de l’accès palustre sont très nombreuses et rassurantes.
      • Quelques cas d’atteintes oculaires et auditives ont été décrits chez des enfants dont les mères avaient pris des doses importantes de quinine dans un but abortif.

    Liste des présentations disponibles

    • QUININE RENAUDIN 245 mg/ml, solution injectable pour perfusion IV

      10 ampoule(s) en verre de 2 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :

      Posologie

      Voie intraveineuse exclusivement. Ne pas administrer par voie intramusculaire.

      Concentration avant dilution : 245 mg de quinine base par ml. 1 ml contient 245 mg de quinine base. 2 ml contiennent 490 mg de quinine base.

      La posologie est de : - Voie intraveineuse : 25 mg/kg/jour de quinine base répartis en trois injections de 8 mg/kg de quinine base, en perfusion intraveineuse lente de quatre heures chacune à répéter toutes les huit heures (ou éventuellement en continu à la seringue électrique).

      Soit, à titre indicatif : - chez un sujet de 60 kg, la dose à administrer est de une ampoule à 490 mg de quinine base par prise.

      La durée de traitement d'un accès palustre par la quinine est de cinq à sept jours. Le relais par la voie orale doit être envisagé dès que possible.