Solupred (prednisolone)

Médicaments à base de prednisolone :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser solupred ?

      • Dans les formes d'origine tumorale

      • Dans les formes severes

        • Traitement de courte duree

        • Dans les formes saisonnieres

        • Dans les formes chroniques

        • Dans les formes aigues

          • Dans les formes evolutives

          • Au cours des poussees

          • Dans les formes evolutives

          • Au cours des poussees

          • Dans les formes actives

          • Chez le cirrhotique

          • Chez le patient non cirrhotique

          • Dans les formes aigues

                  • A lesions glomerulaires minimes

                  • Dans les formes chroniques

                  • Dans les formes idiopathiques

                  • Dans les formes inflammatoires

                  • Associer a d'autres therapeutiques

                  • Dans les formes chroniques

                  • Dans les formes acquises

                  • Dans les formes congenitales

                  • Dans les formes severes

                  • Chez le nourrisson

                  • Dans les formes severes

                  • Traitement de relais

                  • En relais d'une corticotherapie iv

                    • Traiter apres confirmation du diagnostic

                    • Dans les formes severes

                    • Dans les formes avec histologie prouvee

                    • En cas de traitement antineoplasique

                      • Chez l'enfant

                      • Dans les formes severes

                      • Dans les formes menacant pronostic vital

                      • Dans les formes de grade iii

                      • Dans les formes de grade iv

                            • Traitement de relais

                            • En relais d'une corticotherapie iv

                            • Dans les formes evolutives

                            • Au cours des poussees

                              • Dans les formes severes

                              • Dans les formes rebelles

                              • Traitement preventif

                              • Traitement curatif

                                • Dans les formes evolutives

                                • Au cours des poussees

                                • Dans les formes evolutives

                                • Au cours des poussees

                                • Dans les formes evolutives

                                • Au cours des poussees

                                • Dans les formes evolutives

                                • Dans les formes evolutives

                                • Au cours des poussees

                                  • Dans les formes severes

                                  • Dans les formes severes

                                  • Dans les formes evolutives

                                  • Au cours des poussees

                                  • Traitement preventif

                                  • Traitement curatif

                                  • En cas d'hypoxie

                                      • En cas de traitement antineoplasique

                                      • Traitement de courte duree

                                      • En cas d'echec a une autre therapeutique

                                      • Dans les formes persistantes

                                      • Dans les formes severes

                                              • Dans les formes severes

                                                Illustration consindications

                                                Quelles sont les contre-indications de solupred ?

                                                • Autre traitement en cours

                                                  • Trt par vaccin viral vivant
                                                  • Trt par vaccin viral vivant attenue
                                                • Enfant

                                                  • Enfant de moins de 10 kg
                                                • Hepatite

                                                  • Hepatite en cours
                                                  • Hepatite virale
                                                • Hypersensibilite

                                                  • Hypersensibilite a l'un des excipients
                                                  • Hypersensibilite aspartam (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite prednisolone
                                                • Infection

                                                • Infection virale

                                                  • Hepatite virale
                                                  • Infection par le virus de l'herpes
                                                  • Infection par le virus de la varicelle
                                                  • Infection par le virus du zona
                                                  • Virose en evolution
                                                • Nourrisson

                                                  • Nourrisson de moins de 10 kg
                                                • Nouveau-ne

                                                • Phenylcetonurie

                                                • Trouble psychotique / psychose

                                                  • Trouble psychotique en cours
                                                  • Trouble psychotique non controle
                                                • Vaccination

                                                  • Vaccination par vaccins vivants
                                                  • Vaccination par vaccins vivants attenues
                                                • Varicelle

                                                • Zona

                                                • Autre traitement en cours

                                                  • Trt par salicyles a forte dose
                                                • Deficit en sucrase-isomaltase

                                                • Hypersensibilite

                                                  • Hypersensibilite fructose (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite galactose (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite glucose (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
                                                • Intolerance genetique au fructose

                                                • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

                                                  • Hypersensibilite fructose (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite galactose (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite glucose (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
                                                  • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
                                                  • Syndrome malabsorption glucose/galactose
                                                • Arythmie cardiaque

                                                • Autre traitement en cours

                                                  • Trt par fluoroquinolone
                                                  • Trt par hypokaliemiant
                                                • Diabete type i

                                                • Exposition agents infectieux

                                                  • Exposition au virus de la rougeole
                                                  • Exposition au virus de la varicelle
                                                • Hypertension arterielle

                                                • Infection

                                                • Nourrisson

                                                • Pheochromocytome

                                                • Premature

                                                • Quel que soit le terrain

                                                • Regime hyposode strict

                                                • Sclerodermie

                                                • Sportif / dopage

                                                • Trouble de la vision

                                                • Type particulier de traitement

                                                  • Traitement prolonge
                                                • Ulcere gastroduodenal

                                                  • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
                                                • Anastomose intestinale

                                                  • Anastomose intestinale recente
                                                • Autre traitement en cours

                                                  • Trt par fluoroquinolone
                                                • Colite ulcereuse

                                                • Dialyse

                                                • Infection

                                                • Insuffisance hepatique

                                                • Insuffisance renale chronique

                                                • Myasthenie

                                                  • Myasthenie severe
                                                • Nourrisson

                                                • Osteoporose

                                                • Pheochromocytome

                                                • Premature

                                                • Quel que soit le terrain

                                                • Regime hyposode strict

                                                • Sclerodermie

                                                • Sportif / dopage

                                                • Sujet age

                                                • Sujet vivant en zone endemique

                                                • Transplantation

                                                  • Transplantation renale
                                                • Trouble de la vision

                                                • Tuberculose

                                                  • Tuberculose atcd personnel
                                                  • Tuberculose pulmonaire
                                                • Ulcere gastroduodenal

                                                  • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
                                                  • Ulcere gastroduodenal en evolution
                                                Illustration side-effect

                                                Quels sont les effets indésirables de solupred ?

                                                SEVERE(S)
                                                • cardiomyopathie
                                                • choc cardiogenique
                                                • colite
                                                • douleur hypocondre
                                                • electrocardiogramme modification
                                                • embolie pulmonaire
                                                • hyperamylasemie
                                                • hyperlipasemie
                                                • pancreatite aigue
                                                • sans objet
                                                • sclerose veineuse
                                                • thrombophlebite
                                                • thrombose arterielle
                                                • thrombose veineuse
                                                • vascularite
                                                MODERE(S) OU SEVERE(S)
                                                • aggravation dune infection oculaire
                                                • alcalose metabolique
                                                • arret cardiaque
                                                • arthrite
                                                • arythmie
                                                • augmentation du risque infectieux
                                                • bilan azote modification
                                                • bronchite
                                                • bronchospasme asthme
                                                • candidose
                                                • candidose gastro intestinale
                                                • candidose vaginale
                                                • choc anaphylactique
                                                • collapsus cardiovasculaire
                                                • constipation
                                                • cortisol trouble
                                                • distension abdominale
                                                • douleur abdominale
                                                • dyspepsie
                                                • effet immunosuppresseur
                                                • epigastralgie
                                                • flatulence meteorisme
                                                • hemorragie digestive
                                                • hoquet
                                                • hydroelectrolytique trouble
                                                • hyperaldosteronisme secondaire
                                                • hypernatremie
                                                • hypertension arterielle
                                                • hypocalcemie
                                                • hypokaliemie
                                                • hypophosphoremie hypophosphatemie
                                                • hypotension arterielle
                                                • infection a herpes virus
                                                • infection cutanee
                                                • infection des voies respiratoires
                                                • infection fongique mycose
                                                • infection urinaire
                                                • infection virale
                                                • insuffisance cardiaque congestive
                                                • insuffisance surrenalienne
                                                • irritation nasale
                                                • lyse tumorale syndrome
                                                • nausee vomissement
                                                • oedeme
                                                • oedeme peripherique
                                                • oesophagite
                                                • palpitations
                                                • perforation digestive
                                                • peritonite
                                                • pneumonie
                                                • proteine c reactive augmentation
                                                • retention hydrique
                                                • rhinite
                                                • saignement gastrointestinal
                                                • secheresse buccale
                                                • sinusite
                                                • syndrome grippal
                                                • thrombocytose
                                                • tuberculose secondaire
                                                • ulceration duodenale
                                                • ulceration gastrique
                                                • zona
                                                MODERE(S)
                                                • amenorrhee
                                                • appetit augmentation
                                                • arthralgie
                                                • atrophie musculaire
                                                • blepharite
                                                • blepharoptose ptosis
                                                • brulure locale
                                                • calcification
                                                • cataracte
                                                • cecite
                                                • champ visuel anomalie
                                                • conjonctive hyperhemie
                                                • conjonctive oedeme
                                                • conjonctivite
                                                • cornee depot
                                                • cornee modification
                                                • cornee oedeme
                                                • cornee pigmentation
                                                • cornee ulceration
                                                • corps vitre atteinte
                                                • corticosurrenale trouble
                                                • crampe musculaire
                                                • cristallin modification
                                                • cushing syndrome
                                                • decollement retinien
                                                • demineralisation osseuse
                                                • diabete
                                                • diminution de tolerance au glucose
                                                • douleur des extremites
                                                • douleur oculaire
                                                • douleur oppression thoracique
                                                • eczema ophtalmique
                                                • effet tyndall
                                                • endophtalmie
                                                • exophtalmie
                                                • faiblesse musculaire
                                                • fracture osseuse
                                                • glaucome
                                                • hemorragie oculaire
                                                • hypercalciurie
                                                • hyperglycemie
                                                • hyperlipidemie
                                                • hypertension hypertonie oculaire
                                                • hypocortisolemie
                                                • hypotonie oculaire
                                                • impuissance
                                                • infection oculaire
                                                • inflammation chambre anterieure oeil
                                                • irritation oculaire
                                                • keratite
                                                • keratopathie
                                                • lesion du nerf optique
                                                • lesion retinienne
                                                • myalgie
                                                • myasthenie
                                                • mydriase
                                                • myopathie
                                                • oedeme facial
                                                • osteomalacie
                                                • osteonecrose
                                                • osteopenie
                                                • osteoporose
                                                • photopsie phosphene
                                                • picotement
                                                • prise ponderale
                                                • prurit
                                                • retard staturo ponderal
                                                • retinopathie
                                                • rupture tendineuse
                                                • secheresse oculaire
                                                • sensation corps etranger
                                                • syndrome de sevrage
                                                • tendinopathie
                                                • uveite
                                                • vision alteration
                                                • vision corps flottants myodesopsie
                                                • vision floue
                                                MINEUR(S) OU MODERE(S)
                                                • atteinte renale
                                                • coagulation trouble
                                                • cycle menstruel irregulier
                                                • hemoglobine modification
                                                • hyperleucocytose
                                                • hypoprotidemie
                                                • libido trouble
                                                • lymphopenie
                                                • menorragie
                                                • sclerodermie
                                                • taux prothrombine modification
                                                • trouble urinaire
                                                MINEUR(S)
                                                • acces maniaque
                                                • acne
                                                • agitation
                                                • agressivite
                                                • amnesie
                                                • anaphylaxie
                                                • anxiete
                                                • asthenie
                                                • atrophie cutaneo muqueuse
                                                • bouffee vasomotrice
                                                • cephalee
                                                • cicatrisation retard
                                                • confusion mentale
                                                • convulsion
                                                • depigmentation
                                                • depression
                                                • dermatite
                                                • dorsalgie
                                                • douleur locale au point dinjection
                                                • dysgueusie
                                                • ecchymoses
                                                • effet systemique possible
                                                • eruption cutanee
                                                • erytheme
                                                • euphorie
                                                • exantheme
                                                • extrasystole
                                                • flush
                                                • folliculite
                                                • glycosurie
                                                • hallucination
                                                • hirsutisme
                                                • humeur trouble
                                                • hyperacousie
                                                • hyperactivite
                                                • hypercholesterolemie
                                                • hyperpigmentation
                                                • hypersudation
                                                • hypertension intracranienne
                                                • hypertrichose
                                                • hypertriglyceridemie
                                                • insomnie
                                                • irritabilite
                                                • levee de linhibition psychomotrice
                                                • malaise lipothymie
                                                • manifestation cutanee
                                                • nervosite
                                                • nevrite
                                                • oedeme de quincke angioedeme
                                                • oedeme papillaire
                                                • paresthesie
                                                • petechies
                                                • psychose
                                                • purpura
                                                • pustulose
                                                • reaction allergique
                                                • reaction locale au point dinjection
                                                • secheresse cutanee
                                                • sommeil trouble
                                                • syncope
                                                • telangiectasie
                                                • tremblement
                                                • trouble onirique
                                                • trouble psychocomportemental
                                                • ulcere cutane
                                                • urticaire
                                                • vergeture
                                                • vertige etourdissement
                                                Illustration general

                                                Liste des présentations disponibles

                                                • Illustration de la forme galénique

                                                  SOLUPRED 5 mg, comprimé orodispersible

                                                  plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 30 comprimé(s)

                                                  • REMBOURSABLE : 65%
                                                  • PRIX : 3,39
                                                • Illustration de la forme galénique

                                                  SOLUPRED 5 mg, comprimé effervescent

                                                  1 flacon(s) en verre de 30 comprimé(s)

                                                  • REMBOURSABLE : 65%
                                                  • PRIX : 2,93
                                                • Illustration de la forme galénique

                                                  SOLUPRED 20 mg, comprimé orodispersible

                                                  plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 20 comprimé(s)

                                                  • REMBOURSABLE : 65%
                                                  • PRIX : 4,54
                                                • Illustration de la forme galénique

                                                  SOLUPRED 20 mg, comprimé effervescent

                                                  1 flacon(s) en verre de 20 comprimé(s)

                                                  • REMBOURSABLE : 65%
                                                  • PRIX : 4,40
                                                Illustration posology

                                                Quelle est la posologie de solupred ?

                                                • ADULTES :

                                                La posologie est variable en fonction du diagnostic, de la sévérité de l'affection, du pronostic, de la réponse du patient et de la tolérance au traitement.

                                                • Traitement d'attaque : 0,35 à 1,2 mg/kg/jour. A titre indicatif : 4 à 14 comprimés chez un adulte de 60 kg.

                                                • Traitement d'entretien : de 5 à 15 mg/jour, soit de 1 à 3 comprimés par jour.

                                                • EN GENERAL :

                                                Le traitement "à la dose d'attaque" doit être poursuivi jusqu'au contrôle durable de la maladie. En cas de traitement au long cours, la décroissance doit être lente. L'obtention d'un sevrage est le but recherché. Le maintien d'une dose d'entretien (dose minimale efficace) est un compromis parfois nécessaire.

                                                Pour un traitement prolongé et à fortes doses, les premières doses peuvent être réparties en deux prises quotidiennes. Par la suite, la dose quotidienne peut être administrée en prise unique de préférence le matin au cours du repas.

                                                • Arrêt du traitement

                                                Le rythme du sevrage dépend principalement de la durée du traitement, de la dose de départ et de la maladie.

                                                Le traitement entraîne une mise au repos des sécrétions d'ACTH et de cortisol avec parfois une insuffisance surrénalienne durable. Lors du sevrage, l'arrêt doit se faire progressivement, par paliers, en raison du risque de rechute : réduction de 10 % tous les 8 à 15 jours en moyenne.

                                                Pour les cures courtes de moins de 10 jours, l'arrêt du traitement ne nécessite pas de décroissance.

                                                Lors de la décroissance des doses (cure prolongée) : à la posologie de 5 à 7 mg d'équivalent prednisone, lorsque la maladie causale ne nécessite plus de corticothérapie, il est souhaitable de remplacer le corticoïde de synthèse par 20 mg/jour d'hydrocortisone jusqu'à la reprise de la fonction corticotrope. Si une corticothérapie doit être maintenue à une dose inférieure à 5 mg d'équivalent prednisone par jour, il est possible d'y adjoindre une petite dose d'hydrocortisone pour atteindre un équivalent d'hydrocortisone de 20 à 30 mg par jour. Lorsque le patient est seulement sous hydrocortisone, il est possible de tester l'axe corticotrope par des tests endocriniens. Ces tests n'éliminent pas, à eux seuls, la possibilité de survenue d'insuffisance surrénale au cours d'un stress.

                                                Sous hydrocortisone ou même à distance de l'arrêt, le patient doit être prévenu de la nécessité d'augmenter la posologie habituelle ou de reprendre un traitement substitutif (par exemple 100 mg d'hydrocortisone en intramusculaire toutes les 6 à 8 heures) en cas de stress : intervention chirurgicale, traumatisme, infection.

                                                • Mode d'administration

                                                Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 5 mg de prednisolone. Si la dose calculée en fonction du poids est inférieure à 5 mg par jour, il existe un dosage plus approprié.

                                                • ENFANTS :

                                                La posologie doit être adaptée à l'affection et au poids de l'enfant.

                                                • Traitement d'attaque : de 0,5 à 2 mg/kg/jour. A titre indicatif : 2 à 10 comprimés pour un enfant de 25 kg.

                                                • Traitement d'entretien : de 0,25 mg à 0,5 mg/kg/jour. A titre indicatif : 1 à 2 comprimés pour un enfant de 25 kg.

                                                La prescription de la corticothérapie à jour alterné (un jour sans corticoïde et le deuxième jour avec une posologie double de la posologie quotidienne qui aurait été requise) s'utilise chez l'enfant pour tenter de limiter le retard de croissance. Ce schéma à jour alterné ne peut s'envisager qu'après le contrôle de la maladie inflammatoire par les fortes doses de corticoïdes, et lorsqu'au cours de la décroissance aucun rebond n'est observé.

                                                • EN GENERAL :

                                                Le traitement "à la dose d'attaque" doit être poursuivi jusqu'au contrôle durable de la maladie. En cas de traitement au long cours, la décroissance doit être lente. L'obtention d'un sevrage est le but recherché. Le maintien d'une dose d'entretien (dose minimale efficace) est un compromis parfois nécessaire.

                                                Pour un traitement prolongé et à fortes doses, les premières doses peuvent être réparties en deux prises quotidiennes. Par la suite, la dose quotidienne peut être administrée en prise unique de préférence le matin au cours du repas.

                                                • Arrêt du traitement

                                                Le rythme du sevrage dépend principalement de la durée du traitement, de la dose de départ et de la maladie.

                                                Le traitement entraîne une mise au repos des sécrétions d'ACTH et de cortisol avec parfois une insuffisance surrénalienne durable. Lors du sevrage, l'arrêt doit se faire progressivement, par paliers, en raison du risque de rechute: réduction de 10 % tous les 8 à 15 jours en moyenne.

                                                Pour les cures courtes de moins de 10 jours, l'arrêt du traitement ne nécessite pas de décroissance.

                                                Lors de la décroissance des doses (cure prolongée) : à la posologie de 5 à 7 mg d'équivalent prednisone, lorsque la maladie causale ne nécessite plus de corticothérapie, il est souhaitable de remplacer le corticoïde de synthèse par 20 mg/jour d'hydrocortisone jusqu'à la reprise de la fonction corticotrope. Si une corticothérapie doit être maintenue à une dose inférieure à 5 mg d'équivalent prednisone par jour, il est possible d'y adjoindre une petite dose d'hydrocortisone pour atteindre un équivalent d'hydrocortisone de 20 à 30 mg par jour. Lorsque le patient est seulement sous hydrocortisone, il est possible de tester l'axe corticotrope par des tests endocriniens. Ces tests n'éliminent pas, à eux seuls, la possibilité de survenue d'insuffisance surrénale au cours d'un stress.

                                                Sous hydrocortisone ou même à distance de l'arrêt, le patient doit être prévenu de la nécessité d'augmenter la posologie habituelle ou de reprendre un traitement substitutif (par exemple 100 mg d'hydrocortisone en intramusculaire toutes les 6 à 8 heures) en cas de stress: intervention chirurgicale, traumatisme, infection.

                                                • Mode d'administration

                                                Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 5 mg de prednisolone. Si la dose calculée en fonction du poids est inférieure à 5 mg par jour, il existe un dosage plus approprié.

                                                • ADULTES :

                                                La posologie est variable en fonction du diagnostic, de la sévérité de l'affection, du pronostic, de la réponse du patient et de la tolérance au traitement.

                                                • Traitement d'attaque: Au cours des maladies inflammatoires graves, la posologie varie de 0,75 à 1,2 mg/kg/jour. A titre indicatif : 9 à 14 comprimés par jour pour un adulte de 60 kg.

                                                Des situations très exceptionnelles peuvent requérir des doses plus élevées.

                                                • Traitement d'entretien : de 5 à 15 mg/jour, soit de 1 à 3 comprimés par jour.
                                                • EN GENERAL :

                                                Le traitement "à la dose d'attaque" doit être poursuivi jusqu'au contrôle durable de la maladie. En cas de traitement au long cours, la décroissance doit être lente. L'obtention d'un sevrage est le but recherché. Le maintien d'une dose d'entretien (dose minimale efficace) est un compromis parfois nécessaire.

                                                Pour un traitement prolongé et à fortes doses, les premières doses peuvent être réparties en deux prises quotidiennes. Par la suite, la dose quotidienne peut être administrée en prise unique de préférence le matin au cours du repas.

                                                • Arrêt du traitement

                                                Le rythme du sevrage dépend principalement de la durée du traitement, de la dose de départ et de la maladie.

                                                Le traitement entraîne une mise au repos des sécrétions d'ACTH et de cortisol avec parfois une insuffisance surrénalienne durable. Lors du sevrage, l'arrêt doit se faire progressivement, par paliers, en raison du risque de rechute: réduction de 10 % tous les 8 à 15 jours en moyenne.

                                                Pour les cures courtes de moins de 10 jours, l'arrêt du traitement ne nécessite pas de décroissance.

                                                Lors de la décroissance des doses (cure prolongée) : à la posologie de 5 à 7 mg d'équivalent prednisone, lorsque la maladie causale ne nécessite plus de corticothérapie, il est souhaitable de remplacer le corticoïde de synthèse par 20 mg/jour d'hydrocortisone jusqu'à la reprise de la fonction corticotrope. Si une corticothérapie doit être maintenue à une dose inférieure à 5 mg d'équivalent prednisone par jour, il est possible d'y adjoindre une petite dose d'hydrocortisone pour atteindre un équivalent d'hydrocortisone de 20 à 30 mg par jour. Lorsque le patient est seulement sous hydrocortisone, il est possible de tester l'axe corticotrope par des tests endocriniens. Ces tests n'éliminent pas, à eux seuls, la possibilité de survenue d'insuffisance surrénale au cours d'un stress.

                                                Sous hydrocortisone ou même à distance de l'arrêt, le patient doit être prévenu de la nécessité d'augmenter la posologie habituelle ou de reprendre un traitement substitutif (par exemple 100 mg d'hydrocortisone en intramusculaire toutes les 6 à 8 heures) en cas de stress : intervention chirurgicale, traumatisme, infection.

                                                • Mode d'administration

                                                Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 5 mg de prednisolone. Si la dose calculée en fonction du poids est inférieure à 5 mg par jour, il existe un dosage plus approprié.

                                                • ADULTES :

                                                La posologie est variable en fonction du diagnostic, de la sévérité de l'affection, du pronostic, de la réponse du patient et de la tolérance au traitement.

                                                • Traitement d'attaque : 0,35 à 1,2 mg/kg/jour. A titre indicatif : 4 à 14 comprimés chez un adulte de 60 kg.

                                                • Traitement d'entretien : de 5 à 15 mg/jour, soit de 1 à 3 comprimés par jour.

                                                • EN GENERAL :

                                                Le traitement "à la dose d'attaque" doit être poursuivi jusqu'au contrôle durable de la maladie. En cas de traitement au long cours, la décroissance doit être lente. L'obtention d'un sevrage est le but recherché. Le maintien d'une dose d'entretien (dose minimale efficace) est un compromis parfois nécessaire.

                                                Pour un traitement prolongé et à fortes doses, les premières doses peuvent être réparties en deux prises quotidiennes. Par la suite, la dose quotidienne peut être administrée en prise unique de préférence le matin au cours du repas.

                                                • Arrêt du traitement

                                                Le rythme du sevrage dépend principalement de la durée du traitement, de la dose de départ et de la maladie.

                                                Le traitement entraîne une mise au repos des sécrétions d'ACTH et de cortisol avec parfois une insuffisance surrénalienne durable. Lors du sevrage, l'arrêt doit se faire progressivement, par paliers, en raison du risque de rechute : réduction de 10 % tous les 8 à 15 jours en moyenne.

                                                Pour les cures courtes de moins de 10 jours, l'arrêt du traitement ne nécessite pas de décroissance.

                                                Lors de la décroissance des doses (cure prolongée) : à la posologie de 5 à 7 mg d'équivalent prednisone, lorsque la maladie causale ne nécessite plus de corticothérapie, il est souhaitable de remplacer le corticoïde de synthèse par 20 mg/jour d'hydrocortisone jusqu'à la reprise de la fonction corticotrope. Si une corticothérapie doit être maintenue à une dose inférieure à 5 mg d'équivalent prednisone par jour, il est possible d'y adjoindre une petite dose d'hydrocortisone pour atteindre un équivalent d'hydrocortisone de 20 à 30 mg par jour. Lorsque le patient est seulement sous hydrocortisone, il est possible de tester l'axe corticotrope par des tests endocriniens. Ces tests n'éliminent pas, à eux seuls, la possibilité de survenue d'insuffisance surrénale au cours d'un stress.

                                                Sous hydrocortisone ou même à distance de l'arrêt, le patient doit être prévenu de la nécessité d'augmenter la posologie habituelle ou de reprendre un traitement substitutif (par exemple 100 mg d'hydrocortisone en intramusculaire toutes les 6 à 8 heures) en cas de stress : intervention chirurgicale, traumatisme, infection.

                                                • Mode d'administration

                                                Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 5 mg de prednisolone. Si la dose calculée en fonction du poids est inférieure à 5 mg par jour, il existe un dosage plus approprié.

                                                • ENFANTS :

                                                La posologie doit être adaptée à l'affection et au poids de l'enfant.

                                                • Traitement d'attaque : de 0,5 à 2 mg/kg/jour. A titre indicatif : 2 à 10 comprimés pour un enfant de 25 kg.

                                                • Traitement d'entretien : de 0,25 mg à 0,5 mg/kg/jour. A titre indicatif : 1 à 2 comprimés pour un enfant de 25 kg.

                                                La prescription de la corticothérapie à jour alterné (un jour sans corticoïde et le deuxième jour avec une posologie double de la posologie quotidienne qui aurait été requise) s'utilise chez l'enfant pour tenter de limiter le retard de croissance. Ce schéma à jour alterné ne peut s'envisager qu'après le contrôle de la maladie inflammatoire par les fortes doses de corticoïdes, et lorsqu'au cours de la décroissance aucun rebond n'est observé.

                                                • EN GENERAL :

                                                Le traitement "à la dose d'attaque" doit être poursuivi jusqu'au contrôle durable de la maladie. En cas de traitement au long cours, la décroissance doit être lente. L'obtention d'un sevrage est le but recherché. Le maintien d'une dose d'entretien (dose minimale efficace) est un compromis parfois nécessaire.

                                                Pour un traitement prolongé et à fortes doses, les premières doses peuvent être réparties en deux prises quotidiennes. Par la suite, la dose quotidienne peut être administrée en prise unique de préférence le matin au cours du repas.

                                                • Arrêt du traitement

                                                Le rythme du sevrage dépend principalement de la durée du traitement, de la dose de départ et de la maladie.

                                                Le traitement entraîne une mise au repos des sécrétions d'ACTH et de cortisol avec parfois une insuffisance surrénalienne durable. Lors du sevrage, l'arrêt doit se faire progressivement, par paliers, en raison du risque de rechute: réduction de 10 % tous les 8 à 15 jours en moyenne.

                                                Pour les cures courtes de moins de 10 jours, l'arrêt du traitement ne nécessite pas de décroissance.

                                                Lors de la décroissance des doses (cure prolongée) : à la posologie de 5 à 7 mg d'équivalent prednisone, lorsque la maladie causale ne nécessite plus de corticothérapie, il est souhaitable de remplacer le corticoïde de synthèse par 20 mg/jour d'hydrocortisone jusqu'à la reprise de la fonction corticotrope. Si une corticothérapie doit être maintenue à une dose inférieure à 5 mg d'équivalent prednisone par jour, il est possible d'y adjoindre une petite dose d'hydrocortisone pour atteindre un équivalent d'hydrocortisone de 20 à 30 mg par jour. Lorsque le patient est seulement sous hydrocortisone, il est possible de tester l'axe corticotrope par des tests endocriniens. Ces tests n'éliminent pas, à eux seuls, la possibilité de survenue d'insuffisance surrénale au cours d'un stress.

                                                Sous hydrocortisone ou même à distance de l'arrêt, le patient doit être prévenu de la nécessité d'augmenter la posologie habituelle ou de reprendre un traitement substitutif (par exemple 100 mg d'hydrocortisone en intramusculaire toutes les 6 à 8 heures) en cas de stress: intervention chirurgicale, traumatisme, infection.

                                                • Mode d'administration

                                                Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 5 mg de prednisolone. Si la dose calculée en fonction du poids est inférieure à 5 mg par jour, il existe un dosage plus approprié.

                                                • ADULTES :

                                                La posologie est variable en fonction du diagnostic, de la sévérité de l'affection, du pronostic, de la réponse du patient et de la tolérance au traitement.

                                                • Traitement d'attaque: Au cours des maladies inflammatoires graves, la posologie varie de 0,75 à 1,2 mg/kg/jour. A titre indicatif : 9 à 14 comprimés par jour pour un adulte de 60 kg.

                                                Des situations très exceptionnelles peuvent requérir des doses plus élevées.

                                                • Traitement d'entretien : de 5 à 15 mg/jour, soit de 1 à 3 comprimés par jour.
                                                • EN GENERAL :

                                                Le traitement "à la dose d'attaque" doit être poursuivi jusqu'au contrôle durable de la maladie. En cas de traitement au long cours, la décroissance doit être lente. L'obtention d'un sevrage est le but recherché. Le maintien d'une dose d'entretien (dose minimale efficace) est un compromis parfois nécessaire.

                                                Pour un traitement prolongé et à fortes doses, les premières doses peuvent être réparties en deux prises quotidiennes. Par la suite, la dose quotidienne peut être administrée en prise unique de préférence le matin au cours du repas.

                                                • Arrêt du traitement

                                                Le rythme du sevrage dépend principalement de la durée du traitement, de la dose de départ et de la maladie.

                                                Le traitement entraîne une mise au repos des sécrétions d'ACTH et de cortisol avec parfois une insuffisance surrénalienne durable. Lors du sevrage, l'arrêt doit se faire progressivement, par paliers, en raison du risque de rechute: réduction de 10 % tous les 8 à 15 jours en moyenne.

                                                Pour les cures courtes de moins de 10 jours, l'arrêt du traitement ne nécessite pas de décroissance.

                                                Lors de la décroissance des doses (cure prolongée) : à la posologie de 5 à 7 mg d'équivalent prednisone, lorsque la maladie causale ne nécessite plus de corticothérapie, il est souhaitable de remplacer le corticoïde de synthèse par 20 mg/jour d'hydrocortisone jusqu'à la reprise de la fonction corticotrope. Si une corticothérapie doit être maintenue à une dose inférieure à 5 mg d'équivalent prednisone par jour, il est possible d'y adjoindre une petite dose d'hydrocortisone pour atteindre un équivalent d'hydrocortisone de 20 à 30 mg par jour. Lorsque le patient est seulement sous hydrocortisone, il est possible de tester l'axe corticotrope par des tests endocriniens. Ces tests n'éliminent pas, à eux seuls, la possibilité de survenue d'insuffisance surrénale au cours d'un stress.

                                                Sous hydrocortisone ou même à distance de l'arrêt, le patient doit être prévenu de la nécessité d'augmenter la posologie habituelle ou de reprendre un traitement substitutif (par exemple 100 mg d'hydrocortisone en intramusculaire toutes les 6 à 8 heures) en cas de stress : intervention chirurgicale, traumatisme, infection.

                                                • Mode d'administration

                                                Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 5 mg de prednisolone. Si la dose calculée en fonction du poids est inférieure à 5 mg par jour, il existe un dosage plus approprié.