Valdoxan (agomélatine)

Médicaments à base de agomélatine :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Agomelatine

  • Dosages

    25 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    N06AX - AUTRES ANTIDEPRESSEURS

Illustration indications

Indications - Quand utiliser valdoxan ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de valdoxan ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de valdoxan ?

Rare (< 1%)

  • acouphene / bourdonnement d'oreille
  • vision alteration
  • vision floue

Fréquent (> 1%)

  • acces maniaque
  • agitation
  • agressivite
  • akathisie
  • alat modification
  • amaigrissement
  • anxiete
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • cauchemar
  • cephalee
  • cholestase
  • confusion mentale
  • constipation
  • delire
  • diarrhee
  • dorsalgie
  • douleur abdominale
  • eczema
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • fragilite emotionnelle
  • gamma gt modification
  • hallucination
  • hepatite
  • humeur trouble
  • hypersudation
  • ictere
  • insomnie
  • insuffisance hepatique
  • irritabilite
  • jambes sans repos syndrome
  • lactico-deshydrogenase modification
  • levee de l'inhibition psychomotrice
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • oedeme de quincke / angioedeme
  • oedeme facial
  • panique
  • paresthesie
  • phosphatase alcaline modification
  • pleurs inhabituels
  • prise ponderale
  • prurit
  • somnolence diurne
  • tendance / tentative suicidaire
  • trouble onirique
  • urticaire
  • vertige / etourdissement

N/A

  • cyanose
  • epigastralgie
  • hypertension arterielle
  • malaise / lipothymie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    VALDOXAN 25 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) thermoformée(s) aluminium PVC de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 15%
    • PRIX : 25,31
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de valdoxan ?

    • Posologie

    La posologie recommandée est de 25 mg une fois par jour par voie orale, au coucher. En l'absence d'amélioration des symptômes après deux semaines de traitement, la posologie peut être augmentée à 50 mg par jour, c'est-à-dire deux comprimés de 25 mg, en une prise unique au coucher.

    La décision d'augmenter la dose doit être appréciée en tenant compte d'un risque plus élevé d'augmentation des transaminases. L'augmentation de la dose à 50 mg doit être décidée en fonction du rapport bénéfice/risque de chaque patient dans le strict respect du contrôle de la fonction hépatique.

    Un contrôle de la fonction hépatique doit être réalisé chez tous les patients avant l'instauration du traitement. Le traitement ne doit pas être instauré chez les patients dont les transaminases sont supérieures à 3 fois la limite supérieure des valeurs normales (Cf. rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde et précautions d'emploi"). Pendant le traitement, les transaminases doivent être contrôlées régulièrement, après environ trois semaines, six semaines (fin de la phase aiguë), douze et vingt-quatre semaines (fin de la phase d'entretien), et par la suite si cela s'avère cliniquement nécessaire (voir également rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Le traitement doit être arrêté si l'élévation des transaminases dépasse 3 fois la limite supérieure des valeurs normales (Cf. rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde et précautions d'emploi"). En cas d'augmentation de la posologie, un contrôle de la fonction hépatique doit être à nouveau réalisé, à la même fréquence qu'à l'instauration du traitement.

    • Durée du traitement Les patients déprimés doivent être traités pendant une période suffisante d'au moins 6 mois afin de s'assurer de la disparition des symptômes.

    • Relais d'un traitement antidépresseur de type ISRS/IRSN par agomélatine Les patients peuvent ressentir des symptômes de sevrage à l'arrêt d'un traitement antidépresseur par ISRS ou IRSN. Afin d'éviter ces symptômes, le RCP de l'ISRS/IRSN en cours doit être consulté pour connaître les modalités d'arrêt de traitement. Le traitement par agomélatine peut être instauré immédiatement, tout en diminuant progressivement la posologie de l'ISRS/IRSN (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    • Arrêt du traitement L'arrêt du traitement ne nécessite pas de diminution progressive de la posologie.

    • Populations particulières
    • Sujets âgés L'efficacité et la sécurité d'emploi de l'agomélatine (25 à 50 mg/jour) ont été établies chez les patients âgés déprimés (< 75 ans). Il n'y a pas d'effet documenté chez les sujets âgés de 75 ans et plus. Par conséquent, l'agomélatine ne doit pas être utilisée chez les patients de cette tranche d'âge (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques"). Aucun ajustement de la posologie en fonction de l'âge n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucune modification notable des paramètres pharmacocinétiques de l'agomélatine n'a été observée chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère. Cependant, les données cliniques disponibles sur l'utilisation de l'agomélatine chez les patients insuffisants rénaux sévères ou modérés et présentant des épisodes dépressifs majeurs sont limitées. Par conséquent, l'agomélatine doit être prescrite avec précaution dans cette population.

    • Insuffisance hépatique L'agomélatine est contre-indiquée chez les patients présentant une insuffisance hépatique (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique La sécurité d'emploi et l'efficacité de l'agomélatine n'ont pas encore été établies chez les enfants âgés de 2 ans et plus dans le traitement des épisodes dépressifs majeurs. Aucune donnée n'est disponible (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). L'utilisation de l'agomélatine n'est pas pertinente chez les enfants âgés de 0 à 2 ans dans le traitement des épisodes dépressifs majeurs.