Informations générales

Indications et autres usages documentés

Contre-indications

Interactions

Effets indésirables

Grossesse et allaitement

Composition, prix et conditionnement

Posologie

Valsartan (valsartan)

Informations générales

Indications et autres usages documentés

  • Traitement curatif

  • Dans les formes recentes

  • Dans les formes stables

  • Chez l'adulte

  • En cas d'insuffisance cardiaque

  • Avec dysfonction ventriculaire gauche

  • Traitement curatif

  • En cas d'intolerance a un autre trt

  • Dans les formes symptomatiques

  • Chez l'adulte

  • Traitement curatif

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte jusqu'a 17 ans

  • Chez l'adulte

Contre-indications

Contre-indication absolue

Utilisation déconseillée

Précautions d'emploi

Mise en garde

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Cholestase

  • Cirrhose biliaire

  • Deficit en lactase

  • Grossesse

    • Grossesse deuxieme trimestre
    • Grossesse troisieme trimestre
  • Hyperaldosteronisme

    • Hyperaldosteronisme primaire
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Lithiase biliaire

  • Maladie hepatobiliaire obstructive

  • Nephropathie glomerulaire

    • Diabete complique
    • Trt par antagoniste angiotensine ii
    • Trt par inhibiteur enzyme conversion
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 12 mois
  • Nouveau-ne

  • Obstruction voies biliaires

  • Oedeme de quincke

  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
    • Insuffisance renale au stade terminal
    • Insuffisance renale severe
  • Enfant

    • Insuffisance renale au stade terminal
    • Insuffisance renale severe
  • Grossesse

    • Grossesse premier trimestre
  • Intolerance genetique au fructose

  • Nourrisson

    • Insuffisance renale au stade terminal
    • Insuffisance renale severe
    • Nourrisson de plus de 12 mois
  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Cardiomyopathie hypertrophique

    • Cardiomyopathie obstructive
  • Deshydratation

  • Dialyse

  • Enfant

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Exposition a une temperature extreme

  • Hypertension arterielle secondaire

    • Hypertension arterielle renovasculaire
  • Hypovolemie

  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde recent
  • Insuffisance cardiaque

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Nourrisson

    • Nourrisson de plus de 12 mois
  • Quel que soit le terrain

  • Stenose arterielle renale

    • Rein fonctionnellement unique
    • Stenose arterielle renale bilaterale
    • Stenose arterielle renale unilaterale
  • Stenose vasculaire

    • Retrecissement aortique
    • Stenose de la valve aortique
    • Stenose mitrale
  • Terrain allergique

    • Hypersensibilite antagoniste recepteur angiotensine ii
    • Hypersensibilite candesartan
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite eprosartan
    • Hypersensibilite irbesartan
    • Hypersensibilite losartan
    • Hypersensibilite olmesartan
    • Hypersensibilite sacubutril valsartan complexe
    • Hypersensibilite telmisartan
    • Hypersensibilite valsartan
  • Transplantation

    • Transplantation renale
  • Valvulopathie

    • Stenose mitrale
    • Valvulopathie aortique

    Interactions

    Précautions d'emploi

    Mise en garde

    Pas de résultat

    Il n'existe aucune interaction pour ce médicament.

    Effets indésirables

    Fréquents

    Rares

    Fréquence indéterminée

    fréquent (> 1%)
    • accident vasculaire cerebral
    • alat modification
    • alopecie
    • anaphylaxie
    • angor
    • anorexie
    • anurie
    • appetit perte
    • arthralgie
    • arthrite
    • arthropathie
    • arythmie
    • asat modification
    • asthenie
    • atteinte hepatique
    • atteinte pulmonaire
    • atteinte renale
    • bilirubine modification
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bouffee vasomotrice
    • bronchite
    • cephalee
    • choc anaphylactique
    • congestion nasale
    • conscience trouble
    • constipation
    • crampe musculaire
    • creatine kinase modification
    • cystite
    • deces mortalite
    • dermatite
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • dorsalgie
    • douleur
    • douleur abdominale
    • douleur dentaire
    • douleur des extremites
    • douleur oppression thoracique
    • douleur osseuse
    • douleur pharyngolaryngee
    • dysgueusie
    • dyspepsie
    • dyspnee
    • enterite
    • epigastralgie
    • epistaxis
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • exantheme
    • faiblesse musculaire
    • fibrillation auriculaire
    • fibrillation ventriculaire
    • fievre
    • flatulence meteorisme
    • gamma gt modification
    • gastralgie
    • gastrite
    • gorge irritation
    • haleine modification halitose
    • hematurie
    • hepatite
    • hyperammoniemie
    • hypercalcemie
    • hypercholesterolemie
    • hypercreatininemie
    • hyperkaliemie
    • hypersudation
    • hyperuremie hyperazotemie
    • hypokaliemie
    • hyponatremie
    • hypotension arterielle
    • hypotension arterielle orthostatique
    • ictere
    • immunoglobuline modification
    • infarctus du myocarde
    • infection des voies respiratoires
    • infection urinaire
    • insomnie
    • insuffisance cardiaque
    • insuffisance hepatique
    • insuffisance renale aigue
    • insuffisance renale chronique
    • jambes lourdes
    • lactico deshydrogenase modification
    • langue oedeme
    • laryngite
    • lethargie
    • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
    • maladie serique
    • malaise lipothymie
    • miction trouble
    • myalgie
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • neuropathie peripherique
    • nycturie
    • obstruction voie respiratoire sup
    • oedeme
    • oedeme cutane
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme larynge aigu
    • oedeme peripherique
    • oedeme pharynge
    • oedeme pulmonaire
    • palpitations
    • paresthesie
    • pharyngite
    • phosphatase alcaline modification
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • pneumonie
    • pneumopathie
    • pneumopathie interstitielle diffuse
    • pollakiurie
    • polyurie
    • prurit
    • purpura
    • pyrosis
    • raideur musculaire
    • reaction allergique
    • rhabdomyolyse
    • rhinite
    • sciatique
    • secheresse buccale
    • secheresse cutanee
    • sinusite
    • sommeil trouble
    • somnolence diurne
    • stevens johnson syndrome
    • syncope
    • syndrome grippal
    • tendinopathie
    • toux
    • toxidermie bulleuse pemphigus
    • tremblement
    • urticaire
    • vascularite
    • vertige etourdissement
    rare (< 1%)
    • anemie
    • hematocrite modification
    • hemoglobine modification
    • hyperamylasemie
    • hyperlipasemie
    • neutropenie
    • pancreatite aigue
    • thrombocytopenie
    Fréquence non précisée
    • angioedeme intestinal
    • bradycardie
    • choc cardiogenique
    • collapsus cardiovasculaire
    • oedeme des voies aeriennes superieures
    • tachycardie

    Grossesse et allaitement

    • Aspect malformatif

      • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (sartans) sont des antihypertenseurs agissant sur le système rénine-angiotensine.
      • Les données publiées chez les femmes enceintes exposées au 1er trimestre sont très nombreuses pour les IEC, et nombreuses pour les sartans. Toutes ces données sont rassurantes : aucun effet malformatif particulier n’est retenu à ce jour avec ces antihypertenseurs.
      • Une étude publiée en 2006 a évoqué une augmentation du risque de cardiopathies (en particulier des communications inter-auriculaires) lors d’une exposition au 1er trimestre aux IEC (pour plus de détails cliquez ici). Cette association n’a pas été retrouvée dans les études ultérieures, de taille très importante et de méthodologie plus rigoureuse, prenant en compte, entre autres, des facteurs de confusion pertinents (notamment le diabète maternel et la pathologie hypertensive maternelle). Il n’y a donc pas lieu de maintenir un doute sur ce risque à ce jour.
      • Les IEC et les sartans ne sont pas tératogènes chez l’animal.

      Aspect fœtal et néonatal

      • Une toxicité fœtale et/ou néonatale est décrite en particulier en cas de traitement aux 2ème et/ou 3ème trimestres par un IEC ou un sartan :
        • Toxicité rénale parfois irréversible, voire fatale, se traduisant chez le foetus par un oligoamnios ou un anamnios, compliqué éventuellement d’une l’hypoplasie pulmonaire fœtale, et chez le nouveau-né par une insuffisance rénale.
        • Hypoplasie des os de la voûte crânienne.
      • Si un oligo- ou un anamnios apparait en cours de grossesse chez une patiente exposée à un IEC ou sartan, contactez le CRAT pour envisager les éléments de surveillance prénatale.

    Liste des présentations disponibles

    • VALSARTAN KRKA 40 mg, comprimé pelliculé sécable

      plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 4,66
    • VALSARTAN TEVA 160 mg, comprimé pelliculé

      plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 4,66
    • VALSARTAN ZENTIVA 160 mg, comprimé pelliculé sécable

      plaquette(s) thermoformée(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 4,66
    • VALSARTAN TEVA 80 mg, comprimé pelliculé

      plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 4,66
    • VALSARTAN KRKA 80 mg, comprimé pelliculé sécable

      plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 30 comprimé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 4,66

    Posologie

    • Post-infarctus du myocarde récent

    Chez les patients cliniquement stables, le traitement peut être débuté dès la 12ème heure après un infarctus du myocarde. La posologie initiale est de 20 mg 2 fois par jour. Le traitement par valsartan sera ensuite augmenté à 40 mg, 80 mg puis 160 mg 2 fois par jour au cours des semaines suivantes. La dose initiale est fournie par le comprimé sécable à 40 mg.

    La dose maximale cible est de 160 mg 2 fois par jour. En règle générale, il est recommandé que les patients atteignent une dose de 80 mg 2 fois par jour dans les 2 semaines qui suivent le début du traitement, et que la dose maximale cible de160 mg 2 fois par jour, soit atteinte dans un délai de 3 mois, en fonction de la tolérance du patient. En cas de survenue d'un épisode d'hypotension artérielle symptomatique ou de dysfonctionnement rénal, une diminution de la dose sera envisagée.

    Le valsartan peut être utilisé avec d'autres traitements du post-infarctus du myocarde, par exemple les agents thrombolytiques, l'acide acétylsalicylique, les bêtabloquants, les statines et les diurétiques. L'association avec les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) n'est pas recommandée (Cf. rubriques "Indications" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    L'évaluation des patients après un infarctus du myocarde doit toujours comporter une exploration de leur fonction rénale.

    • Informations supplémentaires concernant les populations particulières

    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez le sujet âgé.

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients dont la clairance de la créatinine est > 10 ml/min (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    (L'utilisation concomitante de valsartan avec l'aliskiren est contre-indiquée chez les patients présentant une insuffisance rénale (DFG < 60 mL/min/1.73 m2) (Cf. rubrique "Contre-indications").)

    (- Diabète L'utilisation concomitante de valsartan avec l'aliskiren est contre-indiquée chez les patients présentant un diabète (Cf. rubrique "Contre-indications").)

    • Infarctus du myocarde récent dans la population pédiatrique Ce médicament n'est pas recommandé dans le traitement de l'infarctus du myocarde récent chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans compte tenu de l'absence de données d'efficacité et de sécurité d'emploi.