Ventavis (iloprost)

Médicaments à base de iloprost :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Iloprost

  • Dosages

    10 microgrammes/ml

  • Formes galéniques

    solution pour inhalation par nébuliseur

  • Classe Thérapeutique

    B01AC - INHIBITEURS DE L'AGREGATION PLAQUETTAIRE, HEPARINE EXCLUE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser ventavis ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de ventavis ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de ventavis ?

Rare (< 1%)

  • agitation
  • arthralgie
  • arythmie
  • asthenie
  • bouffee vasomotrice
  • bronchospasme / asthme
  • confusion mentale
  • convulsion
  • crampe musculaire
  • douleur
  • douleur abdominale
  • douleur des extremites
  • dyspnee
  • extrasystole
  • faiblesse musculaire
  • fievre
  • flush
  • frisson
  • hypersudation
  • hypotension arterielle
  • insuffisance cardiaque
  • malaise / lipothymie
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • oedeme aigu du poumon
  • oedeme pulmonaire
  • paleur
  • paresthesie
  • polydipsie
  • reaction allergique
  • somnolence diurne
  • tachycardie
  • toux
  • vasodilatation arteriolaire
  • vasodilatation cutanee
  • vasodilatation peripherique

Fréquent (> 1%)

  • accident vasculaire cerebral
  • alat modification
  • angor
  • anorectite
  • anorexie
  • anxiete
  • apathie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • constipation
  • deces / mortalite
  • depression
  • douleur buccale
  • douleur oculaire
  • douleur pharyngolaryngee
  • douleur renale
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dysphagie / deglutition difficulte
  • dysurie
  • embolie pulmonaire
  • epistaxis
  • eruption cutanee
  • gamma gt modification
  • gorge irritation
  • hallucination
  • hematome
  • hemoptysie
  • hemorragie digestive
  • hyperesthesie
  • hypertonie musculaire
  • infarctus du myocarde
  • irritation muqueuse
  • irritation oculaire
  • ischemie
  • ischemie myocardique
  • lactico-deshydrogenase modification
  • langue alteration
  • laryngite
  • myalgie
  • pharyngite
  • phosphatase alcaline modification
  • prurit
  • raideur musculaire
  • reaction inflammatoire
  • rectorragie
  • saignement / hemorragie
  • saignement gastrointestinal
  • secheresse buccale
  • syncope
  • tenesme
  • tetanie
  • thrombocytopenie
  • thrombose cerebrale
  • thrombose veineuse
  • tremblement
  • trismus
  • vertige / etourdissement
  • vision alteration
  • vision floue

N/A

  • bradycardie
  • cephalee
  • diarrhee
  • dorsalgie
  • epigastralgie
  • erytheme
  • gastralgie
  • hypertension arterielle
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    VENTAVIS 10 microgrammes/ml, solution pour inhalation par nébuliseur

    30 ampoule(s) en verre de 1 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de ventavis ?

    • Dispositif d'inhalation (nébuliseur) adapté à utiliser selon le dosage
    • Dosage à 10 microgrammes/ml : Breelib, I-Neb AAD ou Venta-Neb
    • Dosage à 20 microgrammes/ml : Breelib ou I-Neb AAD

    Le traitement par ce médicament ne doit être instauré et surveillé que par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hypertension pulmonaire.

    • Posologie
    • Dose par séance de nébulisation Le traitement par iloprost sera débuté avec une dose de 2,5 microgrammes d'iloprost (correspondant à la quantitié d'iloprost délivrée à la sortie de l'embout buccal du nébuliseur). Si cette dose est bien tolérée, les administrations suivantes doivent être réalisées à la dose de 5 microgrammes. Si la dose de 5 microgrammes est mal tolérée, elle doit être ramenée à 2,5 microgrammes d'iloprost.

    • Dose quotidienne Les séances de nébulisation seront répétées 6 à 9 fois par jour, en fonction des besoins et de la tolérance du patient.

    • Durée du traitement La durée du traitement dépend de l'état clinique du patient et est déterminée par le médecin. Si l'état clinique du patient se détériore malgré ce traitement, l'administration intraveineuse de prostacycline doit être envisagée.

    • Populations particulières
    • Patients atteints d'insuffisance rénale Il n'est pas nécessaire d'ajuster les doses chez les patients ayant une clairance de la créatinine > 30 ml/min (valeur déterminée à partir de la créatininémie en utilisant la formule de Cockcroft et Gault). Les essais cliniques menés n'ont pas inclus de patient présentant une clairance de la créatinine < ou = 30 ml/min.
    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée issue d'études cliniques contrôlées n'est disponible.

    • Dispositif d'inhalation (nébuliseur) adapté à utiliser selon le dosage
    • Dosage à 10 microgrammes/ml : Breelib, I-Neb AAD ou Venta-Neb
    • Dosage à 20 microgrammes/ml : Breelib ou I-Neb AAD

    Le traitement par ce médicament ne doit être instauré et surveillé que par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hypertension pulmonaire.

    • Population particulières
    • Insuffisance hépatique L'élimination de l'iloprost est diminuée en cas d'insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    Afin d'éviter toute accumulation systémique indésirable du produit pendant la journée, la prudence s'impose chez ces patients lors de la phase initiale d'ajustement de la posologie. Il convient de débuter le traitement avec des doses de 2,5 microgrammes d'iloprost en utilisant le dosage à 10 microgrammes/ml et en respectant un intervelle de 3 à 4 heures entre chaque séance de nébulisation (soit 6 prises quotidiennes au maximum). L'intervalle entre les séances de nébulisation peut ensuite être raccourci avec prudence en fonction de la tolérance individuelle. Si une dose allant jusqu'à 5 microgrammes d'iloprost est indiquée, il convient, lors de la mise en route du traitement, de respecter à nouveau un intervalle de 3 à 4 heures entre chaque séance de nébulisation. Cet intervalle pourra ensuite être raccourci en fonction de la tolérance individuelle. Après plusieurs jours de traitement, l'accumulation systémique de l'iloprost est peu probable du fait de l'interruption des prises pendant la nuit.

    • Insuffisance rénale Les essais cliniques menés n'ont pas inclus de patient présentant une clairance de la créatinine < ou = 30 ml/min. Les données acquises avec l'administration de l'iloprost par voie intraveineuse montrent une diminution de l'élimination de l'iloprost chez les patients présentant une insuffisance rénale nécessitant une dialyse. Par conséquent, la dose doit être ajustée en suivant les mêmes recommandations que celles préconisées en cas d'insuffisance hépatique (Cf. paragraphe ci-dessus).
    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée issue d'études cliniques contrôlées n'est disponible.