Visudyne (vertéporfine)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Verteporfine

  • Dosages

    15 mg

  • Formes galéniques

    poudre pour solution pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    S01LA - MEDICAMENTS ANTI NEOVASCULARISATION

Illustration indications

Indications - Quand utiliser visudyne ?

  • Traitement curatif

  • Associer a une phototherapie externe

  • Si degenerescence maculaire liee a l'age

  • Dans les formes a predominance visible

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de visudyne ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite hematoporphyrine
    • Hypersensibilite hemine humaine
    • Hypersensibilite porfimere
    • Hypersensibilite porphyrines
    • Hypersensibilite verteporfine
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Porphyrie hepatique

    • Anesthesie

      • Anesthesie generale
    • Enfant

    • Exposition solaire / ultra-violets

    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Obstruction voies biliaires

    • Quel que soit le terrain

    • Trouble de la vision

    • Anesthesie

      • Anesthesie generale
    • Enfant

    • Exposition solaire / ultra-violets

    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Obstruction voies biliaires

    • Quel que soit le terrain

    • Trouble de la vision

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de visudyne ?

    SEVERE(S)
    • cecite
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • acuite visuelle modification
    • champ visuel anomalie
    • coloration tegument
    • decollement retinien
    • douleur locale au point dinjection
    • ecchymoses
    • hemorragie oculaire
    • hemorragie retinienne
    • inflammation locale au point dinjection
    • lesion retinienne
    • oedeme cutane
    • phlyctene vesicule
    • photopsie phosphene
    • reaction allergique
    • saignement hemorragie
    • vision alteration
    • vision floue
    MINEUR(S)
    • anaphylaxie
    • asthenie
    • bouffee vasomotrice
    • bradycardie
    • cephalee
    • dorsalgie
    • douleur
    • douleur oppression thoracique
    • dyspnee
    • eruption cutanee
    • fievre
    • hypercholesterolemie
    • hyperesthesie
    • hypersudation
    • hypertension arterielle
    • hypotension arterielle
    • malaise lipothymie
    • nausee vomissement
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • prurit
    • syncope
    • tachycardie
    • urticaire
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      VISUDYNE 15 mg, poudre pour solution pour perfusion

      1 flacon(s) en verre de 15 mg

      • REMBOURSABLE : 100%
      • PRIX : 1,190,70
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de visudyne ?

      Ce médicament ne doit être utilisé que par des ophtalmologistes expérimentés dans la prise en charge des patients ayant une dégénérescence maculaire liée à l'âge ou une myopie forte.

      • Adultes, dont les sujets âgés (> ou = 65 ans)

      La photothérapie dynamique (PDT) par vertéporfine comprend 2 étapes :

      • La première étape consiste en une perfusion intraveineuse de ce médicament, pendant 10 minutes à la dose de 6 mg/m² de surface corporelle, diluée dans 30 ml de solution pour perfusion (Cf. rubrique "Précautions particulières d'élimination et manipulation").

      • La seconde étape consiste à activer la vertéporfine par la lumière, 15 minutes après le début de la perfusion (Cf. mode d'administration).

      Les patients doivent être ré-évalués tous les 3 mois. En cas de récidive de la diffusion des néovaisseaux choroïdiens, le traitement par ce médicament peut être administré jusqu'à 4 fois par an.

      • Traitement du second oeil par ce médicament

      On ne dispose d'aucune donnée clinique concernant le traitement concomitant du deuxième oeil. Cependant, si le traitement du deuxième oeil s'avère nécessaire, il convient d'appliquer la lumière sur le deuxième oeil immédiatement après l'application de lumière sur le premier oeil, sans dépasser 20 minutes après le début de la perfusion.

      • Insuffisant hépatique

      Le traitement par ce médicament doit être envisagé avec précaution chez les patients souffrant d'une dysfonction hépatique modérée ou d'une obstruction des voies biliaires. Il n'y a pas d'expérience disponible chez ces patients. La vertéporfine étant excrétée d'abord par voie biliaire (hépatique), une augmentation de l'exposition à la vertéporfine est possible. L'exposition à la vertéporfine n'est pas significativement augmentée chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère (Cf. biotransformation et élimination sous la rubrique "Propriétés pharmacocinétiques") et aucun ajustement de dose n'est requis.

      Ce médicament est contre-indiqué chez les patients insuffisants hépatiques sévères (Cf. rubrique "Contre-indications").

      • Insuffisant rénal

      Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients insuffisants rénaux. Cependant, les caractéristiques pharmacologiques n'indiquent pas de nécessité d'ajuster la dose (cf. biotransformation et élimination sous la rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité de ce médicament dans la population pédiatrique n'ont pas été établies. Ce médicament n'est pas indiqué dans cette population.