Aripiprazole (aripiprazole)

Médicaments à base de aripiprazole :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    15 mg10 mg5 mg

  • Formes galéniques

    comprimé orodispersiblecomprimé

  • Classe Thérapeutique

    N05AX - AUTRES ANTIPSYCHOTIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser aripiprazole ?

  • Chez l'adulte

  • Traitement curatif

  • Traitement preventif des recidives

  • Dans les formes de type 1

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • En cas d'episode maniaque

  • Chez l'adulte

  • Traitement curatif

  • Traitement preventif des recidives

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • En cas de trouble bipolaire

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de aripiprazole ?

  • Allaitement

  • Enfant

    • Enfant de moins de 13 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aripiprazole
    • Hypersensibilite aspartam (intolerance)
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite phenylalanine
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Phenylcetonurie

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Deficit en sucrase-isomaltase

  • Demence

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Angor

  • Arythmie cardiaque

  • Asthenie

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par inducteur enzymatique cyp3a4
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp2d6
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par psychostimulant
  • Cardiopathie ischemique

  • Confusion mentale

  • Convulsions

    • Convulsions antecedent personnel
  • Deshydratation

  • Diabete autre

    • Diabete antecedent familial
  • Diabete type i

    • Diabete antecedent familial
  • Diabete type ii

    • Diabete antecedent familial
  • Dyskinesie tardive iatrogene

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Hyperglycemie

  • Hypersudation

  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle maligne
  • Hypotension arterielle

  • Hypovolemie

  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde antecedent perso
  • Insuffisance cardiaque

  • Insuffisance coronarienne

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale aigue

  • Jeu pathologique

  • Maladie cerebrovasculaire

  • Maladie thromboembolique

    • Maladie thromboembolique en cours
  • Obesite

  • Pathologie cardiorespiratoire

  • Pathologie coronarienne

  • Polydipsie

  • Polyurie

  • Prise ponderale

  • Quel que soit le terrain

  • Rhabdomyolyse

  • Sujet age

  • Syndrome malin des neuroleptiques

  • Tachycardie

  • Tendance suicidaire / suicide

  • Trouble comportemental

  • Trouble de la conduction

    • Espace qt allonge
    • Espace qt allonge antecedent familial
  • Trouble de la deglutition

  • Trouble extrapyramidal

  • Trouble neuromusculaire

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Angor

  • Arythmie cardiaque

  • Asthenie

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par inducteur enzymatique cyp3a4
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp2d6
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par psychostimulant
  • Cardiopathie ischemique

  • Confusion mentale

  • Convulsions

    • Convulsions antecedent personnel
  • Deshydratation

  • Diabete autre

    • Diabete antecedent familial
  • Diabete type i

    • Diabete antecedent familial
  • Diabete type ii

    • Diabete antecedent familial
  • Dyskinesie tardive iatrogene

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Hyperglycemie

  • Hypersudation

  • Hypertension arterielle

    • Hypertension arterielle maligne
  • Hypotension arterielle

  • Hypovolemie

  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde antecedent perso
  • Insuffisance cardiaque

  • Insuffisance coronarienne

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale aigue

  • Jeu pathologique

  • Maladie cerebrovasculaire

  • Maladie thromboembolique

    • Maladie thromboembolique en cours
  • Obesite

  • Pathologie cardiorespiratoire

  • Pathologie coronarienne

  • Polydipsie

  • Polyurie

  • Prise ponderale

  • Quel que soit le terrain

  • Rhabdomyolyse

  • Sujet age

  • Syndrome malin des neuroleptiques

  • Tachycardie

  • Tendance suicidaire / suicide

  • Trouble comportemental

  • Trouble de la conduction

    • Espace qt allonge
    • Espace qt allonge antecedent familial
  • Trouble de la deglutition

  • Trouble extrapyramidal

  • Trouble neuromusculaire

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de aripiprazole ?

SEVERE(S)
  • coma
  • conscience trouble
  • creatine kinase modification
  • douleur abdominale
  • enzyme musculaire modification
  • gastralgie
  • hoquet
  • hyperthermie maligne
  • myoglobinurie
  • paleur
  • rhabdomyolyse
  • stupeur
  • syndrome neuroleptique malin
  • syndrome serotoninergique
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • agranulocytose
  • akathisie
  • alopecie
  • anemie
  • arret cardiaque
  • arret respiratoire
  • arthralgie
  • arythmie
  • asthenie
  • athetose mvt anormal grande amplit
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bradycardie
  • cardiomyopathie
  • cephalee
  • collapsus cardiovasculaire
  • convulsion
  • crampe musculaire
  • crise oculogyre
  • deces mortalite
  • depression myocardique
  • diarrhee
  • dorsalgie
  • douleur des extremites
  • douleur oppression thoracique
  • dysarthrie parole difficulte
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • dyspnee
  • dystonie
  • electrocardiogramme modification
  • electroencephalogramme modification
  • embolie pulmonaire
  • eosinophilie
  • epanchement pericardique
  • faiblesse musculaire
  • fibrillation auriculaire
  • fibrillation ventriculaire
  • fievre
  • hormone antidiuretique modification
  • hyperamylasemie
  • hyperkinesie
  • hyperleucocytose
  • hyperlipasemie
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypertonie musculaire
  • hypokinesie
  • hyponatremie
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • hypothermie
  • induration
  • insuffisance cardiaque
  • ischemie
  • jambes sans repos syndrome
  • langage trouble
  • lethargie
  • leucopenie
  • lymphopenie
  • malaise lipothymie
  • marche trouble
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • myocardite
  • myoclonie
  • neutropenie
  • oedeme
  • oedeme des membres inferieurs
  • oedeme peripherique
  • palpitations
  • pancreatite aigue
  • parosmie
  • pericardite
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • pneumonie
  • polydipsie
  • raideur articulaire
  • raideur de la nuque
  • raideur musculaire
  • rosacee
  • septicemie
  • sialorrhee
  • somnolence diurne
  • syncope
  • syndrome extrapyramidal
  • syndrome grippal
  • syndrome parkinsonien
  • tachycardie
  • tachypnee
  • thrombocytopenie
  • thrombocytose
  • thromboembolie
  • thrombose veineuse
  • torsade de pointe
  • tremblement
  • trismus
  • vertige etourdissement
MODERE(S)
  • accommodation trouble
  • acidose metabolique
  • agitation
  • agressivite
  • alat modification
  • amaigrissement
  • amenorrhee
  • anorexie
  • anorgasmie orgasme trouble
  • anxiete
  • apathie
  • appetit augmentation
  • appetit perte
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • bradypsychie
  • cetose
  • cholestase
  • colite
  • concentration alteration
  • confusion mentale
  • congestion nasale
  • constipation
  • cycle menstruel irregulier
  • delire
  • depression
  • diabete
  • diminution de tolerance au glucose
  • diplopie
  • dyspepsie
  • dysurie
  • erection trouble
  • frigidite
  • galactorrhee
  • gamma gt modification
  • glycosurie
  • gynecomastie
  • hallucination
  • hemoglobine modification
  • hepatite
  • humeur trouble
  • hypercholesterolemie
  • hyperglycemie
  • hyperosmolarite
  • hyperprolactinemie
  • hypersexualite
  • hypertriglyceridemie
  • hypocholesterolemie
  • hypolipidemie
  • ictere
  • ileus paralytique
  • impuissance
  • incontinence urinaire
  • insomnie
  • insuffisance hepatique
  • jeu pathologique
  • lactico deshydrogenase modification
  • libido trouble
  • memoire trouble
  • miction trouble
  • mydriase
  • nausee vomissement
  • necrose intestinale
  • nervosite
  • oligomenorrhee
  • panique
  • phosphatase alcaline modification
  • priapisme
  • prise ponderale
  • retention durine
  • secheresse buccale
  • sommeil trouble
  • syndrome de sevrage
  • tendance tentative suicidaire
  • tension mammaire
  • trouble psychocomportemental
  • trouble sexuel
  • vision floue
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • acne
  • anaphylaxie
  • anticorps apparition
  • choc anaphylactique
  • douleur oculaire
  • eczema
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • exantheme
  • langue oedeme
  • laryngospasme
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • prurit
  • purpura
  • reaction allergique
  • rhinite
  • stevens johnson syndrome
  • syndrome lupique
  • urticaire
  • vision alteration
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ARIPIPRAZOLE MYLAN 15 mg, comprimé orodispersible

    28 plaquette(s) pelables polyamide aluminium PVC-Aluminium papier polytéréphtalate (PET) de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 18,53
  • Illustration de la forme galénique

    ARIPIPRAZOLE SANDOZ 15 mg, comprimé

    plaquette(s) aluminium de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 18,53
  • Illustration de la forme galénique

    ARIPIPRAZOLE EG 10 mg, comprimé

    plaquette(s) polyamide aluminium PVC-Aluminium de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 18,53
  • Illustration de la forme galénique

    ARIPIPRAZOLE SANDOZ 10 mg, comprimé orodispersible

    28 plaquette(s) pelable(s) papier polytéréphtalate (PET) aluminium PVC-Aluminium polyamide de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 18,53
  • Illustration de la forme galénique

    ARIPIPRAZOLE CRISTERS 5 mg, comprimé

    plaquette(s) aluminium de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 18,53
Illustration posology

Quelle est la posologie de aripiprazole ?

  • Adultes
  • Schizophrénie : La posologie initiale recommandée de ce médicament est de 10 ou 15 mg/jour avec une posologie d'entretien de 15 mg/jour, en une seule prise, pendant ou en dehors des repas. Ce médicament est efficace dans un intervalle de doses allant de 10 à 30 mg/jour. Une augmentation de l'efficacité pour des doses supérieures à la dose quotidienne recommandée de 15 mg n'a pas été démontrée, toutefois certains patients peuvent bénéficier d'une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.
  • Insuffisants hépatiques

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Adultes
  • Schizophrénie : La posologie initiale recommandée de ce médicament est de 10 ou 15 mg/jour avec une posologie d'entretien de 15 mg/jour, en une seule prise, pendant ou en dehors des repas. Ce médicament est efficace dans un intervalle de doses allant de 10 à 30 mg/jour. Une augmentation de l'efficacité pour des doses supérieures à la dose quotidienne recommandée de 15 mg n'a pas été démontrée, toutefois certains patients peuvent bénéficier d'une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.

  • Episodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I : la posologie initiale recommandée pour ce médicament est de 15 mg une fois par jour pendant ou en dehors des repas, en monothérapie ou en association (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Certains patients peuvent recevoir une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.

Prévention des récidives des épisodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I : pour la prévention des récidives d'épisodes maniaques chez des patients traités par aripiprazole en monothérapie ou en association, le traitement sera maintenu à la même dose. La posologie quotidienne peut être adaptée, une réduction de dose pourra être considérée en fonction de l'état clinique du patient.

  • Insuffisants hépatiques

Chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère, les données disponibles sont insuffisantes pour établir des recommandations. L'administration doit se faire avec prudence chez ces patients. Cependant, la dose quotidienne maximale de 30 mg peut être utilisée avec précaution chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Patients âgés

La sécurité et l'efficacité de ce médicament dans le traitement de la schizophrénie et des épisodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I chez les patients âgés de 65 ans et plus n'a pas été établie. En raison d'une sensibilité plus grande de cette population, une dose initiale plus faible doit être envisagée lorsque des raisons cliniques le justifient (Cf. rubrique "mises en garde et précautions d'emploi").

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Adultes
  • Episodes maniaques La posologie initiale recommandée pour ce médicament est de 15 mg une fois par jour pendant ou en dehors des repas, en monothérapie ou en association (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Certains patients peuvent recevoir une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.

  • Prévention des récidives des épisodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I Pour la prévention des récidives d'épisodes maniaques chez des patients traités par aripiprazole, le traitement sera maintenu à la même dose. La posologie quotidienne peut être adaptée, une réduction de dose pourra être considérée en fonction de l'état clinique du patient.

  • Insuffisants hépatiques

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Population pédiatrique

La schizophrénie chez l'adolescent âgé de 15 ans ou plus : la dose recommandée de ce médicament est de 10 mg/jour administré lors d'un schéma en une fois par jour en dehors des repas. Le traitement s'initie à la dose de 2 mg (en utilisant ce médicament solution buvable 1 mg/ml) pendant deux jours, titrée à 5 mg pendant deux jours supplémentaires afin d'atteindre la posologie quotidienne recommandée de 10 mg.

Selon les cas, les augmentations posologiques suivantes sont administrées par tranches de 5 mg, sans dépasser la posologie quotidienne maximale de 30 mg (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

Ce médicament est efficace entre 10 à 30 mg/jour. Une efficacité accrue à des doses supérieures à la dose quotidienne de 10 mg n'a pas été démontrée chez l'adolescent, même si chaque patient peut avoir un bénéfice à une dose plus élevée.

L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les patients de moins de 15 ans car les données disponibles sur la sécurité et l'efficacité sont insuffisantes (cf. rubriques "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Irritabilité associée à un trouble autistique : la sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique "Pharmacodynamie" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

  • Tics associés au syndrome de Gilles de la Tourette : la sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et les adolescents âgés de 6 à 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique "Pharmacodynamie" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être faite.

  • Insuffisants hépatiques

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Population pédiatrique

Episodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I chez l'adolescent âgé de 13 ans ou plus : la dose recommandée de ce médicament est de 10 mg/jour administré en une seule prise pendant ou en dehors des repas. Le traitement s'initie à la dose de 2 mg (en utilisant ce médicament en solution buvable 1 mg/ml) pendant 2 jours, titrée à 5 mg pendant 2 jours supplémentaires afin d'atteindre la posologie quotidiennerecommandée de 10 mg.

La durée du traitement doit être aussi courte que nécessaire afin de contrôler les symptômes et ne doit pas dépasser 12 semaines. Une efficacité accrue à des doses supérieures à la dose quotidienne de 10 mg n'a pas été démontrée et une dose quotidienne de 30 mg a été associée à une augmentation substantielle de l'incidence des effets indésirables significatifs incluant les symptômes extrapyramidaux (SEP), la fatigue et la prise de poids (Cf. rubrique "Effets indésirables"). Par conséquent, des doses supérieures à 10 mg/jour doivent être utilisées pour des cas exceptionnels et associées à une surveillance clinique étroite (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi", "Effets indésirables", "Pharmacocinétique").

Les patients plus jeunes présentent un risque plus élevé de développer des événements indésirables associés à l'aripiprazole. Par conséquent, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les patients de moins de 13 ans (Cf. rubriques "Effets indésirables", "Pharmacocinétique").

  • Irritabilité associée à un trouble autistique : la sécurité et l'efficacité de ce édicament chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique "Pharmacodynamie" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

  • Tics associés au syndrome de Gilles de la Tourette : la sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et les adolescents âgés de 6 à 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique "Pahrmacodynamie" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être faite.

  • Insuffisants hépatiques

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Population pédiatrique

Episodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I chez l'adolescent âgé de 13 ans ou plus : la dose recommandée de ce médicament est de 10 mg/jour administré en une seule prise pendant ou en dehors des repas. Le traitement s'initie à la dose de 2 mg (en utilisant ce médicament en solution buvable 1 mg/ml) pendant 2 jours, titrée à 5 mg pendant 2 jours supplémentaires afin d'atteindre la posologie quotidiennerecommandée de 10 mg.

La durée du traitement doit être aussi courte que nécessaire afin de contrôler les symptômes et ne doit pas dépasser 12 semaines. Une efficacité accrue à des doses supérieures à la dose quotidienne de 10 mg n'a pas été démontrée et une dose quotidienne de 30 mg a été associée à une augmentation substantielle de l'incidence des effets indésirables significatifs incluant les symptômes extrapyramidaux, la fatigue et la prise de poids (Cf. rubrique "Effets indésirables"). Par conséquent, des doses supérieures à 10 mg/jour doivent être utilisées pour des cas exceptionnels et associées à une surveillance clinique étroite (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi", "Effets indésirables", "Pharmacocinétique").

Les patients plus jeunes présentent un risque plus élevé de développer des événements indésirables associés à l'aripiprazole. Par conséquent, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les patients de moins de 13 ans (Cf. rubriques "Effets indésirables", "Pharmacocinétique").

  • Insuffisants hépatiques

Chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère, les données disponibles sont insuffisantes pour établir des recommandations. L'administration doit se faire avec prudence chez ces patients. Cependant, la dose quotidienne maximale de 30 mg peut être utilisée avec précaution chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère (Cf. rubrique "Pharmacocinétique").

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Adultes
  • Schizophrénie : La posologie initiale recommandée de ce médicament est de 10 ou 15 mg/jour avec une posologie d'entretien de 15 mg/jour, en une seule prise, pendant ou en dehors des repas. Ce médicament est efficace dans un intervalle de doses allant de 10 à 30 mg/jour. Une augmentation de l'efficacité pour des doses supérieures à la dose quotidienne recommandée de 15 mg n'a pas été démontrée, toutefois certains patients peuvent bénéficier d'une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.
  • Insuffisants hépatiques

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Adultes
  • Schizophrénie : La posologie initiale recommandée de ce médicament est de 10 ou 15 mg/jour avec une posologie d'entretien de 15 mg/jour, en une seule prise, pendant ou en dehors des repas. Ce médicament est efficace dans un intervalle de doses allant de 10 à 30 mg/jour. Une augmentation de l'efficacité pour des doses supérieures à la dose quotidienne recommandée de 15 mg n'a pas été démontrée, toutefois certains patients peuvent bénéficier d'une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.

  • Episodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I : la posologie initiale recommandée pour ce médicament est de 15 mg une fois par jour pendant ou en dehors des repas, en monothérapie ou en association (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Certains patients peuvent recevoir une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.

Prévention des récidives des épisodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I : pour la prévention des récidives d'épisodes maniaques chez des patients traités par aripiprazole en monothérapie ou en association, le traitement sera maintenu à la même dose. La posologie quotidienne peut être adaptée, une réduction de dose pourra être considérée en fonction de l'état clinique du patient.

  • Insuffisants hépatiques

Chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère, les données disponibles sont insuffisantes pour établir des recommandations. L'administration doit se faire avec prudence chez ces patients. Cependant, la dose quotidienne maximale de 30 mg peut être utilisée avec précaution chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Patients âgés

La sécurité et l'efficacité de ce médicament dans le traitement de la schizophrénie et des épisodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I chez les patients âgés de 65 ans et plus n'a pas été établie. En raison d'une sensibilité plus grande de cette population, une dose initiale plus faible doit être envisagée lorsque des raisons cliniques le justifient (Cf. rubrique "mises en garde et précautions d'emploi").

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Adultes
  • Episodes maniaques La posologie initiale recommandée pour ce médicament est de 15 mg une fois par jour pendant ou en dehors des repas, en monothérapie ou en association (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Certains patients peuvent recevoir une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.

  • Prévention des récidives des épisodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I Pour la prévention des récidives d'épisodes maniaques chez des patients traités par aripiprazole, le traitement sera maintenu à la même dose. La posologie quotidienne peut être adaptée, une réduction de dose pourra être considérée en fonction de l'état clinique du patient.

  • Insuffisants hépatiques

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Population pédiatrique

La schizophrénie chez l'adolescent âgé de 15 ans ou plus : la dose recommandée de ce médicament est de 10 mg/jour administré lors d'un schéma en une fois par jour en dehors des repas. Le traitement s'initie à la dose de 2 mg (en utilisant ce médicament solution buvable 1 mg/ml) pendant deux jours, titrée à 5 mg pendant deux jours supplémentaires afin d'atteindre la posologie quotidienne recommandée de 10 mg.

Selon les cas, les augmentations posologiques suivantes sont administrées par tranches de 5 mg, sans dépasser la posologie quotidienne maximale de 30 mg (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

Ce médicament est efficace entre 10 à 30 mg/jour. Une efficacité accrue à des doses supérieures à la dose quotidienne de 10 mg n'a pas été démontrée chez l'adolescent, même si chaque patient peut avoir un bénéfice à une dose plus élevée.

L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les patients de moins de 15 ans car les données disponibles sur la sécurité et l'efficacité sont insuffisantes (cf. rubriques "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Irritabilité associée à un trouble autistique : la sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique "Pharmacodynamie" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

  • Tics associés au syndrome de Gilles de la Tourette : la sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et les adolescents âgés de 6 à 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique "Pharmacodynamie" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être faite.

  • Insuffisants hépatiques

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Population pédiatrique

Episodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I chez l'adolescent âgé de 13 ans ou plus : la dose recommandée de ce médicament est de 10 mg/jour administré en une seule prise pendant ou en dehors des repas. Le traitement s'initie à la dose de 2 mg (en utilisant ce médicament en solution buvable 1 mg/ml) pendant 2 jours, titrée à 5 mg pendant 2 jours supplémentaires afin d'atteindre la posologie quotidiennerecommandée de 10 mg.

La durée du traitement doit être aussi courte que nécessaire afin de contrôler les symptômes et ne doit pas dépasser 12 semaines. Une efficacité accrue à des doses supérieures à la dose quotidienne de 10 mg n'a pas été démontrée et une dose quotidienne de 30 mg a été associée à une augmentation substantielle de l'incidence des effets indésirables significatifs incluant les symptômes extrapyramidaux (SEP), la fatigue et la prise de poids (Cf. rubrique "Effets indésirables"). Par conséquent, des doses supérieures à 10 mg/jour doivent être utilisées pour des cas exceptionnels et associées à une surveillance clinique étroite (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi", "Effets indésirables", "Pharmacocinétique").

Les patients plus jeunes présentent un risque plus élevé de développer des événements indésirables associés à l'aripiprazole. Par conséquent, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les patients de moins de 13 ans (Cf. rubriques "Effets indésirables", "Pharmacocinétique").

  • Irritabilité associée à un trouble autistique : la sécurité et l'efficacité de ce édicament chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique "Pharmacodynamie" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

  • Tics associés au syndrome de Gilles de la Tourette : la sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et les adolescents âgés de 6 à 18 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique "Pahrmacodynamie" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être faite.

  • Insuffisants hépatiques

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Population pédiatrique

Episodes maniaques dans les troubles bipolaires de type I chez l'adolescent âgé de 13 ans ou plus : la dose recommandée de ce médicament est de 10 mg/jour administré en une seule prise pendant ou en dehors des repas. Le traitement s'initie à la dose de 2 mg (en utilisant ce médicament en solution buvable 1 mg/ml) pendant 2 jours, titrée à 5 mg pendant 2 jours supplémentaires afin d'atteindre la posologie quotidiennerecommandée de 10 mg.

La durée du traitement doit être aussi courte que nécessaire afin de contrôler les symptômes et ne doit pas dépasser 12 semaines. Une efficacité accrue à des doses supérieures à la dose quotidienne de 10 mg n'a pas été démontrée et une dose quotidienne de 30 mg a été associée à une augmentation substantielle de l'incidence des effets indésirables significatifs incluant les symptômes extrapyramidaux, la fatigue et la prise de poids (Cf. rubrique "Effets indésirables"). Par conséquent, des doses supérieures à 10 mg/jour doivent être utilisées pour des cas exceptionnels et associées à une surveillance clinique étroite (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi", "Effets indésirables", "Pharmacocinétique").

Les patients plus jeunes présentent un risque plus élevé de développer des événements indésirables associés à l'aripiprazole. Par conséquent, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez les patients de moins de 13 ans (Cf. rubriques "Effets indésirables", "Pharmacocinétique").

  • Insuffisants hépatiques

Chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère, les données disponibles sont insuffisantes pour établir des recommandations. L'administration doit se faire avec prudence chez ces patients. Cependant, la dose quotidienne maximale de 30 mg peut être utilisée avec précaution chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère (Cf. rubrique "Pharmacocinétique").

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction"). Lors de l'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Adultes
  • Schizophrénie : La posologie initiale recommandée de ce médicament est de 10 ou 15 mg/jour avec une posologie d'entretien de 15 mg/jour, en une seule prise, pendant ou en dehors des repas. Ce médicament est efficace dans un intervalle de doses allant de 10 à 30 mg/jour. Une augmentation de l'efficacité pour des doses supérieures à la dose quotidienne recommandée de 15 mg n'a pas été démontrée, toutefois certains patients peuvent bénéficier d'une dose plus élevée. La dose quotidienne maximale ne doit pas dépasser 30 mg.
  • Insuffisants hépatiques

Chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère, les données disponibles sont insuffisantes pour établir des recommandations. L'administration doit se faire avec prudence chez ces patients. Cependant, la dose quotidienne maximale de 30 mg peut être utilisée avec précaution chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Insuffisants rénaux

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les patients atteints d'une insuffisance rénale.

  • Patients âgés

L'efficacité de ce médicament dans le traitement de la schizophrénie et des troubles bipolaires de type I chez les patients âgés de 65 ans et plus n'a pas été établie. En raison d'une sensibilité plus grande de cette population, une dose initiale plus faible doit être envisagée lorsque des raisons cliniques le justifient (Cf. rubrique "mises en garde et précautions d'emploi").

  • Sexe

Aucune adaptation posologique n'est requise chez la femme par rapport à l'homme (cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Fumeurs

Aucune adaptation posologique n'est requise chez les fumeurs compte tenu du métabolisme de ce médicament (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

  • Ajustements posologiques liés aux interactions

Lors de l'administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2D6 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être réduite. Lorsque l'inhibiteur du CYP3A4 ou CYP2D6 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être augmentée (cf. rubrique "Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction").

Lors de l'administration concomitante d'inducteurs du CYP3A4 avec l'aripiprazole, la dose d'aripiprazole doit être augmentée. Lorsque l'inducteur du CYP3A4 est arrêté, la dose d'aripiprazole doit alors être ramenée à la posologie recommandée (cf. rubrique d'autres médicaments et autres formes d'interaction").