Atazanavir (atazanavir)

Médicaments à base de atazanavir :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Atazanavir

  • Dosages

    200 mg300 mg150 mg

  • Formes galéniques

    gélule

  • Classe Thérapeutique

    J05AE - INHIBITEURS DE PROTEASE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser atazanavir ?

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant a partir de 6 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de atazanavir ?

  • Atteinte cutanee

    • Atteinte cutanee severe
    • Atteinte cutanee severe atcd personnel
    • Trt par atazanavir
  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique moderee
    • Atteinte hepatique severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par alcaloide ergot de seigle
    • Trt par alcaloide ergot de seigle vasoconstricteur
    • Trt par alfuzosine
    • Trt par astemizole
    • Trt par bepridil
    • Trt par cisapride
    • Trt par dihydroergotamine
    • Trt par ergonovine
    • Trt par ergotamine
    • Trt par glecaprevir
    • Trt par grazoprevir
    • Trt par lovastatine
    • Trt par lurasidone
    • Trt par med avec marge thera etroite
    • Trt par med metabolise par cyp3a4
    • Trt par methylergonovine
    • Trt par methysergide
    • Trt par midazolam
    • Trt par millepertuis
    • Trt par pibrentasvir
    • Trt par pimozide
    • Trt par quetiapine
    • Trt par quinidine
    • Trt par rifampicine
    • Trt par sertindole
    • Trt par sildenafil
    • Trt par simvastatine
    • Trt par terfenadine
    • Trt par triazolam
  • Dress syndrome

  • Enfant

    • Enfant de moins de 15 kg
    • Enfant de moins de 6 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite atazanavir
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Trt par millepertuis
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Autre traitement en cours

    • Trt par atorvastatine
    • Trt par atovaquone
    • Trt par bictegravir
    • Trt par boceprevir
    • Trt par ciclosporine
    • Trt par colchicine
    • Trt par contraceptif oral
    • Trt par cyproterone
    • Trt par dexlansoprazole
    • Trt par efavirenz
    • Trt par esomeprazole
    • Trt par estroprogestatif contraceptif
    • Trt par etravirine
    • Trt par everolimus
    • Trt par immunosuppresseur
    • Trt par inhibiteur de pompe a protons
    • Trt par lamotrigine
    • Trt par lansoprazole
    • Trt par nevirapine
    • Trt par omeprazole
    • Trt par pantoprazole
    • Trt par progestatif contraceptif
    • Trt par rabeprazole
    • Trt par sirolimus
    • Trt par tacrolimus
    • Trt par telaprevir
    • Trt par temsirolimus
    • Trt par ulipristal
    • Trt par voriconazole
  • Deficit en lactase

  • Dialyse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Alcoolisme chronique

  • Arythmie cardiaque

    • Espace qt allonge congenital
  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique legere
  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihistaminique h2
    • Trt par corticoide
    • Trt par fluticasone
    • Trt par indinavir
    • Trt par inhib phosphodiesterase 5
    • Trt par med arythmogene
    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par med contenant de l'alcool
    • Trt par med reduisant conduct cardiaque
    • Trt par salmeterol
    • Trt par tenofovir disoproxil
  • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

  • Bloc de branche

    • Bloc de branche complet
  • Bradycardie

  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Enfant

    • Enfant de plus de 6 ans
  • Hemophilie

    • Hemophilie a
    • Hemophilie b
  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
  • Hyperlipidemie

  • Ictere

  • Infection virale

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite virale
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Lithiase biliaire

  • Lithiase renale

  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Quel que soit le terrain

  • Trouble de la conduction

  • Trouble hydroelectrolytique

  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Alcoolisme chronique

  • Arythmie cardiaque

    • Espace qt allonge congenital
  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique legere
  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihistaminique h2
    • Trt par corticoide
    • Trt par fluticasone
    • Trt par indinavir
    • Trt par inhib phosphodiesterase 5
    • Trt par med arythmogene
    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par med contenant de l'alcool
    • Trt par med reduisant conduct cardiaque
    • Trt par salmeterol
    • Trt par tenofovir disoproxil
  • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

  • Bloc de branche

    • Bloc de branche complet
  • Bradycardie

  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Enfant

    • Enfant de plus de 6 ans
  • Hemophilie

    • Hemophilie a
    • Hemophilie b
  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
  • Hyperlipidemie

  • Ictere

  • Infection virale

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite virale
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Lithiase biliaire

  • Lithiase renale

  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Quel que soit le terrain

  • Trouble de la conduction

  • Trouble hydroelectrolytique

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de atazanavir ?

MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • alat modification
  • alopecie
  • amaigrissement
  • amnesie
  • anorexie
  • anurie
  • anxiete
  • appetit augmentation
  • arythmie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilan thyroidien perturbation
  • bilirubine modification
  • bloc auriculo ventriculaire
  • cephalee
  • cholecystite
  • cholestase
  • conduction trouble
  • demineralisation osseuse
  • depression
  • desorientation spatio temporelle
  • douleur
  • dress syndrome
  • dysgueusie
  • dyspnee
  • eczema
  • electrocardiogramme modification
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • erytheme polymorphe
  • fracture osseuse
  • gynecomastie
  • hematurie
  • hepatite
  • hepatomegalie
  • hyperamylasemie
  • hypercholesterolemie
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hyperlipasemie
  • hyperlipidemie
  • hypertension arterielle
  • hyperthyroidie
  • hypertriglyceridemie
  • ictere
  • infection a herpes virus
  • insomnie
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • lithiase biliaire
  • lithiase renale
  • maladie autoimmune
  • memoire trouble
  • nephrite interstitielle
  • neuropathie peripherique
  • oedeme
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oligurie
  • osteonecrose
  • palpitations
  • pancreatite aigue
  • phlyctene vesicule
  • pneumonie
  • pollakiurie
  • prise ponderale
  • proteinurie
  • prurit
  • reaction allergique
  • reaction inflammatoire
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • splenomegalie
  • stevens johnson syndrome
  • syncope
  • tachycardie
  • torsade de pointe
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • trouble onirique
  • urticaire
  • vasodilatation cutanee
  • vertige etourdissement
  • zona
MODERE(S)
  • arthralgie
  • asthenie
  • atrophie musculaire
  • coloration sclerotique
  • creatine kinase modification
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • douleur oppression thoracique
  • dyspepsie
  • fievre
  • flatulence meteorisme
  • gastrite
  • malaise lipothymie
  • marche trouble
  • myalgie
  • myopathie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • secheresse buccale
  • stomatite
  • ulceration buccale
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ATAZANAVIR ARROW 200 mg, gélule

    10 plaquettes prédécoupées unitaires aluminium OPA : polyamide orienté PVC de 6 gélules

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 173,72
  • Illustration de la forme galénique

    ATAZANAVIR ARROW 300 mg, gélule

    5 plaquette(s) aluminium OPA : polyamide orienté PVC de 6 gélule(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 173,72
  • Illustration de la forme galénique

    ATAZANAVIR BIOGARAN 150 mg, gélule

    60 plaquette(s) unitaires aluminium OPA : polyamide orienté PVC de 1 gélule(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 173,72
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de atazanavir ?

    Le traitement devra être initié par un médecin spécialiste dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Adultes

    La dose recommandée d'atazanavir en gélules est 300 mg une fois par jour associé à 100 mg de ritonavir une fois par jour avec de la nourriture. Le ritonavir agit en potentialisant la pharmacocinétique d'atazanavir (Cf. rubrique "Interactions" et "Propriétés pharmacodynamiques") (Voir aussi la rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi - Retrait du ritonavir uniquement dans des conditions d'utilisation restreintes").

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire. L'atazanavir associé au ritonavir n'est pas recommandé chez les patients hémodialysés (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique L'atazanavir associé au ritonavir n'a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance hépatique. Cependant, l'atazanavir associé au ritonavir doit être utilisé avec précaution chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère. L'atazanavir associé au ritonavir ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère (Cf. rubrique "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    En cas de retrait du ritonavir d'un traitement initial comprenant de l'atazanavir boosté par le ritonavir (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"), l'atazanavir non boosté peut être maintenu chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère à la dose de 400 mg, et chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée avec une réduction de dose à 300 mg administrée une fois par jour avec de la nourriture (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). L'atazanavir non boosté ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère.

    Le traitement devra être initié par un médecin spécialiste dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Patients pédiatriques (de 6 ans à moins de 18 ans et pesant au moins 15 kg)

    La posologie des gélules d'atazanavir chez les patients pédiatriques est basée sur le poids corporel (voir ci-dessous) et ne doit pas excéder la posologie recommandée chez l'adulte. L'atazanavir gélules doit être associé au ritonavir et doit être pris avec de la nourriture.

    Dose pédiatrique d'atazanavir gélules et de ritonavir chez les enfants et adolescents (de 6 ans à moins de 18 ans et pesant au moins 15 kg)

    Poids corporel (kg) : 15 à moins de 35 Dose d'atazanavir une fois par jour : 200 mg Dose de ritonavir (a) une fois par jour : 100 mg

    Poids corporel (kg) : au moins 35 Dose d'atazanavir une fois par jour : 300 mg Dose de ritonavir (a) une fois par jour : 100 mg

    (a) Ritonavir gélules, comprimés ou solution buvable.

    • Patients pédiatriques (âgés d'au moins 3 mois et pesant au moins 5 kg)

    L'atazanavir poudre orale est disponible pour les patients pédiatriques âgés d'au moins 3 mois et pesant au moins 5 kg (voir le Résumé des Caractéristiques du Produit de l'atazanavir poudre orale). Le passage de l'atazanavir poudre orale à l'atazanavir gélules est à privilégier dès que les patients sont capables d'avaler des gélules.

    En cas de transition entre les formes de traitement, un changement de dose peut être nécessaire. Consultez les posologies pour la forme spécifique (voir le Résumé des Caractéristiques du Produit l'atazanavir poudre orale).

    NB : l'atazanavir poudre orale n'est pas commercialisé en France au 15/01/2019.

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire. L'atazanavir associé au ritonavir n'est pas recommandé chez les patients hémodialysés (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique L'atazanavir associé au ritonavir n'a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance hépatique. Cependant, l'atazanavir associé au ritonavir doit être utilisé avec précaution chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère. L'atazanavir associé au ritonavir ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère (Cf. rubrique "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique (âgée de moins de 3 mois)

    L'atazanavir ne doit pas etre utilisé chez l'enfant âgé de moins de 3 mois, notamment en raison du risque potentiel d'ictère nucléaire.

    Le traitement devra être initié par un médecin spécialiste dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Adultes

    La dose recommandée d'atazanavir en gélules est 300 mg une fois par jour associé à 100 mg de ritonavir une fois par jour avec de la nourriture. Le ritonavir agit en potentialisant la pharmacocinétique d'atazanavir (Cf. rubrique "Interactions" et "Propriétés pharmacodynamiques") (Voir aussi la rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi - Retrait du ritonavir uniquement dans des conditions d'utilisation restreintes").

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique n'est nécessaire. L'atazanavir associé au ritonavir n'est pas recommandé chez les patients hémodialysés (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique L'atazanavir associé au ritonavir n'a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance hépatique. Cependant, l'atazanavir associé au ritonavir doit être utilisé avec précaution chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère. L'atazanavir associé au ritonavir ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère (Cf. rubrique "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Grossesse et période du post-partum

    Pendant les second et troisième trimestres de la grossesse : L'atazanavir à la dose de 300 mg associé à 100 mg de ritonavir pourrait ne pas permettre d'atteindre une exposition suffisante pour l'atazanavir, notamment en cas de résistance susceptible de compromettre l'efficacité de l'atazanavir voire du traitement dans sa totalité. Compte-tenu des données disponibles limitées et de la variabilité inter-individuelle observée pendant la grossesse, une surveillance des taux plasmatiques peut être envisagée afin d'assurer une exposition adéquate.

    Le risque d'une diminution supplémentaire de l'exposition à l'atazanavir est attendu quand l'atazanavir est administré avec des médicaments connus pour réduire l'exposition à l'atazanavir (par exemple : ténofovir disoproxil ou antagonistes des récepteurs H2). . si l'administration de ténofovir disoproxil ou d'un antagoniste des récepteurs H2 s'avère nécessaire, une augmentation de la dose d'atazanavir à 400 mg avec 100 mg de ritonavir accompagnée d'une surveillance des taux plasmatiques peut être envisagée (Cf. rubriques "Grossesse et allaitement" et "Propriétés pharmacocinétiques"). . Il n'est pas recommandé d'utiliser l'atazanavir associé au ritonavir chez les patientes enceintes recevant à la fois du ténofovir disoproxil et un antagoniste des récepteurs H2.

    (Voir rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi - Retrait du ritonavir uniquement dans des conditions d'utilisation restreintes").

    Pendant la période du post-partum Après une possible diminution de l'exposition à l'atazanavir pendant les second et troisième trimestres de la grossesse, les expositions à l'atazanavir pourraient augmenter pendant les deux premiers mois qui suivent l'accouchement (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Par conséquent, les patientes en post-partum seront étroitement surveillées au regard des effets indésirables. . pendant cette période, les patientes en post-partum doivent être traitées selon les mêmes recommandations posologiques que les patientes non enceintes, y compris celles concernant l'administration concomitante de médicaments connus pour modifier l'exposition à l'atazanavir (Cf. rubrique "Interactions").