Busulfan (busulfan)

Médicaments à base de busulfan :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Busulfan

  • Dosages

    6 mg/ml6 mg/

  • Formes galéniques

    solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    L01AB - ALKYLSULFONATES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser busulfan ?

  • Polychimiotherapie

  • Traitement de conditionnement

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de busulfan ?

  • Allaitement

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite busulfan
    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
    • Anemie de fanconi

    • Atteinte respiratoire

      • Atteinte respiratoire atcd personnel
    • Autre traitement en cours

      • Trt par anticonvulsivant
      • Trt par paracetamol
    • Convulsions

      • Convulsions antecedent personnel
    • Enfant

      • Fille pre-adolescente
      • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
    • Femme en age de procreer

    • Femme en premenopause

    • Homme

    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance respiratoire

      • Insuff respiratoire atcd personnel
    • Nourrisson

      • Nourrisson de moins de 9 kg
    • Nouveau-ne

    • Obesite

    • Personnel soignant

    • Personnel soignant feminin

    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

      • Irradiation antecedent personnel
      • Irradiation thoracique
    • Traitement anterieur

      • Trt par chimiotherapie
    • Transplantation

      • Transplantation de moelle osseuse
    • Adulte jeune (15-17 ans)

      • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
    • Anemie de fanconi

    • Atteinte respiratoire

      • Atteinte respiratoire atcd personnel
    • Autre traitement en cours

      • Trt par anticonvulsivant
      • Trt par paracetamol
    • Convulsions

      • Convulsions antecedent personnel
    • Enfant

      • Fille pre-adolescente
      • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
    • Femme en age de procreer

    • Femme en premenopause

    • Homme

    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance respiratoire

      • Insuff respiratoire atcd personnel
    • Nourrisson

      • Nourrisson de moins de 9 kg
    • Nouveau-ne

    • Obesite

    • Personnel soignant

    • Personnel soignant feminin

    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

      • Irradiation antecedent personnel
      • Irradiation thoracique
    • Traitement anterieur

      • Trt par chimiotherapie
    • Transplantation

      • Transplantation de moelle osseuse
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de busulfan ?

    SEVERE(S)
    • agitation
    • alveolite pulmonaire
    • anxiete
    • asthenie
    • atelectasie
    • atteinte pulmonaire
    • augmentation du risque infectieux
    • bacteriemie
    • bronchiolite
    • bronchite
    • bronchospasme asthme
    • bursite
    • calcification
    • cancer vessie
    • candidose
    • candidose gastro intestinale
    • candidose vaginale
    • cellulite
    • cephalee
    • confusion mentale
    • congestion nasale
    • convulsion
    • deces mortalite
    • delire
    • depression
    • depression respiratoire
    • douleur pharyngolaryngee
    • dyspnee
    • effet immunosuppresseur
    • encephalite
    • encephalopathie
    • endocardite
    • epanchement pleural
    • eternuements
    • fasciite
    • fibrose pulmonaire
    • fievre
    • folliculite
    • frisson
    • furonculose
    • gangrene
    • hallucination
    • hemoptysie
    • hemorragie cerebrale
    • hemorragie intrapulmonaire
    • hepatite
    • hypertension pulmonaire
    • hypoxie
    • infection a herpes virus
    • infection bacterienne
    • infection cutanee
    • infection des voies respiratoires
    • infection fongique mycose
    • infection pulmonaire
    • infection urinaire
    • infection virale
    • infiltrat pulmonaire
    • insomnie
    • insuffisance respiratoire
    • lymphome
    • lyse tumorale syndrome
    • malaise lipothymie
    • meningite
    • meningite infectieuse
    • myalgie
    • nervosite
    • nevralgie
    • oedeme pulmonaire
    • orgelet
    • peritonite
    • pharyngite
    • pneumonie
    • pneumopathie
    • pneumopathie interstitielle diffuse
    • pustulose
    • reaction du greffon contre lhote gvhd
    • respiration trouble
    • rhinite
    • rhinorrhee
    • sepsis choc septique
    • septicemie
    • sinusite
    • syncope
    • syndrome grippal
    • syndrome myeloproliferatif
    • tachypnee
    • toux
    • tumeur maligne
    • verrue
    • vertige etourdissement
    • zona
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • alat modification
    • amenorrhee
    • asat modification
    • atrophie cutaneo muqueuse
    • atteinte hepatique
    • atteinte renale
    • avortement spontane
    • azoospermie
    • bilirubine modification
    • cataracte
    • cheilite
    • cholestase
    • coagulation trouble
    • cornee modification
    • cristallin modification
    • cycle menstruel irregulier
    • cystite
    • dermatite
    • desquamation
    • douleur mammaire
    • douleur pelvienne
    • douleur testiculaire
    • dysovulation
    • dysurie
    • epididymite
    • erection trouble
    • eruption cutanee
    • erytheme noueux
    • erytheme polymorphe
    • estrogene modification
    • fibrose hepatique
    • gamma gt modification
    • gougerot sjogren syndrome
    • gynecomastie
    • hemorragie uro genitale
    • hepatomegalie
    • hypercreatininemie
    • hypersecretion vaginale
    • hyperuremie hyperazotemie
    • hypogonadisme male
    • ictere
    • impuissance
    • inflammation de la muqueuse
    • insuffisance ovarienne
    • insuffisance renale chronique
    • lactico deshydrogenase modification
    • libido trouble
    • menometrorragie
    • menorragie
    • mort foetale
    • necrose hepatique
    • oligospermie
    • oligurie
    • phosphatase alcaline modification
    • porphyrie
    • prise ponderale
    • prostatite
    • prurit
    • saignement vaginal
    • secheresse cutanee
    • sterilite secondaire
    • symptomes menopausiques
    • teratogenicite
    • testicule modification de la taille
    • testosterone modification
    • thrombose veineuse
    • ulceration vaginale
    • ulceration vulvaire
    • urticaire
    • vaginite
    MODERE(S)
    • acidose metabolique
    • amaigrissement
    • anorexie
    • appetit perte
    • arthralgie
    • arythmie
    • ascite
    • asialie
    • atteinte cardiovasculaire
    • bradycardie
    • cardiomegalie
    • colite
    • colite pseudomembraneuse
    • conjonctivite
    • constipation
    • depigmentation
    • deshydratation
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • dorsalgie
    • douleur
    • douleur abdominale
    • douleur anale
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur oppression thoracique
    • dysgueusie
    • dyspepsie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • enterite
    • epanchement pericardique
    • extrasystole
    • faiblesse musculaire
    • fibrillation auriculaire
    • gastrite
    • glande salivaire hypertrophie
    • glande salivaire modification
    • hematemese
    • hemorragie digestive
    • hoquet
    • hyperglycemie
    • hyperpigmentation
    • hypertension arterielle
    • hypoalbuminemie
    • hypocalcemie
    • hypoglycemie
    • hypokaliemie
    • hypomagnesemie
    • hyponatremie
    • hypophosphoremie hypophosphatemie
    • hypoplasie dentaire
    • hypotension arterielle
    • ileus paralytique
    • incontinence fecale
    • inflammation locale au point dinjection
    • insuffisance cardiaque
    • insuffisance surrenalienne
    • insuffisance ventriculaire droite
    • insuffisance ventriculaire gauche
    • ischemie
    • keratite
    • mucite
    • myasthenie
    • nausee vomissement
    • occlusion intestinale
    • oedeme
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oesophagite
    • perforation digestive
    • pericardite
    • reaction allergique
    • reaction locale au point dinjection
    • rectorragie
    • reflux gastro oesophagien
    • secheresse buccale
    • secheresse muqueuse
    • secheresse oculaire
    • secheresse vaginale
    • stomatite
    • tachycardie
    • thrombose arterielle
    • ulceration gastrique
    • vasodilatation peripherique
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • alopecie
    MINEUR(S)
    • agranulocytose
    • anemie
    • anemie hemolytique
    • aplasie medullaire
    • civd coag intravascul disseminee
    • dysplasie
    • eosinophilie
    • epistaxis
    • hematocrite modification
    • hematurie
    • hemoglobine modification
    • hemolyse
    • hypoplasie medullaire
    • leucemie aigue
    • leucopenie
    • lithiase biliaire
    • lymphopenie
    • neutropenie
    • pancytopenie
    • petechies
    • purpura
    • saignement hemorragie
    • syndrome hemolytique et uremique
    • thrombocytopenie
    • trouble hematologique
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      BUSULFAN FRESENIUS KABI 6 mg/ml, solution à diluer pour perfusion

      8 flacon(s) en verre de 10 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
    • Illustration de la forme galénique

      BUSULFAN ACCORD 6 mg/mL, solution à diluer pour perfusion

      8 flacons en verre de 10 mL

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de busulfan ?

      Ce médicament doit être administré sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience des traitements de conditionnement avant greffe de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      Ce médicament est administré comme traitement de conditionnement préalable à une greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïétiques (CSH).

      -> Busulfan en association avec cyclophosphamide

      • Posologie chez l'adulte

      La dose et le schéma d'administration recommandés de ce médicament sont :

      • 0,8 mg/kg de poids corporel (PC) de busulfan en perfusion intraveineuse de 2 heures toutes les 6 heures pendant 4 jours consécutifs, soit un total de 16 doses
      • suivie par 2 cycles de cyclophosphamide 60 mg/kg de poids corporel par jour initiés au moins 24 heures après la 16ème dose de busulfant (Cf. rubrique "Interactions")
      • Patients obèses
      • Chez l'adulte Pour les patients obèses, la dose doit être calculée en fonction du poids corporel idéal ajusté (PCIA). Le poids corporel idéal (PCI) est calculé comme suit :
      • PCI homme (kg) = 50 + 0,91 x (taille en cm - 152)
      • PCI femme (kg) = 45 + 0,91 x (taille en cm - 152)

      Le poids corporel idéal ajusté (PCIA) est calculé comme suit :

      • PCIA = PCI + 0,25 x (Poids corporel réel - (PCI))
      • Patients ayant une insuffisance rénale

      Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients insuffisants rénaux. Toutefois le busulfan étant modérément excrété dans l'urine, il n'est pas recommandé de modifier la posologie chez ces patients. Cependant des précautions sont recommandées (cf. "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Patients ayant une insuffisance hépatique

      Ce médicament ainsi que le busulfan n'ont pas été étudiés chez les patients insuffisants hépatiques. Des précautions sont recommandées tout particulièrement en cas d'insuffisance hépatique sévère (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Patients âgés

      Des patients âgés de plus de 50 ans (n = 23) ont été traités avec succès par ce médicament sans ajustement de dose. Une information limitée est disponible sur l'utilisation en toute sécurité de ce médicament chez les patients âgés de plus de 60 ans. La même dose que chez l'adulte (< 50 ans) doit être utilisée chez les personnes âgées (cf. "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Mode d'administration

      Tous les patients doivent recevoir systématiquement une prophylaxie anti-convulsivante afin de prévenir les convulsions rapportées lors de l'utilisation de fortes doses de busulfan. Il est recommandé d'administrer des anticonvulsivants 12 h avant l'administration de ce médicament et jusqu'à 24 h après la dernière dose de ce médicament.

      Dans les études chez l'adulte et chez l'enfant, les patients ont reçu de la phénytoïne ou des benzodiazépines comme traitement prophylactique anti-convulsivant (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

      Les antiémétiques doivent être administrés suivant les pratiques locales en vigueur avant la 1ère dose de ce médicament et au cours de son administration.

      Ce médicament doit être administré sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience des traitements de conditionnement avant greffe de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      Ce médicament est administré comme traitement de conditionnement préalable à une greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      -> Busulfan en association avec cyclophosphamide ou melphalan

      • Posologie

      -> Population pédiatrique (de 0 à 17 ans)

      La posologie recommandée de ce médicament est la suivante :

      • Poids corporel < 9 kg : dose de busulfan 1,0 mg/kg

      Suivie par :

      • 4 cycles de cyclophosphamide (BuCy4) à la dose de 50 mg/kg de poids corporel (PC) ou
      • d'une administration de 140 mg/m2 de melphalan (BuMel). Initiés au moins 24 heures après la 16ème dose de busulfan (cf. "Interactions").

      Ce médicament est administré en perfusion intraveineuse de 2 heures toutes les 6 heures pendant 4 jours consécutifs, soit un total de 16 administrations, préalablement au cyclophosphamide ou au melphalan et avant la greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïétiques (CSH).

      • Patients obèses
      • Population pédiatrique

      Ce médicament n'est pas recommandé chez les enfants et les adolescents obèses ayant un indice de masse corporelle poids(kg)/taille(m2) > 30 kg/m2 jusqu'à ce que d'autres données soient disponibles.

      • Patients ayant une insuffisance rénale

      Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients insuffisants rénaux. Toutefois le busulfan étant modérément excrété dans l'urine, il n'est pas recommandé de modifier la posologie chez ces patients. Cependant des précautions sont recommandées (cf. "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Patients ayant une insuffisance hépatique

      Ce médicament ainsi que le busulfan n'ont pas été étudiés chez les patients insuffisants hépatiques. Des précautions sont recommandées tout particulièrement en cas d'insuffisance hépatique sévère (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Mode d'administration

      Tous les patients doivent recevoir systématiquement une prophylaxie anti-convulsivante afin de prévenir les convulsions rapportées lors de l'utilisation de fortes doses de busulfan. Il est recommandé d'administrer des anticonvulsivants 12 h avant l'administration de ce médicament et jusqu'à 24 h après la dernière dose de ce médicament.

      Dans les études chez l'adulte et chez l'enfant, les patients ont reçu de la phénytoïne ou des benzodiazépines comme traitement prophylactique anti-convulsivant (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

      Les antiémétiques doivent être administrés suivant les pratiques locales en vigueur avant la 1ère dose de ce médicament et au cours de son administration.

      Ce médicament doit être administré sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience des traitements de conditionnement avant greffe de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      Ce médicament est administré comme traitement de conditionnement préalable à une greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      -> Busulfan en association avec cyclophosphamide ou melphalan

      • Posologie

      -> Population pédiatrique (de 0 à 17 ans)

      La posologie recommandée de ce médicament est la suivante :

      • Poids corporel 9 à <16 kg : dose de busulfan 1,2 mg/kg

      Suivie par :

      • 4 cycles de cyclophosphamide (BuCy4) à la dose de 50 mg/kg de poids corporel (PC) ou
      • d'une administration de 140 mg/m2 de melphalan (BuMel). Initiés au moins 24 heures après la 16ème dose de busulfan (cf. "Interactions").

      Ce médicament est administré en perfusion intraveineuse de 2 heures toutes les 6 heures pendant 4 jours consécutifs, soit un total de 16 administrations, préalablement au cyclophosphamide ou au melphalan et avant la greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïétiques (CSH).

      • Patients obèses
      • Population pédiatrique

      Ce médicament n'est pas recommandé chez les enfants et les adolescents obèses ayant un indice de masse corporelle poids(kg)/taille(m2) > 30 kg/m2 jusqu'à ce que d'autres données soient disponibles.

      • Patients ayant une insuffisance rénale

      Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients insuffisants rénaux. Toutefois le busulfan étant modérément excrété dans l'urine, il n'est pas recommandé de modifier la posologie chez ces patients. Cependant des précautions sont recommandées (cf. "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Patients ayant une insuffisance hépatique

      Ce médicament ainsi que le busulfan n'ont pas été étudiés chez les patients insuffisants hépatiques. Des précautions sont recommandées tout particulièrement en cas d'insuffisance hépatique sévère (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Mode d'administration

      Tous les patients doivent recevoir systématiquement une prophylaxie anti-convulsivante afin de prévenir les convulsions rapportées lors de l'utilisation de fortes doses de busulfan. Il est recommandé d'administrer des anticonvulsivants 12 h avant l'administration de ce médicament et jusqu'à 24 h après la dernière dose de ce médicament.

      Dans les études chez l'adulte et chez l'enfant, les patients ont reçu de la phénytoïne ou des benzodiazépines comme traitement prophylactique anti-convulsivant (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

      Les antiémétiques doivent être administrés suivant les pratiques locales en vigueur avant la 1ère dose de ce médicament et au cours de son administration.

      Ce médicament doit être administré sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience des traitements de conditionnement avant greffe de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      Ce médicament est administré comme traitement de conditionnement préalable à une greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      -> Busulfan en association avec cyclophosphamide ou melphalan

      • Posologie

      -> Population pédiatrique (de 0 à 17 ans)

      La posologie recommandée de ce médicament est la suivante :

      • Poids corporel 16 à <23 kg : dose de busulfan 1,1 mg/kg

      Suivie par :

      • 4 cycles de cyclophosphamide (BuCy4) à la dose de 50 mg/kg de poids corporel (PC) ou
      • d'une administration de 140 mg/m2 de melphalan (BuMel). Initiés au moins 24 heures après la 16ème dose de busulfan (cf. "Interactions").

      Ce médicament est administré en perfusion intraveineuse de 2 heures toutes les 6 heures pendant 4 jours consécutifs, soit un total de 16 administrations, préalablement au cyclophosphamide ou au melphalan et avant la greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïétiques (CSH).

      • Patients obèses
      • Population pédiatrique

      Ce médicament n'est pas recommandé chez les enfants et les adolescents obèses ayant un indice de masse corporelle poids(kg)/taille(m2) > 30 kg/m2 jusqu'à ce que d'autres données soient disponibles.

      • Patients ayant une insuffisance rénale

      Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients insuffisants rénaux. Toutefois le busulfan étant modérément excrété dans l'urine, il n'est pas recommandé de modifier la posologie chez ces patients. Cependant des précautions sont recommandées (cf. "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Patients ayant une insuffisance hépatique

      Ce médicament ainsi que le busulfan n'ont pas été étudiés chez les patients insuffisants hépatiques. Des précautions sont recommandées tout particulièrement en cas d'insuffisance hépatique sévère (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Mode d'administration

      Tous les patients doivent recevoir systématiquement une prophylaxie anti-convulsivante afin de prévenir les convulsions rapportées lors de l'utilisation de fortes doses de busulfan. Il est recommandé d'administrer des anticonvulsivants 12 h avant l'administration de ce médicament et jusqu'à 24 h après la dernière dose de ce médicament.

      Dans les études chez l'adulte et chez l'enfant, les patients ont reçu de la phénytoïne ou des benzodiazépines comme traitement prophylactique anti-convulsivant (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

      Les antiémétiques doivent être administrés suivant les pratiques locales en vigueur avant la 1ère dose de ce médicament et au cours de son administration.

      Ce médicament doit être administré sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience des traitements de conditionnement avant greffe de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      Ce médicament est administré comme traitement de conditionnement préalable à une greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      -> Busulfan en association avec cyclophosphamide ou melphalan

      • Posologie

      -> Population pédiatrique (de 0 à 17 ans)

      La posologie recommandée de ce médicament est la suivante :

      • Poids corporel 23 à <34 kg : dose de busulfan 0,95 mg/kg

      Suivie par :

      • 4 cycles de cyclophosphamide (BuCy4) à la dose de 50 mg/kg de poids corporel (PC) ou
      • d'une administration de 140 mg/m2 de melphalan (BuMel). Initiés au moins 24 heures après la 16ème dose de busulfan (cf. "Interactions").

      Ce médicament est administré en perfusion intraveineuse de 2 heures toutes les 6 heures pendant 4 jours consécutifs, soit un total de 16 administrations, préalablement au cyclophosphamide ou au melphalan et avant la greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïétiques (CSH).

      • Patients obèses
      • Population pédiatrique

      Ce médicament n'est pas recommandé chez les enfants et les adolescents obèses ayant un indice de masse corporelle poids(kg)/taille(m2) > 30 kg/m2 jusqu'à ce que d'autres données soient disponibles.

      • Patients ayant une insuffisance rénale

      Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients insuffisants rénaux. Toutefois le busulfan étant modérément excrété dans l'urine, il n'est pas recommandé de modifier la posologie chez ces patients. Cependant des précautions sont recommandées (cf. "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Patients ayant une insuffisance hépatique

      Ce médicament ainsi que le busulfan n'ont pas été étudiés chez les patients insuffisants hépatiques. Des précautions sont recommandées tout particulièrement en cas d'insuffisance hépatique sévère (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Mode d'administration

      Tous les patients doivent recevoir systématiquement une prophylaxie anti-convulsivante afin de prévenir les convulsions rapportées lors de l'utilisation de fortes doses de busulfan. Il est recommandé d'administrer des anticonvulsivants 12 h avant l'administration de ce médicament et jusqu'à 24 h après la dernière dose de ce médicament.

      Dans les études chez l'adulte et chez l'enfant, les patients ont reçu de la phénytoïne ou des benzodiazépines comme traitement prophylactique anti-convulsivant (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

      Les antiémétiques doivent être administrés suivant les pratiques locales en vigueur avant la 1ère dose de ce médicament et au cours de son administration.

      Ce médicament doit être administré sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience des traitements de conditionnement avant greffe de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      Ce médicament est administré comme traitement de conditionnement préalable à une greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      -> Busulfan en association avec cyclophosphamide ou melphalan

      • Posologie

      -> Population pédiatrique (de 0 à 17 ans)

      La posologie recommandée de ce médicament est la suivante :

      • Poids corporel >34 kg : dose de busulfan 0,8 mg/kg

      Suivie par :

      • 4 cycles de cyclophosphamide (BuCy4) à la dose de 50 mg/kg de poids corporel (PC) ou
      • d'une administration de 140 mg/m2 de melphalan (BuMel). Initiés au moins 24 heures après la 16ème dose de busulfan (cf. "Interactions").

      Ce médicament est administré en perfusion intraveineuse de 2 heures toutes les 6 heures pendant 4 jours consécutifs, soit un total de 16 administrations, préalablement au cyclophosphamide ou au melphalan et avant la greffe conventionnelle de cellules souches hématopoïétiques (CSH).

      • Patients obèses
      • Population pédiatrique

      Ce médicament n'est pas recommandé chez les enfants et les adolescents obèses ayant un indice de masse corporelle poids(kg)/taille(m2) > 30 kg/m2 jusqu'à ce que d'autres données soient disponibles.

      • Patients ayant une insuffisance rénale.

      Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients insuffisants rénaux. Toutefois le busulfan étant modérément excrété dans l'urine, il n'est pas recommandé de modifier la posologie chez ces patients. Cependant des précautions sont recommandées (cf. "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Patients ayant une insuffisance hépatique

      Ce médicament ainsi que le busulfan n'ont pas été étudiés chez les patients insuffisants hépatiques. Des précautions sont recommandées tout particulièrement en cas d'insuffisance hépatique sévère (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Mode d'administration

      Tous les patients doivent recevoir systématiquement une prophylaxie anti-convulsivante afin de prévenir les convulsions rapportées lors de l'utilisation de fortes doses de busulfan. Il est recommandé d'administrer des anticonvulsivants 12 h avant l'administration de ce médicament et jusqu'à 24 h après la dernière dose de ce médicament.

      Dans les études chez l'adulte et chez l'enfant, les patients ont reçu de la phénytoïne ou des benzodiazépines comme traitement prophylactique anti-convulsivant (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

      Les antiémétiques doivent être administrés suivant les pratiques locales en vigueur avant la 1ère dose de ce médicament et au cours de son administration.

      Ce médicament doit être administré sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience des traitements de conditionnement avant greffe de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      Busulfan est administré comme traitement de conditionnement préalable à une greffe de cellules souches hématopoïetiques (CSH).

      -> Busulfan en association avec fludarabine (FB)

      • Adultes

      La dose et le schéma d'administration recommandés sont :

      • fludarabine administrée en une perfusion quotidienne d'une heure à la dose de 30 mg/m2 pendant 5 jours consécutifs ou de 40 mg/m2 pendant 4 jours consécutifs
      • Busulfan administré à la dose de 3.2 mg/kg de poids corporel (PC) en une perfusion quotidienne de 3 heures immédiatement après la fludarabine pendant 2 ou 3 jours consécutifs.
      • Population pédiatrique (de 0 à 17 ans)

      L'efficacité et la sécurité de FB n'ont pas été étudiées dans la population pédiatrique.

      • Patients agés

      L'administration de l'association FB n'a pas été étudiée spécifiquement chez les patients âgés. Cependant plus de 500 patients âgés > ou = 55 ans décrits dans des publications ont reçu des conditionnements FB myéloablatifs ou d'intensité réduite avec des résultats d'efficacité similaires à ceux obtenus chez des patients plus jeunes. Aucun ajustement de la dose n'a été nécessaire.

      • Patients obèses
      • Chez l'adulte Pour les patients obèses, la dose doit être calculée en fonction du poids corporel idéal ajusté (PCIA). Le poids corporel idéal (PCI) est calculé comme suit :
      • PCI homme (kg) = 50 + 0,91 x (taille en cm - 152)
      • PCI femme (kg) = 45 + 0,91 x (taille en cm - 152)

      Le poids corporel idéal ajusté (PCIA) est calculé comme suit :

      • PCIA = PCI + 0,25 x (Poids corporel réel - (PCI))
      • Patients ayant une insuffisance rénale

      Ce médicament n'a pas été étudié chez les patients insuffisants rénaux. Toutefois le busulfan étant modérément excrété dans l'urine, il n'est pas recommandé de modifier la posologie chez ces patients. Cependant des précautions sont recommandées (cf. "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Patients ayant une insuffisance hépatique

      Ce médicament ainsi que le busulfan n'ont pas été étudiés chez les patients insuffisants hépatiques. Des précautions sont recommandées tout particulièrement en cas d'insuffisance hépatique sévère (cf. "Mises en garde et précautions d'emploi").

      • Mode d'administration

      Tous les patients doivent recevoir systématiquement une prophylaxie anti-convulsivante afin de prévenir les convulsions rapportées lors de l'utilisation de fortes doses de busulfan. Il est recommandé d'administrer des anticonvulsivants 12 h avant l'administration de ce médicament et jusqu'à 24 h après la dernière dose de ce médicament.

      Dans les études chez l'adulte et chez l'enfant, les patients ont reçu de la phénytoïne ou des benzodiazépines comme traitement prophylactique anti-convulsivant (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

      Les antiémétiques doivent être administrés suivant les pratiques locales en vigueur avant la 1ère dose de ce médicament et au cours de son administration.