Imeth (méthotrexate)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Methotrexate

  • Dosages

    17,5 mg/0,7 ml10 mg/0,4 ml25 mg/ml10 mg2,5 mg15 mg/0,6 ml20 mg/0,8 ml7,5 mg/0,3 ml22,5 mg/0,9 ml12,5 mg/0,5 ml

  • Formes galéniques

    solution injectablecomprimé sécablecomprimé

  • Classe Thérapeutique

    L04AX - AUTRES IMMUNOSUPPRESSEURS

Illustration indications

Indications - Quand utiliser imeth ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de imeth ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de imeth ?

Rare (< 1%)

  • acne
  • acouphene / bourdonnement d'oreille
  • alveolite pulmonaire
  • anaphylaxie
  • anurie
  • apnee
  • arthralgie
  • atteinte renale
  • atteinte vasculaire de la retine
  • bilan azote modification
  • bronchospasme / asthme
  • cecite
  • cheveux alteration
  • choc anaphylactique
  • cicatrisation trouble
  • collapsus cardiovasculaire
  • cristallurie
  • cystite
  • depigmentation
  • dermatite
  • diabete
  • dress syndrome
  • dyspnee
  • dysurie
  • ecchymoses
  • embolie pulmonaire
  • epanchement pericardique
  • epanchement pleural
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie / dermatite exfoliative
  • exantheme
  • fibrose pulmonaire
  • fracture osseuse
  • furonculose
  • hematurie
  • hydroelectrolytique trouble
  • hyperamylasemie
  • hypercreatininemie
  • hyperlipasemie
  • hyperpigmentation
  • hyperuremie / hyperazotemie
  • hypoglobulinemie
  • hypotension arterielle
  • infection a herpes virus
  • infection des voies respiratoires
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • insuffisance respiratoire
  • irritation oculaire
  • lithiase renale
  • lyell syndrome
  • miction trouble
  • myasthenie
  • necrose tubulaire renale
  • nodule rhumatoide
  • oedeme de quincke / angioedeme
  • oligurie
  • onycholyse
  • osteonecrose
  • osteoporose
  • pancreatite aigue
  • paronychie
  • pericardite
  • petechies
  • pharyngite
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • pleuresie
  • pneumonie
  • pneumopathie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • proteinurie
  • prurit
  • psoriasis
  • reaction allergique
  • retinopathie
  • stevens johnson syndrome
  • telangiectasie
  • thromboembolie
  • thrombose arterielle
  • thrombose cerebrale
  • thrombose veineuse
  • toux
  • toxidermie bulleuse / pemphigus
  • trouble cutaneo muqueux
  • ulcere cutane
  • urticaire
  • vascularite
  • vision alteration
  • vision floue
  • zona

Fréquent (> 1%)

  • abces intestinal
  • agranulocytose
  • alat modification
  • alopecie
  • amaigrissement
  • amenorrhee
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • anomalie dentaire
  • anomalie gingivale
  • anomalie labiale
  • anorexie
  • aphasie
  • aplasie medullaire
  • appetit perte
  • arachnoidite
  • asat modification
  • ascite
  • asthenie
  • ataxie
  • atteinte hepatique
  • augmentation du risque infectieux
  • avortement spontane
  • azoospermie
  • bilirubine modification
  • bronchite
  • cancer col uterus
  • candidose
  • cellulite
  • cephalee
  • cheilite
  • cirrhose
  • civd (coag intravascul disseminee)
  • coagulation trouble
  • colite
  • coloration expectorations
  • coma
  • confusion mentale
  • conjonctivite
  • constipation
  • convulsion
  • cycle menstruel irregulier
  • deces / mortalite
  • demence
  • depression
  • deshydratation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • diverticulite
  • dorsalgie
  • douleur
  • douleur / oppression thoracique
  • douleur abdominale
  • douleur cervicale
  • douleur locale au point d'injection
  • douleur mammaire
  • douleur osseuse
  • douleur pelvienne
  • douleur testiculaire
  • dysarthrie / parole difficulte
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dysovulation
  • dyspepsie
  • dysphagie / deglutition difficulte
  • electroencephalogramme modification
  • encephalite
  • encephalopathie
  • enterite
  • eosinophilie
  • epididymite
  • epigastralgie
  • epistaxis
  • erection trouble
  • eructation
  • erythroblastopenie
  • estrogene modification
  • faiblesse musculaire
  • fibrose hepatique
  • fievre
  • flatulence / meteorisme
  • frisson
  • gamma gt modification
  • gastralgie
  • gastrite
  • gingivite
  • gingivorrhagie
  • glossite
  • gynecomastie
  • haleine modification / halitose
  • hematemese
  • hematocrite modification
  • hematome
  • hemiplegie
  • hemolyse
  • hemorragie cerebrale
  • hemorragie digestive
  • hemorragie intrapulmonaire
  • hemorragie uro-genitale
  • hepatite
  • humeur trouble
  • hypersecretion vaginale
  • hyperuricemie
  • hyperuricosurie
  • hypoalbuminemie
  • hypokaliemie
  • hyponatremie
  • hypoplasie medullaire
  • hypoprothrombinemie
  • ileite
  • ileus paralytique
  • impuissance
  • incontinence fecale
  • induration
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection fongique / mycose
  • infection pulmonaire
  • infection urinaire
  • infection virale
  • inflammation bucco oesophagienne
  • inflammation de la muqueuse
  • inflammation locale au point d'injection
  • insuffisance hepatique
  • insuffisance ovarienne
  • irritabilite
  • lactico-deshydrogenase modification
  • lethargie
  • leucemie aigue
  • leucoencephalopathie
  • leucopenie
  • libido trouble
  • lymphadenopathie
  • lymphome
  • lymphopenie
  • lyse tumorale syndrome
  • macrocytose
  • malaise / lipothymie
  • manifestation cutanee
  • megaloblastose
  • melanome primitif
  • melena
  • meningite
  • meningite aseptique
  • menometrorragie
  • menorragie
  • microangiopathie thrombotique (mat)
  • monocytopenie
  • monocytose
  • mort foetale
  • mucite
  • myalgie
  • myelite aigue transverse
  • nausee vomissement
  • necrose hepatique
  • necrose intestinale
  • neoplasme
  • neutropenie
  • nevrite
  • nevrite optique
  • occlusion intestinale
  • oesophagite
  • oligospermie
  • pancytopenie
  • paralysie
  • paraplegie
  • paresthesie
  • perforation digestive
  • peritonite
  • phosphatase alcaline modification
  • pneumatose kystique intestinale
  • prostatite
  • purpura
  • pyrosis
  • raideur de la nuque
  • reaction locale au point d'injection
  • rectorragie
  • reflux gastro-oesophagien
  • rhinite
  • saignement / hemorragie
  • saignement gastrointestinal
  • saignement local au point d'injection
  • saignement vaginal
  • sarcome de kaposi
  • secheresse buccale
  • sepsis / choc septique
  • septicemie
  • sinusite
  • somnolence diurne
  • splenomegalie
  • steatorrhee
  • steatose
  • sterilite secondaire
  • stomatite
  • syncope
  • syndrome de fuite capillaire
  • syndrome grippal
  • syndrome lymphoproliferatif
  • syndrome myeloproliferatif
  • syndrome neurocerebelleux
  • teratogenicite
  • testicule modification de la taille
  • testosterone modification
  • thrombocytopenie
  • thrombophlebite
  • trouble cognitif
  • trouble hematologique
  • ulceration anorectale
  • ulceration buccale
  • ulceration duodenale
  • ulceration gastrique
  • ulceration vaginale
  • ulceration vulvaire
  • ulcere oesophagien
  • vaginite
  • veinite
  • vertige / etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 17,5 mg/0,7 ml, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,7 ml avec 8 tampon(s) alcoolisé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 72,34
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 10 mg/0,4 ml, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,4 ml avec 8 tampon(s) alcoolisé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 56,75
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 25 mg/ml, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 1 ml avec 8 tampon(s) alcoolisé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 84,12
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 10 mg, comprimé sécable

    pilulier(s) polyéthylène haute densité (PEHD) de 10 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 9,16
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 2,5 mg, comprimé

    plaquette(s) PVC aluminium de 24 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 5,54
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 15 mg/0,6 ml, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,6 ml avec 8 tampon(s) alcoolisé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 65,10
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 20 mg/0,8 ml, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,8 ml avec 8 tampon(s) alcoolisé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 72,34
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 7,5 mg/0,3 ml, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,3 ml avec 8 tampon(s) alcoolisé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 53,12
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 22,5 mg/0,9 ml, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,9 ml avec 8 tampon(s) alcoolisé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 84,12
  • Illustration de la forme galénique

    IMETH 12,5 mg/0,5 ml, solution injectable en seringue préremplie

    4 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,5 ml avec 8 tampon(s) alcoolisé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 65,10
Illustration posology

Quelle est la posologie de imeth ?

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Posologie destinée aux patients adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde :

La posologie initiale recommandée est de 7,5 mg de méthotrexate une fois par semaine, à administrer par voie sous-cutanée ou intramusculaire. En fonction de l'activité individuelle de la maladie et de la tolérance du patient, la posologie initiale peut être augmentée. Il ne faut pas dépasser une dose hebdomadaire de 25 mg. Cependant, des doses supérieures à 20 mg/semaine peuvent être associées à une augmentation significative de la toxicité, tout particulièrement de dépression médullaire. La réponse au traitement peut être attendue après 4 à 8 semaines environ. Une fois le résultat thérapeutique souhaité obtenu, la posologie doit être réduite progressivement à la posologie d'entretien efficace la plus faible possible.

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : > 60 . % de la dose à administrer : 100%
  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme de la polyarthrite rhumatoïde.

  • Polyarthrite rhumatoïde Une réponse au traitement chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde est attendue après 4 à 8 semaines. Les symptômes peuvent réapparaître après l'arrêt du traitement.

  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Posologie chez les enfants et adolescents de moins de 16 ans souffrant de formes polyarticulaires d'arthrite juvénile idiopathique :

La posologie recommandée est de 10 à 15 mg/m2 de surface corporelle par semaine. En cas d'efficacité insuffisante, la posologie hebdomadaire peut être portée jusqu'à 20 mg/m2 de surface corporelle par semaine. Néanmoins, une augmentation de la fréquence de suivi est indiquée en cas d'augmentation de la dose.

L'administration parentérale est limitée à l'injection par voies sous-cutanée et intramusculaire.

Les patients souffrant d'arthrite juvénile idiopathique doivent toujours être référés à un service de rhumatologie spécialisé dans le traitement des enfants et adolescents.

L'utilisation chez les enfants de moins de 3 ans est déconseillée en raison de l'insuffisance des données d'efficacité et d'innocuité disponibles pour cette population (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : > 60 . % de la dose à administrer : 100%
  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme de l'arthrite juvénile idiopathique

  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Posologie chez les enfants et adolescents de moins de 16 ans souffrant de formes polyarticulaires d'arthrite juvénile idiopathique :

La posologie recommandée est de 10 à 15 mg/m2 de surface corporelle par semaine. En cas d'efficacité insuffisante, la posologie hebdomadaire peut être portée jusqu'à 20 mg/m2 de surface corporelle par semaine. Néanmoins, une augmentation de la fréquence de suivi est indiquée en cas d'augmentation de la dose.

L'administration parentérale est limitée à l'injection par voies sous-cutanée et intramusculaire.

Les patients souffrant d'arthrite juvénile idiopathique doivent toujours être référés à un service de rhumatologie spécialisé dans le traitement des enfants et adolescents.

L'utilisation chez les enfants de moins de 3 ans est déconseillée en raison de l'insuffisance des données d'efficacité et d'innocuité disponibles pour cette population (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : 30 - 59 . % de la dose à administrer : 50%

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : < 30 . % de la dose à administrer : ce médicament ne doit pas être utilisé.

  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme de l'arthrite juvénile idiopathique

  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Posologie destinée aux patients atteints de psoriasis vulgaris ou de rhumatisme psoriasique :

Il est recommandé d'administrer une quantité test de 5 à 10 mg par voie parentérale, une semaine avant le traitement, pour détecter d'éventuelles réactions indésirables idiosyncrasiques. La posologie initiale recommandée est de 7,5 mg de méthotrexate à administrer, une fois par semaine, par voie sous-cutanée ou intramusculaire. La posologie doit être augmentée progressivement, mais ne devra généralement pas dépasser 25 mg de méthotrexate par semaine. Des doses supérieures à 20 mg par semaine peuvent être associées à une augmentation significative de la toxicité, tout particulièrement de dépression médullaire. La réponse au traitement peut généralement être attendue après 2 à 6 semaines environ. Une fois le résultat thérapeutique souhaité obtenu, la posologie doit être réduite progressivement à la posologie d'entretien efficace la plus faible possible.

La posologie doit être augmentée si nécessaire mais ne doit généralement pas dépasser la dose hebdomadaire maximale recommandée de 25 mg. Dans quelques cas exceptionnels, une posologie plus élevée peut être cliniquement justifiée mais sans jamais dépasser une dose hebdomadaire maximale de 30 mg de méthotrexate, faute de quoi la toxicité augmentera de manière importante.

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : > 60 . % de la dose à administrer : 100%
  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme du psoriasis vulgaris sévère et du rhumatisme psoriasique.

  • Formes sévères de psoriasis vulgaris et rhumatisme psoriasique Une réponse au traitement est généralement attendue après 2 à 6 semaines. Le tableau clinique et les résultats des analyses biologiques, permettent de décider l'arrêt ou la poursuite du traitement.

  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Posologie destinée aux patients atteints de psoriasis vulgaris ou de rhumatisme psoriasique :

Il est recommandé d'administrer une quantité test de 5 à 10 mg par voie parentérale, une semaine avant le traitement, pour détecter d'éventuelles réactions indésirables idiosyncrasiques. La posologie initiale recommandée est de 7,5 mg de méthotrexate à administrer, une fois par semaine, par voie sous-cutanée ou intramusculaire. La posologie doit être augmentée progressivement, mais ne devra généralement pas dépasser 25 mg de méthotrexate par semaine. Des doses supérieures à 20 mg par semaine peuvent être associées à une augmentation significative de la toxicité, tout particulièrement de dépression médullaire. La réponse au traitement peut généralement être attendue après 2 à 6 semaines environ. Une fois le résultat thérapeutique souhaité obtenu, la posologie doit être réduite progressivement à la posologie d'entretien efficace la plus faible possible.

La posologie doit être augmentée si nécessaire mais ne doit généralement pas dépasser la dose hebdomadaire maximale recommandée de 25 mg. Dans quelques cas exceptionnels, une posologie plus élevée peut être cliniquement justifiée mais sans jamais dépasser une dose hebdomadaire maximale de 30 mg de méthotrexate, faute de quoi la toxicité augmentera de manière importante.

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : 30 - 59 . % de la dose à administrer : 50%

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : < 30 . % de la dose à administrer : ce médicament ne doit pas être utilisé.

  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme du psoriasis vulgaris sévère et du rhumatisme psoriasique.

  • Formes sévères de psoriasis vulgaris et rhumatisme psoriasique Une réponse au traitement est généralement attendue après 2 à 6 semaines. Le tableau clinique et les résultats des analyses biologiques, permettent de décider l'arrêt ou la poursuite du traitement.

  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : > ou = 60 . % de la dose à administrer : 100%

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : 30 - 59 . % de la dose à administrer : 50%

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : < 30 . % de la dose à administrer : ce médicament ne doit pas être utilisé.

  • Patients atteints d'insuffisance hépatique :

Le méthotrexate doit être administré avec beaucoup de prudence, voire évité, chez les patients qui présentent ou ont présenté une maladie hépatique sévère, particulièrement si elle est liée à l'alcool. Si la bilirubine est > 5 mg/dl (85,5 micromol/l), le méthotrexate est contre-indiqué (Cf. rubrique "Contre-indications").

  • Utilisation chez les patients âgés :

Une réduction de la posologie doit être envisagée chez les patients âgés, du fait de l'altération des fonctions hépatiques et rénales et de la diminution des réserves d'acide folique, liées au vieillissement.

  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Posologie chez les enfants et adolescents de moins de 16 ans souffrant de formes polyarticulaires d'arthrite juvénile idiopathique :

La posologie recommandée est de 10 à 15 mg/m2 de surface corporelle par semaine. En cas d'efficacité insuffisante, la posologie hebdomadaire peut être portée jusqu'à 20 mg/m2 de surface corporelle par semaine. Néanmoins, une augmentation de la fréquence de suivi est indiquée en cas d'augmentation de la dose.

L'administration parentérale est limitée à l'injection par voies sous-cutanée et intramusculaire.

Les patients souffrant d'arthrite juvénile idiopathique doivent toujours être référés à un service de rhumatologie spécialisé dans le traitement des enfants et adolescents.

L'utilisation chez les enfants de moins de 3 ans est déconseillée en raison de l'insuffisance des données d'efficacité et d'innocuité disponibles pour cette population (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Patients atteints d'insuffisance hépatique :

Le méthotrexate doit être administré avec beaucoup de prudence, voire évité, chez les patients qui présentent ou ont présenté une maladie hépatique sévère, particulièrement si elle est liée à l'alcool. Si la bilirubine est > 5 mg/dl (85,5 micromol/l), le méthotrexate est contre-indiqué (Cf. rubrique "Contre-indications").

  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme de l'arthrite juvénile idiopathique

  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme « jour de l'injection ».

  • Posologie destinée aux patients adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde :

La posologie initiale recommandée est de 7,5 mg de méthotrexate une fois par semaine, à administrer par voie sous-cutanée ou intramusculaire. En fonction de l'activité individuelle de la maladie et de la tolérance du patient, la posologie initiale peut être augmentée. Il ne faut pas dépasser une dose hebdomadaire de 25 mg. Cependant, des doses supérieures à 20 mg/semaine peuvent être associées à une augmentation significative de la toxicité, tout particulièrement de dépression médullaire. La réponse au traitement peut être attendue après 4 à 8 semaines environ. Une fois le résultat thérapeutique souhaité obtenu, la posologie doit être réduite progressivement à la posologie d'entretien efficace la plus faible possible.

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : 30 - 59 . % de la dose à administrer : 50%

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : < 30 . % de la dose à administrer : ce médicament ne doit pas être utilisé.

  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme de la polyarthrite rhumatoïde.

  • Polyarthrite rhumatoïde Une réponse au traitement chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde est attendue après 4 à 8 semaines. Les symptômes peuvent réapparaître après l'arrêt du traitement.
  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Posologie destinée aux patients adultes atteints de la maladie de Crohn :
  • Initiation du traitement :

25 mg par semaine administrés par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

Une réponse au traitement est attendue après approximativement 8 à 12 semaines.

  • Poursuite du traitement :

15 mg par semaine administrés par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

Ce médicament n'est pas indiqué pour une utilisation en pédiatrie chez des patients atteints de la maladie de Crohn (Cf. rubrique "Contre-indications").

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : > 60 . % de la dose à administrer : 100%
  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme de la polyarthrite rhumatoïde.

  • Polyarthrite rhumatoïde Une réponse au traitement chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde est attendue après 4 à 8 semaines. Les symptômes peuvent réapparaître après l'arrêt du traitement.

  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.

  • Mise en garde importante pour l'administration de méthotrexate :

Le méthotrexate ne doit être administré qu'une fois par semaine pour le traitement des maladies rhumatismales ou des maladies de peau. Une administration incorrecte du méthotrexate peut entraîner des effets indésirables graves, pouvant avoir une issue fatale. Il convient de lire très attentivement ce paragraphe du RCP.

Ce médicament ne peut être prescrit que par des médecins bien informés des diverses caractéristiques du médicament, ainsi que de son mode d'action. Ce médicament s'injecte une fois par semaine.

Il convient d'attirer l'attention du patient sur le fait que ce médicament ne doit être administré qu'une fois par semaine.

Il est conseillé de déterminer le jour de la semaine retenu comme "jour de l'injection".

  • Posologie destinée aux patients adultes atteints de la maladie de Crohn :
  • Initiation du traitement :

25 mg par semaine administrés par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

Une réponse au traitement est attendue après approximativement 8 à 12 semaines.

  • Poursuite du traitement :

15 mg par semaine administrés par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

Ce médicament n'est pas indiqué pour une utilisation en pédiatrie chez des patients atteints de la maladie de Crohn (Cf. rubrique "Contre-indications").

  • Patients atteints d'insuffisance rénale :

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale. La posologie doit être adaptée comme suit :

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : 30 - 59 . % de la dose à administrer : 50%

  • Clairance de la créatinine (ml/min) : < 30 . % de la dose à administrer : ce médicament ne doit pas être utilisé.

  • Utilisation chez les patients présentant un espace de distribution supplémentaire (épanchements pleuraux, ascite) :

Chez les patients ayant un espace de distribution supplémentaire, la demi-vie du méthotrexate pouvant être prolongée jusqu'à 4 fois plus que la durée normale, une réduction ou, dans certains cas, un arrêt d'administration du méthotrexate peut être nécessaires (Cf. rubriques "Propriétés pharmacocinétiques" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Durée et mode d'administration :

Ce médicament est exclusivement à usage unique.

Ce médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée. La durée totale du traitement sera déterminée par le médecin.

Ce médicament est un traitement à long terme de la polyarthrite rhumatoïde.

  • Polyarthrite rhumatoïde Une réponse au traitement chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde est attendue après 4 à 8 semaines. Les symptômes peuvent réapparaître après l'arrêt du traitement.

  • Remarque En cas de passage d'une administration orale à la voie parentérale, une réduction de la posologie peut être requise du fait de la variabilité de la biodisponibilité du méthotrexate après administration orale.

Une supplémentation en acide folique peut être envisagée selon les recommandations thérapeutiques en vigueur.